Edition du 25-10-2020

Sclérose en plaques: Trophos et ses partenaires du projet MS-Repair présentent des données prometteuses

Publié le jeudi 25 novembre 2010

La société pharmaceutique marseillaise Trophos a annoncé hier avoir effectué, en collaboration avec ses partenaires du consortium MS-Repair, une présentation orale lors du récent congrès de la Société américaine des Neurosciences (SfN). Les données démontrent que l’olesoxime, molécule phare de Trophos, est un candidat prometteur pour la réparation neuro-axonale et la remyélinisation dans les maladies de la substance blanche, notamment la sclérose en plaques. Le projet MS-Repair est soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

« La progression de la maladie dans la SEP semble être due à une neurodégénérescence chronique et progressive tandis que les poussées sont le reflet de l’inflammation focale aiguë du système nerveux central. Aussi, malgré des avancées récentes dans le traitement des poussées, les stratégies thérapeutiques qui favorisent la remyélinisation et permettent une neuroprotection sont maintenant des besoins clés dans le traitement de la SEP, » déclare Rebecca Pruss, Directrice scientifique de Trophos. « Nous sommes très heureux de présenter avec nos partenaires académiques cet important travail qui démontre le potentiel de l’olesoxime comme une nouvelle approche thérapeutique de la SEP. Cette nouvelle approche permet la protection neuronale et la remyélinisation, visant ainsi la progression à long terme et l’handicap associés à cette maladie. »

La présentation des résultats portait sur :
« Nouvelles molécules pour favoriser la réparation des axones et la remyélinisation dans la sclérose en plaques, Bordet et al. » Ces travaux montrent que l’olesoxime favorise de manière dose-dépendante la maturation des oligodendrocytes et la myélinisation dans plusieurs modèles in vitro (culture de progéniteurs d’oligodendrocytes, co-culture d’oligodendrocytes et de neurones, culture organotypique de tranche de cerveaux) et dans deux modèles in vivo (démyélinisation induite par la cuprizone et la lysophosphatidylcholine).
Ces résultats sont le fruit de la collaboration entre Trophos et ses partenaires académiques à Marseille, Dr Pascale Durbec à l’Institut de Biologie du Développement de Marseille Luminy CNRS – Université de la Méditerranée UMR6216 et Dr Angèle Viola au Centre de Résonance Magnétique Biologique et Médicale CNRS – Université de la Méditerranée UMR6612, réunis au sein du projet MS-Repair, qui a obtenu le soutien financier de l’ANR en février 2009.

Olesoxime (TRO19622) est le principal candidat médicament issu de la nouvelle classe de molécules d’oximes du cholestérol brevetées par Trophos, modulateurs du pore de la mitochondrie. Ces molécules ont la capacité de favoriser la fonction et la survie des neurones et d’autres types de cellules placées en conditions de stress pathologique, de par leurs interactions sur le pore de transition membranaire de la mitochondrie (mPTP). Les données présentées aujourd’hui montrent que l’olesoxime a aussi la capacité de favoriser la remyélinisation, en plus d’apporter une neuroprotection. L’olesoxime fait l’objet actuellement de deux études pivots d’efficacité, la première réalisée sur plus de 500 patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA), dont les résultats sont attendus pour le 4e trimestre 2011, et la seconde, qui vient de débuter sur des patients atteints d’Amyotrophie Spinale.

« Les données de l’olesoxime dans la SEP soulignent et renforcent l’important potentiel des cholestérol-oximes de Trophos, modulatrices du pore de la mitochondrie, dans les maladies neurodégénératives. La sclérose en plaques est l’une des maladies neurodégénératives les plus fréquentes car on estime qu’entre 1,5 et 2,5 millions de personnes en sont atteintes dans le monde, » ajoute Damian Marron, Président du Directoire de Trophos. « Nous poursuivons notre travail afin de compléter ces données pour démontrer clairement la valeur et le positionnement thérapeutique de nos molécules dans la sclérose en plaques ».

Source :  Trophos








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents