Edition du 18-08-2022

Accueil » Et aussi » Industrie » Produits

Schizophrénie: le RG1678 de Roche montre une amélioration sur les symptômes négatifs de la maladie

Publié le lundi 6 décembre 2010

Roche a présenté aujourd’hui les résultats à huit semaines d’une étude de phase II sur le RG16781, son inhibiteur expérimental de la recapture de la glycine (GRI), premier représentant d’une nouvelle classe de substances, destiné au traitement de la schizophrénie. Selon le laboratoire, il s’agirait de la première molécule témoignant d’un impact notable sur les symptômes négatifs de la maladie.

Les données montrent une régression cliniquement significative des symptômes négatifs de la schizophrénie, s’accompagnant de changements bénéfiques dans le comportement personnel et social du patient. Les mesures réalisées pendant l’étude ont fait apparaître des améliorations chez des patients présentant principalement des symptômes négatifs de schizophrénie et ayant reçu le RG1678 en association à des antipsychotiques de seconde génération.

La schizophrénie touche environ 24 millions de personnes dans le monde et est généralement diagnostiquée chez l’adulte jeune, âgé de 15 à 35 ans. Les personnes souffrant de schizophrénie font preuve d’un manque d’intérêt et de motivation dans les relations sociales, se replient sur elles-mêmes et ont des difficultés à éprouver du plaisir dans les activités de la vie quotidienne. Ces traits caractéristiques correspondent à ce que l’on appelle les symptômes négatifs de la schizophrénie. Les traitements actuellement homologués de la schizophrénie ciblent en premier lieu les symptômes positifs de la maladie, tels qu’hallucinations et idées délirantes; ce faisant, ils laissent souvent les patients avec des symptômes négatifs qui perdurent et ne sont pas contrôlés.

Hal Barron, M.D., responsable de Global Development et Chief Medical Officer chez Roche: « Cette nouvelle molécule pourrait être le premier traitement s’attaquant aux symptômes négatifs de la schizophrénie et pourrait ainsi permettre aux personnes concernées d’accomplir plus efficacement les tâches de la vie quotidienne. Le but ultime du traitement de la schizophrénie est de ramener les patients le plus rapidement possible à une vie normale. Des discussions ont été engagées avec les autorités sanitaires et un programme de phase III a démarré pour confirmer l’efficacité du RG1678. »

Le RG1678, inhibiteur de la recapture de la glycine, normalise la neurotransmission glutamatergique en augmentant les taux de glycine au niveau des synapses, ciblant ainsi une voie importante dans le traitement de troubles psychiatriques. Ce mécanisme d’action unique, propre au RG1678, pourrait avoir des applications thérapeutiques précieuses dans le traitement de troubles psychiatriques autres que la schizophrénie.

Source : Roche








MyPharma Editions

Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Publié le 17 août 2022
Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique de phase 3 développant des nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé une transition au sein de la présidence de son Conseil de d’Administration.

Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Publié le 17 août 2022
Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Sanofi a annoncé mettre un terme au programme mondial de développement clinique de l’amcenestrant, un dérégulateur sélectif expérimental des récepteurs des œstrogènes (SERD) par voie orale.

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents