Edition du 17-01-2022

Sécu : le « boss » reste à la manoeuvre

Publié le lundi 9 novembre 2009

Sécu : le « boss » reste à la manoeuvreFrédéric van Roekeghem reste à la tête de l’assurance-maladie. Le gouvernement l’a donc confirmé dans sa fonction de « patron de la Sécu », et lui a donc confié une deuxième mission de cinq ans en tant que directeur général de la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM).

Voici peu encore les relations de «Rocky » -c’est son surnom-  avec le ministère de la Santé étaient plutôt tendues : en cause, la loi HPST (Hôpital, patients, santé, territoires) qui met en place les 24 Agences régionales de santé (ARS). Partisan d’une autonomie assez large de la « Sécu » à l’égard du gouvernement, Frédéric van Roekeghem, ne passait pas pour un ardent défenseur de cette loi…  Même scénario pour la montée en puissance de la HAS (Haute autorité de santé) dont les compétences en matière d’évaluation médico-économique ont fait froncer les sourcils d’un homme qui passe pour affable mais résolu.

Efficace ? Assurément : considéré comme l’un des vrais pères de la réforme de 2004 -il était le directeur de cabinet de Philippe Douste-Blazy, alors ministre de la Santé-, il est arrivé à tête de l’assurance-maladie au moment où le déficit atteignait (déjà !) des records : plus de 11 milliards d’euros en 2004.  Mission accomplie ? Oui et non : en 2008, la résorption du déficit à l’horizon 2011 était presque jouable. Mais la crise a fait tout exploser. Retour à la case « chasse aux déficits »…

Parmi les dossiers qui vont peser lourd dans sa feuille de route, la mise en place des ARS et la signature d’une nouvelle convention avec les syndicats de médecins froissés par le succès du CAPI (Contrat d’amélioration de la pratique individuelle). Dernier fait d’armes en date : la signature d’un accord avec les médecins spécialistes sur le secteur optionnel dont la mise en place promet d’être cependant difficile : la convention actuelle arrive à échéance début 2010 et la prochaine devra être négociée, après de nouvelles élections professionnelles pas encore calées…

Hervé Karleskind
www.hkconseils.com








MyPharma Editions

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Abivax reçoit l’avis scientifique de l’EMA soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 14 janvier 2022
Abivax reçoit l'avis scientifique de l'EMA soutenant l'avancement du programme clinique de phase 3 d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires et le cancer, a annoncé que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a délivré son avis scientifique soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), visant par la suite à l’obtention potentielle d’une autorisation de mise sur le marché et à la commercialisation d’ABX464.

Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer des thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a déclaré que son partenaire sous licence, Allogene Therapeutics, Inc., a annoncé la levée de l’avis de suspension par la Food and Drug Administration (FDA) américaine de ses essais cliniques.

Takeda en passe d’acquérir Adaptate Biotherapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Takeda en passe d'acquérir Adaptate Biotherapeutics

Takeda a annoncé l’exercice de son option d’acquisition d’Adaptate Biotherapeutics, une société britannique orientée sur le développement de thérapies à base d’anticorps pour la modulation des cellules T delta 1 (Vδ1) gamma delta (γδ) variables. Grâce à cette acquisition, Takeda obtiendra la plateforme d’engageurs de cellules T γδ à base d’anticorps d’Adaptate, notamment les programmes précliniques de candidats et de découverte en cours de développement.

NovAliX acquiert le site Sanofi de Strasbourg et crée le Campus de Recherche Guy Ourisson

Publié le 10 janvier 2022
NovAliX acquiert le site Sanofi de Strasbourg et crée le Campus de Recherche Guy Ourisson

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche préclinique, vient d’annoncer la première étape d’un projet de développement qui lui permettra d’offrir à ses clients un portefeuille enrichi de capacités nouvelles en biologie et en pharmacologie dans un environnement de grande qualité.

Intelligence artificielle : Exscientia et Sanofi vont collaborer pour développer un portefeuille de médicaments de précision

Publié le 7 janvier 2022
Intelligence artificielle : Exscientia et Sanofi vont collaborer pour développer un portefeuille de médicaments de précision

Sanofi et Exscientia ont annoncé la conclusion d’un accord de licence et de collaboration de recherche novateur en vue du développement de jusqu’à 15 nouvelles petites molécules candidates en oncologie et immunologie, à l’aide de la plateforme d’intelligence artificielle (IA) entièrement intégrée d’Exscientia utilisant des échantillons biologiques de patients.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents