Edition du 27-01-2022

Sanofi va acquérir Principia Biopharma

Publié le lundi 17 août 2020

Sanofi va acquérir Principia BiopharmaSanofi et Principia Biopharma, une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de traitements pour les maladies auto-immunes, ont conclu un accord définitif aux termes duquel Sanofi procédera à l’acquisition de la totalité des actions en circulation de Principia au prix de 100 dollars l’action, ce qui représente une transaction en numéraire valorisée approximativement à 3,68 milliards de dollars (sur une base entièrement diluée). Cette opération a été approuvée à l’unanimité par les Conseils d’administration de Sanofi et de Principia.

« Cette acquisition fait progresser la transformation en cours de notre R&D qui a pour but d’accélérer le développement des médicaments les plus prometteurs pour répondre aux besoins des patients », a déclaré Paul Hudson, Directeur Général de Sanofi. « L’ajout de multiples inhibiteurs BTK à notre portefeuille témoigne de notre volonté de procéder à des acquisitions de produits stratégiques dans nos domaines thérapeutiques prioritaires. En prenant le contrôle intégral de notre inhibiteur BTK à pénétration cérébrale ‘168, nous supprimons les complexités de ce programme de développement prioritaire et simplifions la future commercialisation de ce produit. »

« Les données de phase IIb dans le traitement de la sclérose en plaques récurrente-rémittente ont illustré le solide effet potentiel que ‘168 exerce sur la progression du handicap et de la maladie et déclenché le lancement d’études de phase III dans le traitement des différentes formes de SEP. Cette acquisition nous permettra d’étendre et d’accélérer le développement des inhibiteurs BTK dans de multiples indications. Tant le ‘168 que le rilzabrutinib ont le potentiel de devenir de véritables produits à multiples indications (« pipeline in a product ») à eux seuls et nous sommes impatients de révéler l’intégralité de leurs bénéfices thérapeutiques dans un vaste éventail d’indications », a précisé le docteur John Reed, Ph.D., Responsable Monde de la Recherche et Développement de Sanofi.

« Principia a su concevoir et développer un portefeuille étendu d’inhibiteurs BTK en immunologie dans le but de transformer le traitement des patients atteints de maladies auto-immunes. Le rapprochement avec Sanofi nous donne accès à des ressources importantes qui permettront d’étendre les bénéfices potentiels de ces traitements et d’intensifier leur développement. Le développement de plusieurs inhibiteurs BTK permettra de cibler des organes spécifiques et d’optimiser leurs bénéfices thérapeutiques pour les patients. Cette fusion nous donne en outre l’accès à des ressources globales permettant de mettre ces nouveaux traitements à la disposition des patients plus rapidement », a ajouté Martin Babler, Président et Directeur Général de Principia Biopharma.

Les inhibiteurs de la tyrosine kinase de Bruton (BTK) de Principia renforcent les initiatives que déploie Sanofi pour bâtir un portefeuille de médicaments de nouvelle génération aptes à transformer le traitement des maladies auto-immunes et pour accélérer leur développement. La tyrosine kinase de Bruton est présente dans la voie de signalisation de différentes catégories de cellules innées et adaptatives importantes du système immunitaire. L’inhibition ou la perturbation de ces processus de signalisation peut contribuer à arrêter l’inflammation et la destruction des tissus qui sont le propre des maladies auto-immunes, en plus de cibler certains processus pathophysiologiques sous-jacents.

. Inhibiteur BTK ‘168 : Dans le cadre d’une étude de phase IIb menée chez des patients atteints de sclérose en plaques, le ‘168 a réduit de 85 % le nombre de nouvelle lésions cérébrales dont le signal était rehaussé sur les séquences en T1 après injection de gadolinium (Gd), comparativement au placebo. En juin, Sanofi a annoncé que le premier patient atteint de sclérose en plaques avait été recruté dans le programme de phase III consacré à cet inhibiteur BTK, qui comprend quatre essais cliniques pivots dans le traitement de toutes les différentes formes de SEP. L’acquisition de Principia donnera l’occasion d’étendre le programme de développement et d’évaluer cette molécule dans plusieurs indications autres que celles liées à des maladies du système nerveux central.

. Rilzabrutinib : Cet inhibiteur BTK par voie orale fait actuellement l’objet d’un programme de phase III dans le traitement du pemphigus modéré à sévère, une affection auto-immune rare et invalidante, responsable de l’apparition de cloques sur la peau et les muqueuses. Un programme de phase III dans le traitement de la thrombocytopénie immunitaire, une maladie présentant un risque élevé d’événements hémorragiques, devrait être lancé d’ici la fin de 2020, en supposant qu’il n’y ait aucun impact lié au COVID-19. L’entreprise mène également un programme de phase II dans le traitement de maladies associées aux IgG4, qui sont caractérisées par une inflammation chronique, une infiltration de certains tissus ou organes du corps par des cellules du système immunitaire et une fibrose des organes internes pouvant causer une morbidité sévère.

. PRN473 topique : Cet inhibiteur BTK est un agent topique qui fait actuellement l’objet d’essais de phase I et qui est développé pour le traitement de certaines maladies auto-immunes pouvant bénéficier de son application localisée sur la peau.
La franchise des inhibiteurs BTK de Principia repose sur sa plateforme exclusive Tailored Covalency® qui a permis le développement de candidats cliniques ayant le potentiel de devenir les meilleurs de leur classe pharmacothérapeutique. Cette plateforme permet de concevoir de petites molécules inhibitrices covalentes à la fois réversibles et irréversibles qui sont plus sélectives et causent moins d’effets indésirables. Le temps de séjour cible optimisé devrait permettre d’atteindre le degré d’efficacité souhaité avec un meilleur profil de sécurité.

En 2017, Sanofi a noué une collaboration avec Principia aux termes de laquelle Principia a accordé à Sanofi une licence exclusive mondiale pour le développement et la commercialisation de l’inhibiteur BTK ‘168 dans le traitement de la sclérose en plaques et d’autres maladies du système nerveux central.

Modalités de la transaction 

En vertu de l’accord de fusion, Sanofi lancera une offre publique d’achat visant l’acquisition de toutes les actions ordinaires en circulation de Principia au prix de 100 dollars l’action en numéraire, pour une valeur totale approximative de 3,36 milliards de dollars.

La finalisation de l’offre publique d’achat est assujettie à diverses conditions, en particulier à l’apport d’au moins la majorité des actions ordinaires en circulation de Principia, à l’expiration de la période d’attente prévue par la loi antitrust américaine Hart-Scott-Rodino de 1976 et à d’autres conditions usuelles. À la suite de la clôture de l’offre, une filiale intégralement détenue par Sanofi fusionnera avec Principia et les actions ordinaires de Principia qui n’auront pas été apportées à l’offre seront converties en un droit à recevoir la même somme en numéraire par action (100 dollars) que celle qui aurait été reçue si elles avaient été apportées à l’offre. L’offre publique d’achat devrait débuter plus tard ce mois-ci. Sanofi prévoit de financer cette opération avec sa trésorerie disponible. Sous réserve de satisfaction ou de dispense des conditions de clôture usuelles, l’opération devrait être finalisée au quatrième trimestre de 2020.

Le conseiller financier de Sanofi est Evercore et Weil, Gotshal & Manges LLP assure le conseil juridique. Principia a retenu Centerview Partners LLC et BofA Securities pour agir à titre de conseillers financiers et Cooley LLP comme conseiller juridique.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Nanobiotix : publication de nouvelles données précliniques sur la combinaison de NBTXR3 avec les immunothérapies par anti-PD-1 et anti-CTLA-4

Publié le 27 janvier 2022
Nanobiotix : publication de nouvelles données précliniques sur la combinaison de NBTXR3 avec les immunothérapies par anti-PD-1 et anti-CTLA-4

Nanobiotix, société française de biotechnologie en phase de développement clinique avancé, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé la publication, dans l’International Journal of Nanobiotechnology, de nouvelles données précliniques du radioenhancer NBTXR3 en immunothérapie. NBTXR3 est un traitement potentiel de toutes les tumeurs solides, seul ou en combinaison avec différents agents anti-cancéreux.

Advanced BioDesign : avis favorable de l’ANSM pour son étude clinique ODYSSEY dans la leucémie aiguë myéloïde

Publié le 26 janvier 2022
Advanced BioDesign : avis favorable de l’ANSM pour son étude clinique ODYSSEY dans la leucémie aiguë myéloïde

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle famille de thérapies ciblées en oncologie, a annoncé avoir reçu un avis favorable de la part de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) et du CPP (Comité de Protection des Personnes) pour le démarrage de sa première phase d’essai clinique pour son candidat médicament ABD-3001 (formulation clinique du DIMATE), dans la leucémie aiguë myéloïde (LAM) et chez les patients atteints du syndrome myélodysplasique (SMD).

Leem : deux nouvelles administratrices entrent au Conseil d’administration

Publié le 26 janvier 2022
Leem : deux nouvelles administratrices entrent au Conseil d'administration

Leem : deux nouvelles administratrices entrent au Conseil d’administrationLe Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a coopté, le 18 janvier 2022, deux nouvelles administratrices : Emmanuelle Valentin, Directrice Générale de Sanofi Genzyme France, dans la famille des Grands Laboratoires Français, en remplacement de Nathalie Le Meur et Marina Vasiliou, Présidente Directrice Générale de Biogen France, dans la famille des Laboratoires Américains, en remplacement de Martin Dubuc.

COVID-19 : Valneva lance la phase de rappel de l’étude Cov-Compare avec son candidat vaccin inactivé

Publié le 26 janvier 2022
COVID-19 : Valneva lance la phase de rappel de l’étude Cov-Compare avec son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début des vaccinations de rappel chez les participants adultes de son essai pivot de Phase 3, Cov-Compare. Cette phase de rappel a pour but de fournir des données supplémentaires sur les rappels homologues ainsi que des premières données sur les rappels hétérologues, afin de compléter les précédentes données positives sur les rappels générées lors de la Phase 1/2.

Néovacs signe deux licences exclusives mondiales dans les domaines de l’asthme et des allergies alimentaires

Publié le 26 janvier 2022
Néovacs signe deux licences exclusives mondiales dans les domaines de l’asthme et des allergies alimentaires

Néovacs a annoncé la signature de deux contrats de licence exclusive mondiale négociés avec la filiale privée de l’Inserm (Inserm Transfert), au nom de ses partenaires académiques historiques, l’Inserm et l’Institut Pasteur, sur des familles de brevets stratégiques.

OSE Immunotherapeutics : accord de délivrance d’un brevet portant sur l’utilisation de Tedopi® au Japon

Publié le 26 janvier 2022
OSE Immunotherapeutics : accord de délivrance d’un brevet portant sur l’utilisation de Tedopi® au Japon

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’Office Japonais des Brevets a émis un accord de délivrance d’un nouveau brevet protégeant l’utilisation de Tedopi®, une combinaison de néo-épitopes, après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer. Ce brevet renforcera la propriété intellectuelle internationale de Tedopi® et assurera une nouvelle protection du produit jusqu’en 2037.

Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 25 janvier 2022
Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen vient d’annoncer l’approbation par Santé Canada de Sohonos (capsules de palovarotène), un agoniste sélectif du récepteur gamma de l’acide rétinoïque (RARγ) administré par voie orale, indiqué pour diminuer la formation d’ossification hétérotopique (OH ; formation d’os) chez l’adulte et l’enfant (filles de 8 ans et plus, garçons de 10 ans et plus) atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP).1 Sohonos a été approuvé comme traitement de fond et des poussées chez les patients atteints de FOP.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents