Edition du 19-02-2018

Santé animale : Boehringer Ingelheim entend devenir le numéro 1 mondial

Publié le vendredi 27 janvier 2017

Santé animale : Boehringer Ingelheim entend devenir le numéro 1 mondialDevenir, à terme, le numéro 1 mondial de la santé animale. Telle est l’ambition affichée par la direction du groupe Boehringer Ingelheim au lendemain de la finalisation du processus d’acquisition de Merial. Engagé en décembre 2015 et finalisé le 1er janvier 2017, ce rapprochement permet d’unir les forces de deux acteurs majeurs de la santé animale.

« La fusion de deux leaders mondiaux est un processus complexe. Le rapprochement se fera donc progressivement, sachant que le siège mondial de la nouvelle entité, dont le nom est Boehringer Ingelheim, sera basé en Allemagne. Une nouvelle identité visuelle propre à la division santé animale sera dévoilée courant 2017 », a expliqué Joachim Hasenmaier, Directeur de la division Santé Animale de Boehringer Ingelheim et membre du Directoire Boehringer Ingelheim.

Désormais deuxième acteur mondial de son secteur et comptant plus de 10 000 employés dans le monde, la division Santé animale de Boehringer Ingelheim propose des produits sur plus de 150 marchés et est présent dans 99 pays. Leader mondial sur les segments des animaux de compagnie, des porcs et des chevaux, le nouveau groupe, également très bien positionné sur le marché des volailles et des bovins, vise donc, à terme, la place de numéro 1 mondial sur un secteur de la santé animale en pleine croissance.

« La France aura une place importante dans la stratégie de Boehringer Ingelheim »

Dans cette perspective, Boehringer Ingelheim entend s’appuyer sur l’outil de production et le savoir-faire des équipes françaises. « La France aura une place importante dans la stratégie de Boehringer Ingelheim. Ce rapprochement est une chance pour les effectifs qui vont, à l’avenir, contribuer à faire du nouveau groupe un leader mondial. L’expertise des équipes en place, tant sur le plan commercial, industriel ou de la R&D, a été un argument majeur du rapprochement », a insisté Erick Lelouche, président de Boehringer Ingelheim Santé Animale en France.

Dans ce contexte, Lyon et sa région devraient s’imposer comme un « maillon essentiel » dans la chaîne de valeurs de la nouvelle entité. Après l’embauche de 125 personnes sur des fonctions support dans le cadre de la fusion, ce « centre opérationnel clé » du groupe concentre désormais 1 750 collaborateurs sur les sites de Lyon Portes-des-Alpes, Lentilly, Gerland et Saint-Vulbas. Un important plan d’investissement de 70 millions d’euros est notamment en cours à Saint-Priest. Quant aux 800 salariés basés à Lyon-Gerland (hors R&D), ils prendront possession d’un nouveau bâtiment ultra moderne, au cœur du Biodistrict, durant l’été 2017.

Source : Boehringer Ingelheim








MyPharma Editions

Associations de patients : l’ANSM lance son appel à projets 2018

Publié le 19 février 2018
Associations de patients : l'ANSM lance son appel à projets 2018

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) lance, pour la septième année consécutive, un appel à projets s’adressant aux associations de patients et autres usagers du système de santé. Cet appel à projets annuel vise à stimuler des initiatives associatives axées sur le bon usage et la réduction des risques liés aux produits de santé.

Hybrigenics parachève son recentrage stratégique sur la R&D biopharmaceutique

Publié le 19 février 2018
Hybrigenics parachève son recentrage stratégique sur la R&D biopharmaceutique

Hybrigenics, société biopharmaceutique focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer, a annoncé lundi la cession d’Helixio, sa division dédiée aux services génomiques basée à Clermont-Ferrand, à ses employés et managers.

Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Publié le 19 février 2018
Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Bone Therapeutics, société belge spécialisée dans les thérapies cellulaires osseuses, a annoncé aujourd’hui l’achèvement du recrutement de son étude de Phase IIA dans la fusion vertébrale lombaire avec son produit allogénique de thérapie cellulaire osseuse, ALLOB®. Au regard du calendrier, les données d’efficacité et de sécurité de l’ensemble des 32 patients sont attendues mi-2019, après une période de suivi de 12 mois.

Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

Publié le 16 février 2018
Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

PharmaMar a annoncé la signature d’un accord de licence exclusif en vertu duquel l’américain Seattle Genetics va recevoir les droits mondiaux exclusifs à certaines molécules brevetées de la société biopharmaceutique espagnole,pour le développement, la fabrication et la commercialisation de conjugués anticorps-médicament (CAM) et/ou d’autres conjugués de médicaments incorporant des charges utiles PharmaMar.

Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

Publié le 16 février 2018
Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

France Rein organise la 13e Semaine nationale du Rein. Cette édition proposera du 3 au 10 mars 2018 des dépistages anonymes et gratuits sur tout le territoire français afin de sensibiliser le plus grand monde à ces pathologies. Un Français sur 10 est concerné par une maladie rénale.

Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux « conséquences incertaines », estime l’Académie de médecine

Publié le 16 février 2018
Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux "conséquences incertaines", estime l'Académie de médecine

Dans un communiqué publié vendredi, l’Académie nationale de médecine considère que l’obligation d’apposer le pictogramme « Grossesse » sur les conditionnements de médicaments est une mesure à « l’intention louable » mais aux « conséquences incertaines » et recommande de redéfinir le périmètre du décret.

Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un « rattrapage vaccinal »

Publié le 16 février 2018
Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un "rattrapage vaccinal"

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a appelé, mercredi 14 février sur France Inter, les « personnes qui ne sont pas vaccinées ou qui n’ont pas fait vacciner leurs enfants » contre la rougeole à « faire un rattrapage ». Depuis le 1er novembre 2017, 387 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation, ont été déclarés en France.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions