Edition du 26-01-2021

Accueil » Et aussi » Industrie » Produits

Schizophrénie: le RG1678 de Roche montre une amélioration sur les symptômes négatifs de la maladie

Publié le lundi 6 décembre 2010

Roche a présenté aujourd’hui les résultats à huit semaines d’une étude de phase II sur le RG16781, son inhibiteur expérimental de la recapture de la glycine (GRI), premier représentant d’une nouvelle classe de substances, destiné au traitement de la schizophrénie. Selon le laboratoire, il s’agirait de la première molécule témoignant d’un impact notable sur les symptômes négatifs de la maladie.

Les données montrent une régression cliniquement significative des symptômes négatifs de la schizophrénie, s’accompagnant de changements bénéfiques dans le comportement personnel et social du patient. Les mesures réalisées pendant l’étude ont fait apparaître des améliorations chez des patients présentant principalement des symptômes négatifs de schizophrénie et ayant reçu le RG1678 en association à des antipsychotiques de seconde génération.

La schizophrénie touche environ 24 millions de personnes dans le monde et est généralement diagnostiquée chez l’adulte jeune, âgé de 15 à 35 ans. Les personnes souffrant de schizophrénie font preuve d’un manque d’intérêt et de motivation dans les relations sociales, se replient sur elles-mêmes et ont des difficultés à éprouver du plaisir dans les activités de la vie quotidienne. Ces traits caractéristiques correspondent à ce que l’on appelle les symptômes négatifs de la schizophrénie. Les traitements actuellement homologués de la schizophrénie ciblent en premier lieu les symptômes positifs de la maladie, tels qu’hallucinations et idées délirantes; ce faisant, ils laissent souvent les patients avec des symptômes négatifs qui perdurent et ne sont pas contrôlés.

Hal Barron, M.D., responsable de Global Development et Chief Medical Officer chez Roche: « Cette nouvelle molécule pourrait être le premier traitement s’attaquant aux symptômes négatifs de la schizophrénie et pourrait ainsi permettre aux personnes concernées d’accomplir plus efficacement les tâches de la vie quotidienne. Le but ultime du traitement de la schizophrénie est de ramener les patients le plus rapidement possible à une vie normale. Des discussions ont été engagées avec les autorités sanitaires et un programme de phase III a démarré pour confirmer l’efficacité du RG1678. »

Le RG1678, inhibiteur de la recapture de la glycine, normalise la neurotransmission glutamatergique en augmentant les taux de glycine au niveau des synapses, ciblant ainsi une voie importante dans le traitement de troubles psychiatriques. Ce mécanisme d’action unique, propre au RG1678, pourrait avoir des applications thérapeutiques précieuses dans le traitement de troubles psychiatriques autres que la schizophrénie.

Source : Roche








MyPharma Editions

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents