Edition du 24-01-2021

Trophos lance le premier essai clinique de l’olesoxime dans la sclérose en plaques

Publié le mercredi 13 mars 2013

Trophos lance le premier essai clinique de l’olesoxime dans la sclérose en plaquesTrophos, la société pharmaceutique marseillaise, a annoncé le lancement d’un essai clinique de phase Ib de l’olesoxime dans la sclérose en plaques (SEP). L’olesoxime sera testée comme traitement complémentaire, associée à l’interféron bêta, chez des patients atteints de sclérose en plaques récurrente-rémittente.

L’essai vise à démontrer la sécurité et la tolérance de l’olesoxime comme traitement complémentaire associé aux traitements immuno-modulateurs, l’interféron bêta étant le plus utilisé dans les cas de sclérose en plaques récurrente-rémittente. Cet essai sera également une étude pilote destinée à mesurer la faisabilité de plusieurs procédures d’imagerie par résonance magnétique (IRM) afin de détecter des signes de neuroprotection et/ou de réparation de la myéline dans le cadre d’un essai multicentrique. Cette étude prépare au lancement d’essais cliniques à grande échelle pour confirmer l’efficacité de l’olesoxime dans la prévention de la progression du handicap chez les patients atteints de sclérose en plaques.

Cet essai sera mené dans trois centres cliniques de référence dans la sclérose en plaques, à Marseille (AP-HM, CHU de la Timone), au CHU de Rennes et au CHU de Reims, sous la direction du Professeur Jean Pelletier (AP-HM/CNRS-CRMBM/CEMEREM). Deux laboratoires spécialisés dans les IRM (UMR CNRS 7339-CRMBM/CEMEREM à Marseille et INRIA VISAGES à Rennes) analyseront les données des biomarqueurs récoltées durant l’étude. Cet essai est l’objectif principal du projet Translate-MS-Repair financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et piloté par Trophos.

« La sclérose en plaques est une maladie chronique inflammatoire du système nerveux central qui mène à la démyélinisation et à la dégénérescence axonale. Il existe actuellement plusieurs traitements qui permettent de contrôler les épisodes de rechute inflammatoire. Cependant, ces traitements n’ont que peu d’effets sur la progression du handicap associé à la SEP », explique le Dr. Rebecca Pruss, Directrice Scientifique de Trophos. « Il est désormais établi que la sclérose en plaques est aussi une maladie neurodégénérative chronique. Elle touche 2,5 millions de personnes dans le monde. C’est la première cause de handicap non traumatique chez les jeunes adultes. Il y a un réel besoin médical non satisfait pour des molécules capables de promouvoir la réparation de la myéline et de prévenir la neurodégénérescence responsable du handicap progressif des patients atteints de SEP. »

« Cet essai apportera des preuves supplémentaires de la sécurité et la tolérance de l’olesoxime comme thérapie complémentaire aux traitements immuno-modulateurs utilisés chez la majorité des patients atteints de SEP », ajoute le Dr. Pascal Longlade, Directeur Médical de Trophos. « Cette étude constitue la première étape du développement de l’olesoxime pour prévenir le handicap à la fois chez les personnes atteintes de sclérose en plaques récurrente-rémittente et chez celles présentant une forme progressive de la maladie. »

« La sclérose en plaques représente un marché potentiel de plus d’un milliard de dollars. Nous espérons que le consortium mis en place pour mener cet essai, qui rassemble des experts reconnus de la sclérose en plaques, va permettre de répondre enfin à ce besoin médical non satisfait », conclut Christine Placet, Présidente du Directoire de Trophos. « Trophos s’engage plus que jamais à apporter des solutions thérapeutiques pour des maladies telles que la sclérose en plaques, l’amyotrophie spinale et les lésions d’ischémie-reperfusion. »

Source : Trophos








MyPharma Editions

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents