Edition du 27-10-2020

Sanofi / Translate Bio : résultats précliniques positifs pour leur candidat-vaccin à ARNm contre la COVID-19

Publié le jeudi 15 octobre 2020

Sanofi / Translate Bio : résultats précliniques positifs pour leur candidat-vaccin à ARNm contre la COVID-19Sanofi Pasteur, l’Entité commerciale globale Vaccins de Sanofi, et Translate Bio, une entreprise spécialisée dans le développement de médicaments à ARN messager (ARNm), ont annoncé jeudi les résultats précliniques du MRT5500, un candidat-vaccin à ARNm contre le SARS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19.

L’évaluation préclinique du MRT5500 a en particulier montré un profil de réponse immunitaire favorable contre le SARS-CoV-2. Ces données justifient la poursuite du développement clinique de ce candidat-vaccin et la conduite d’un essai clinique de phase I/II qui devrait débuter dans le courant du quatrième trimestre de 2020. Les résultats complets des études précliniques sont disponibles depuis ce lien. Le MRT5500 est développé dans le cadre d’un accord de collaboration entre Sanofi Pasteur et Translate Bio.

« Pour lutter contre cette pandémie, nous devons tirer parti des solides connaissances que notre expertise de longue date des maladies infectieuses nous a permis d’acquérir et nous tourner vers des technologies nouvelles, innovantes et prometteuses », a déclaré Thomas Triomphe, Vice-Président Exécutif et Responsable Monde de Sanofi Pasteur. « La présentation, aujourd’hui, de ces résultats positifs fait franchir une nouvelle étape au développement d’un vaccin potentiel sûr et efficace contre le SARS-CoV2 et montre combien cette technologie est prometteuse. Nous sommes impatients de poursuivre nos travaux avec notre partenaire Translate Bio pour que tous, partout dans le monde, puissent bénéficier de cette technologie. »

« Le développement rapide de vaccins efficaces pour lutter contre la pandémie de COVID-19 reste un besoin de santé publique urgent partout dans le monde et les progrès que nous avons accomplis avec notre partenaire Sanofi Pasteur en vue de développer un candidat-vaccin à ARNm prometteur sont à mes yeux très encourageants », a ajouté Ronald Renaud, Directeur Général de Translate Bio. « Les résultats précliniques que nous rapportons dans cet article montrent que le MRT5500 peut induire une réponse immunitaire favorable chez la souris et des primates non humains. Ces résultats ont de plus le mérite de conforter l’intérêt de notre plateforme ARNm pour potentiellement accélérer le développement d’alternatives aux vaccins traditionnels. »

Principaux résultats précliniques

Les principaux résultats des études précliniques montrent que le MRT5500 a le potentiel d’induire la production d’anticorps qui neutralisent le SARS-CoV-2.

Chez la souris, quatre doses (0,2 µg, 1 µg, 5 µg et 10 µg) ont été évaluées, à raison de deux doses administrées à trois semaines d’intervalle. Le MRT5500 a induit la production dose-dépendante d’anticorps de liaison et d’anticorps neutralisants contre la protéine Spike du SARS-CoV-2. Une séroconversion de 100 % a été observée pour toutes les doses après l’administration de la première dose, suivie d’une augmentation des titres d’anticorps après l’administration de la deuxième dose. Des titres d’anticorps neutralisants ont été décelés après l’administration des deux doses, quelles qu’elles soient. Dans les groupes ayant reçu les doses les plus élevées (5 µg et 10 µg), des titres d’anticorps ont été décelés après l’administration de la première dose de MRT5500 et ont été plus prononcés après la deuxième dose.

Chez les primates non humains, trois doses ont été évaluées (15 µg, 45 µg et 135 µg), à raison de deux doses administrées à trois semaines d’intervalle. La puissance du MRT5500 a été évaluée au moyen de deux tests de neutralisation : la neutralisation utilisant des pseudovirus et la micro-neutralisation. Après l’administration de la première dose, la majorité des primates non humains ont développé des anticorps neutralisants contre la protéine Spike du SARS-CoV-2 et les titres de ces anticorps ont augmenté après l’administration de la deuxième dose – les titres d’anticorps de 100 % des primates ayant atteint des niveaux supérieurs à ceux détectés dans le sang de convalescents humains après 35 jours.

Ces études ont également montré que la vaccination par le MRT5500 a engendré une réponse biaisée de type Th1 chez les souris et les primates non humains.

La prépublication « Immunogenicity of novel mRNA COVID-19 vaccine MRT5500 in mice and non-human primates », est disponible ici.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie du TREMFYA® dans l’arthrite psoriasique active dans l’UE

Publié le 26 octobre 2020
Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie du TREMFYA® dans l’arthrite psoriasique active dans l’UE

Janssen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant l’utilisation élargie du TREMFYA® (guselkumab) pour le traitement des patients adultes atteints d’arthrite psoriasique (AP) active dans l’UE. Actuellement, le guselkumab est autorisé dans l’UE pour le traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère chez les adultes candidats à une thérapie systémique.1

COVID-19 : IAVI, Merck et Serum Institute of India unissent leurs forces pour développer des anticorps monoclonaux

Publié le 26 octobre 2020
COVID-19 : IAVI, Merck et Serum Institute of India unissent leurs forces pour développer des anticorps monoclonaux

IAVI, une organisation de recherche scientifique à but non lucratif, et Serum Institute of India, un chef de file de la fabrication des vaccins et agents biologiques, ont annoncé avoir signé un accord avec le groupe Merck, en vue de développer des anticorps monoclonaux neutralisants (AMN) du SARS-CoV-2 coinventés par IAVI et Scripps Research en tant qu’interventions innovantes pour riposter contre la pandémie de COVID-19.

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents