Edition du 20-10-2021

Servier et ImmunoQure signent un partenariat pour développer un auto-anticorps humain anti-interféron-α

Publié le mardi 6 février 2018

Servier et ImmunoQure signent un partenariat pour développer un auto-anticorps humain anti-interféron-αLe laboratoire pharmaceutique Servier et ImmunoQure, une société de biotechnologie allemande spécialisée dans la recherche et le développement d’auto-anticorps humains pour le traitement de pathologies humaines courantes, ont annoncé mardi la création d’un partenariat mondial exclusif pour de développement d’un auto-anticorps thérapeutique neutralisant l’interféron-α.

ImmunoQure travaille en coopération avec de grands centres universitaires et le groupe de soutien aux patients APECED Oy afin d’acquérir une meilleure compréhension d’une maladie extrêmement rare, la polyendocrinopathie auto-immune de type 1 (APS1 ou syndrome APECED). Cette maladie monogénique est due à des mutations nulles ou hypomorphes du gène régulateur auto-immun AIRE altérant de façon importante la tolérance centrale des lymphocytes T. En conséquence, chez les patients concernés, la sélection négative des lymphocytes T autoréactifs ne s’effectue pas de façon optimale, ce qui entraine une accumulation de lymphocytes T et B dirigée contre un large éventail de protéines du soi. Dans un article précurseur récemment publié dans la revue Cell, ImmunoQure décrit le répertoire d’auto-anticorps de patients atteints du syndrome APECED ; cet article révèle notamment la présence d’auto-anticorps spécifiques pan-interféron-α présentant un pouvoir neutralisant sur le plan biologique et une très forte affinité.

La collaboration entre ImmunoQure et Servier a pour but de faire progresser l’étude de cet autoanticorps anti-interféron-α humain thérapeutique, par le biais d’un développement préclinique puis clinique. Servier assumera l’entière responsabilité du développement en tant qu’agent thérapeutique pour le traitement de pathologies provoquées par des taux élevés d’interféron-α, avec une focalisation particulière sur le lupus érythémateux disséminé et le syndrome de Sjögren. Aux termes de l’accord, Servier financera ImmunoQure à hauteur de 164 millions d’euros, au moyen d’un versement initial et de paiements échelonnés ; il lui versera également une redevance sur les ventes nettes.

« Nous nous réjouissons d’entamer le développement clinique de notre auto-anticorps avec Servier », a affirmé le Professeur Adrian Hayday, cofondateur d’ImmunoQure. « Ayant prouvé son expertise dans le développement de traitements à fort potentiel contre les pathologies inflammatoires, Servier est le partenaire idéal pour cette nouvelle étape de notre stratégie scientifique. Grâce à ce partenariat, nous pourrons aider un grand nombre de patients présentant différentes maladies. Plus important encore, en approfondissant notre compréhension du syndrome APECED et en prouvant notre capacité à passer de la recherche élémentaire au développement clinique, il nous permettra d’aider directement les patients atteints de cette pathologie ».

« Notre collaboration avec ImmunoQure nous permet de cibler une voie majeure de l’inflammation. L’objectif est d’améliorer de façon significative la prise en charge des patients atteints de maladies auto-immunes et ne répondant pas, même partiellement, aux traitements existants », a déclaré le Docteur Claude Bertrand, Directeur général Recherche et Développement chez Servier. « Cet accord souligne l’engagement de Servier dans le développement de traitements pour les maladies inflammatoires auto-immunes ».

Selon le Docteur Edward Stuart, cofondateur et Président du Conseil d’Administration d’ImmunoQure, « l’industrie est actuellement confrontée à un grand nombre de questions pressantes, parmi lesquelles le besoin en nouveaux candidats-médicaments sûrs et innovants afin de compléter les portefeuilles de produits. Notre démarche scientifique et commerciale apporte une réponse à cette problématique. Grâce à notre collaboration avec Servier et à nos partenaires universitaires, comme le King’s College London ou les universités d’Helsinki et de Tartu, nous sommes idéalement positionnés pour faire avancer les projets scientifiques d’exception d’ImmunoQure ».

Source : Servier








MyPharma Editions

Genomic Vision lance le programme TeloSizer® Triathlon offrant aux chercheurs institutionnels un accès privilégié aux services TeloSizer

Publié le 20 octobre 2021
Genomic Vision lance le programme TeloSizer® Triathlon offrant aux chercheurs institutionnels un accès privilégié aux services TeloSizer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé le lancement de TeloSizer® Triathlon, un programme offrant aux chercheurs académiques un accès privilégié à ses nouveaux services TeloSizer®.

Lys Therapeutics, Lauréat et Grand Prix du concours d’innovation i-Lab, accélère ses recherches sur son anticorps monoclonal Glunozumab®

Publié le 20 octobre 2021
Lys Therapeutics, Lauréat et Grand Prix du concours d'innovation i-Lab, accélère ses recherches sur son anticorps monoclonal Glunozumab®

Lys Therapeutics, société de biotechnologie française développant des thérapies innovantes contre les maladies neurologiques vient d’annoncer avoir reçu une subvention de 600 000 euros en tant que Lauréat et Grand Prix du Concours d’innovation i-Lab pour son candidat-médicament Glunozumab®.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour initier une étude avec la molécule AB8939 dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 19 octobre 2021

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM d’initier une étude clinique de Phase I/II (AB18001) évaluant la molécule AB8939 chez les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire. Cette autorisation intervient quelques semaines seulement après avoir reçu une autorisation similaire de l’autorité de santé canadienne [1].

Noxxon annonce l’expansion prévue de l’essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 19 octobre 2021
Noxxon annonce l'expansion prévue de l'essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les plans d’expansion de son étude clinique de phase 1/2 en cours sur NOX-A12 en association avec la radiothérapie chez les patients atteints de glioblastome (cancer du cerveau).

Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 19 octobre 2021
Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, rapporte les nouveaux résultats de son étude de maintenance de phase 2b en ouvert pour le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) avec une administration quotidienne de 50 mg d’ABX464 par voie orale.

Pharnext : les données de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A publiées dans l’Orphanet Journal of Rare Diseases

Publié le 19 octobre 2021

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la publication des données de la première étude clinique de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (« CMT1A »), l’essai PLEO-CMT, dans l’Orphanet Journal of Rare Disease (« OJRD »).

Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Publié le 19 octobre 2021
Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé qu’elle fera une présentation orale à l’occasion de la conférence annuelle virtuelle de l’ESGCT 2021 sur son candidat-médicament de thérapie génique LYS-GM101 dans la gangliosidose à GM1.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents