Edition du 24-04-2018

Santé animale : Boehringer Ingelheim entend devenir le numéro 1 mondial

Publié le vendredi 27 janvier 2017

Santé animale : Boehringer Ingelheim entend devenir le numéro 1 mondialDevenir, à terme, le numéro 1 mondial de la santé animale. Telle est l’ambition affichée par la direction du groupe Boehringer Ingelheim au lendemain de la finalisation du processus d’acquisition de Merial. Engagé en décembre 2015 et finalisé le 1er janvier 2017, ce rapprochement permet d’unir les forces de deux acteurs majeurs de la santé animale.

« La fusion de deux leaders mondiaux est un processus complexe. Le rapprochement se fera donc progressivement, sachant que le siège mondial de la nouvelle entité, dont le nom est Boehringer Ingelheim, sera basé en Allemagne. Une nouvelle identité visuelle propre à la division santé animale sera dévoilée courant 2017 », a expliqué Joachim Hasenmaier, Directeur de la division Santé Animale de Boehringer Ingelheim et membre du Directoire Boehringer Ingelheim.

Désormais deuxième acteur mondial de son secteur et comptant plus de 10 000 employés dans le monde, la division Santé animale de Boehringer Ingelheim propose des produits sur plus de 150 marchés et est présent dans 99 pays. Leader mondial sur les segments des animaux de compagnie, des porcs et des chevaux, le nouveau groupe, également très bien positionné sur le marché des volailles et des bovins, vise donc, à terme, la place de numéro 1 mondial sur un secteur de la santé animale en pleine croissance.

« La France aura une place importante dans la stratégie de Boehringer Ingelheim »

Dans cette perspective, Boehringer Ingelheim entend s’appuyer sur l’outil de production et le savoir-faire des équipes françaises. « La France aura une place importante dans la stratégie de Boehringer Ingelheim. Ce rapprochement est une chance pour les effectifs qui vont, à l’avenir, contribuer à faire du nouveau groupe un leader mondial. L’expertise des équipes en place, tant sur le plan commercial, industriel ou de la R&D, a été un argument majeur du rapprochement », a insisté Erick Lelouche, président de Boehringer Ingelheim Santé Animale en France.

Dans ce contexte, Lyon et sa région devraient s’imposer comme un « maillon essentiel » dans la chaîne de valeurs de la nouvelle entité. Après l’embauche de 125 personnes sur des fonctions support dans le cadre de la fusion, ce « centre opérationnel clé » du groupe concentre désormais 1 750 collaborateurs sur les sites de Lyon Portes-des-Alpes, Lentilly, Gerland et Saint-Vulbas. Un important plan d’investissement de 70 millions d’euros est notamment en cours à Saint-Priest. Quant aux 800 salariés basés à Lyon-Gerland (hors R&D), ils prendront possession d’un nouveau bâtiment ultra moderne, au cœur du Biodistrict, durant l’été 2017.

Source : Boehringer Ingelheim








MyPharma Editions

Sanofi : John Reed succède à Elias Zerhouni au poste de Président Monde de la R&D

Publié le 24 avril 2018
Sanofi : John Reed succède à Elias Zerhouni au poste de Président Monde de la R&D

Sanofi a annoncé le départ à la retraite du Président Monde de la R&D de Sanofi, Elias Zerhouni. Le groupe pharmaceutique français a nommé John Reed pour lui succéder à compter du 1er juillet. Ce dernier était depuis cinq ans Responsable Monde de Roche Pharma Recherche et Développement Précoce (pRED).

Oncodesign : Arnaud Lafforgue nommé au poste de Directeur Financier Groupe

Publié le 24 avril 2018
Oncodesign : Arnaud Lafforgue nommé au poste de Directeur Financier Groupe

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, vient d’annoncer la nomination d’Arnaud Lafforgue au poste de Directeur Financier Groupe. Il succède ainsi à Laurent Gonthiez qui a décidé de poursuivre vers une autre voie, en accord avec la société, après plus de dix années passées à œuvrer pour le développement d’Oncodesign.

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018
Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions