Edition du 12-08-2022

Accueil » Industrie » Produits

Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’enfant âgé de 1 à 11 ans

Publié le vendredi 15 juillet 2022

Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’enfant âgé de 1 à 11 ansSanofi vient d’annoncer que l’essai de phase III cherchant à évaluer l’utilisation expérimentale de Dupixent® (dupilumab) chez l’enfant âgé de 1 à 11 ans souffrant d’œsophagite à éosinophiles a atteint son critère d’évaluation primaire, qui correspondait à une rémission histologique de la maladie à 16 semaines, tant chez les patients ayant reçu la dose la plus élevée que la dose la plus faible. Le schéma posologique était fonction du poids des patients. Il n’existe aucun traitement approuvé pour les enfants de moins de 12 ans souffrant d’œsophagite à éosinophiles.

Dr Naimish Patel, Senior Vice-Président, Responsable Monde, Développement, Immunologie et Inflammation, Sanofi : « Nous sommes enthousiasmés par les résultats de cet essai pivot de phase III consacré à Dupixent chez l’enfant souffrant d’œsophagite à éosinophiles. Il s’agit du premier essai ayant permis d’obtenir des résultats positifs pour plusieurs critères d’évaluation primaire et secondaires. L’absence d’options thérapeutiques pour les enfants atteints de cette maladie est, pour les personnes qui s’en occupent, une source de stress et de contraintes car il leur faut adapter les repas de ces enfants et organiser leur vie familiale pour assurer leur croissance et leur développement dans les meilleures conditions possibles. Dans certains cas, cela les oblige à recourir à des médicaments non homologués pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles et insuffisamment étudiés, comme des corticoïdes qui peuvent soulever de graves risques pour la santé en cas d’usage au long cours. La rapidité avec laquelle nous avons été en mesure de recruter des patients dans cet essai et leur nombre soulignent combien les besoins médicaux de ces enfants restent important et témoignent de l’importance de ces tout premiers résultats positifs. »

L’œsophagite à éosinophiles est une maladie inflammatoire chronique qui altère l’œsophage et son fonctionnement. Les résultats de Dupixent vus chez l’adulte et l’enfant atteints d’œsophagite à éosinophiles montre que les interleukines 4 et 13 (IL-3 et IL-14) sont les principaux facteurs de l’inflammation de type 2 qui sous-tend cette maladie. Chez l’enfant, les symptômes les plus fréquents sont un reflux gastro-œsophagien, les vomissements, les douleurs abdominales, les difficultés à avaler et les retards de croissance. Ces symptômes peuvent se répercuter sur la croissance et le développement et causer une anxiété ou des phobies alimentaires qui peuvent persister à l’âge adulte. Le traitement standard consiste dans des interventions alimentaires, souvent sous forme d’exclusion de nombreux aliments, ainsi que le recours à des médicaments non approuvés pour le traitement de cette maladie. Il s’agit en particulier d’inhibiteurs de la pompe à protons, de corticoïdes topiques par voie orale ou, dans les cas graves, de la pose d’une sonde d’alimentation de manière à assurer des apports caloriques appropriés et une prise de poids. Sur les près de 21 000 enfants de moins de 12 ans qui sont actuellement traités aux États-Unis pour une œsophagite à éosinophiles, environ 9 000 d’entre eux ne répondent pas de manière satisfaisante aux médicaments non approuvés dans cette indication avec lesquels ils ont été traités et ont potentiellement besoin d’un traitement avancé.

Dr George D. Yancopoulos, Ph.D., Président et Directeur scientifique, Regeneron :  « Dupixent est le premier médicament ayant permis de soulager les principaux signes de l’œsophagite à éosinophiles chez le jeune enfant, parfois âgé de tout juste un an, dans le cadre d’un essai de phase III. L’efficacité de Dupixent montre que dans cette tranche d’âge, comme chez l’adulte, les interleukines 4 et 13 sont les principaux facteurs de l’inflammation de type 2 qui sous-tend cette maladie invalidante. L’œsophagite à éosinophiles peut transformer le simple fait de manger en expérience douloureuse à un âge auquel une nutrition appropriée et la croissance et le développement staturo-pondéral sont essentiels. Les résultats positifs de cet essai de phase III mené chez le jeune enfant montrent que Dupixent a le potentiel d’améliorer les signes de l’œsophagite à éosinophiles et de leur permettre de prendre normalement du poids dès l’âge d’un an. »

Dans le cadre de l’essai de phase III, 102 enfants âgés de 1 à 11 ans ont été randomisés pour recevoir soit Dupixent, à une dose plus élevée (n=37) ou à une plus faible dose (n=31), en fonction de leur poids, soit un placebo (n=34). À la semaine 16, 68 % des enfants ayant reçu une dose élevée de Dupixent et 58 % de ceux ayant reçu une faible dose ont atteint le critère d’évaluation primaire, à savoir une rémission histologique significative de la maladie (soit un nombre maximal d’éosinophiles dans l’épithélium de l’œsophage ≤6 éosinophiles [eos] par champs de haute puissance [hpf]), comparativement à 3 % des enfants traités par placebo (p<0,0001 dans les deux cas). De plus, les changements suivants ont été observés à la semaine 16 chez les enfants traités par la dose la plus élevée de Dupixent :

. Réduction de 86 % du nombre maximal d’éosinophiles dans l’épithélium de l’œsophage par rapport au départ, comparativement à une augmentation de 21 % pour le placebo (p<0,0001).

. Réduction de 0,88 et de 0,84 par rapport au départ, respectivement de la gravité de la maladie et de son étendue, mesurées par la concentration microscopique dans les échantillons prélevés par biopsie, comparativement à une augmentation respectivement de 0,02 et de 0,05 pour le placebo (p<0,0001 dans les deux cas).

. Réduction de 3,5 points des anomalies endoscopiques par rapport au départ, comparativement à une augmentation de 0,3 point pour le placebo (p<0,0001).

. Amélioration numérique de la proportion de jours pendant lesquels les enfants ont présenté des symptômes de l’œsophagite à éosinophiles par rapport au départ, selon les observations rapportés par leurs aidants (Questionnaire PESQ-C sur les signes et symptômes de l’œsophagite à éosinophiles), comparativement au placebo. Cette amélioration n’a toutefois pas été statistiquement significative. Le questionnaire PESQ-C est un nouvel outil d’évaluation développé par Sanofi et Regeneron et il a été utilisé pour la première fois dans le cadre de cet essai. Il a pour but d’évaluer les symptômes des jeunes enfants par l’intermédiaire de leurs aidants (sous forme de signes), sachant que les enfants peuvent avoir de la difficulté à verbaliser eux-mêmes leurs symptômes.

. Selon une analyse exploratoire pré-spécifiée, le poids des patients a augmenté de 3,09 percentiles pour le percentile d’âge, comparativement à 0,29 pour ceux traités par placebo.

Les critères d’évaluation secondaires, qu’ils soient histologiques, anatomiques ou cellulaires, ont également été analysés pour le groupe ayant reçu la dose la plus faible et tous ont été significatifs et généralement comparables aux résultats du groupe traité par le dose plus élevée. Des résultats plus détaillés seront présentés dans le cadre d’un prochain congrès médical et, en particulier, des données additionnelles sur les critères d’évaluation du groupe traité par la dose la plus faible.

Les résultats de tolérance ont été généralement cohérents avec le profil de sécurité connu de Dupixent dans l’indication approuvée d’œsophagite à éosinophiles chez l’adulte et l’enfant à partir de 12 ans qui pèse au moins 40 kilos. Pendant le période de traitement de 16 semaines, les taux globaux d’événements indésirables se sont établis à 79 % pour Dupixent et à 91 % pour le placebo. Les événements indésirables les plus fréquemment observés (≥5 %) chez les patients traités par Dupixent comparativement au placebo ont été les suivants : COVID-19 (21 % pour Dupixent, 0 % pour le placebo ; tous les cas ont été légers ou modérés et n’ont pas entraîné le retrait de l’étude), éruption cutanée (9 % pour Dupixent, 6 % pour le placebo), maux de tête (8 % pour Dupixent, 3 % pour le placebo), gastroentérite virale (6 % pour Dupixent, 3 % pour le placebo), diarrhées (6 % pour Dupixent, 3 % pour le placebo) et nausées (6 % pour Dupixent, 0 % pour le placebo). Les taux d’arrêt du traitement pour cause d’événements indésirables avant la semaine 16 se sont établis à 0 % pour Dupixent et à 6 % pour le placebo.

En mai 2022, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Dupixent 300 mg une fois par semaine pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles des patients pesant au moins 40 kg et âgés d’au moins 12 ans, après lui avoir accordé un examen prioritaire.

L’utilisation potentielle de Dupixent chez l’enfant âgé de 1 à 11 ans atteint d’œsophagite à éosinophiles fait actuellement l’objet d’un développement clinique et aucun organisme de réglementation n’a encore pleinement évalué ses profils de sécurité et d’efficacité. Ces données feront l’objet de discussions avec les autorités réglementaires de différents pays dans le monde, à commencer par celles des États-Unis d’ici à la fin de l’année.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents