Edition du 18-07-2019

Servier et Neurochlore vont développer un médicament dans l’autisme

Publié le mercredi 15 mars 2017

Servier et Neurochlore vont développer un médicament dans l'autismeLe laboratoire pharmaceutique Servier et la biotech marseillaise Neurochlore ont annoncé hier la signature d’un accord de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de la bumétanide dans l’autisme chez l’enfant en Europe. Un médicament qui pourrait devenir le premier traitement global des symptômes clés de ce trouble neurodéveloppemental complexe.

Selon les termes de l’accord, Servier développera et commercialisera le produit en Europe et Neurochlore conservera les droits pour les USA. Les droits pour les autres pays sont en négociation. Le plan de développement inclut 3 études de phase 3 avec une formulation liquide orale destinée à l’enfant. Un dépôt de demande d’Autorisation de Mise sur le Marché est envisagé fin 2021.

Le professeur Ben-Ari travaille depuis plusieurs années sur le mécanisme d’action de la bumétanide. En 2014, ses travaux, publiés dans la revue Science, ont montré qu’il était possible, dans des modèles animaux, en traitant des femelles gestantes avec de la bumétanide, de prévenir des comportements autistiques chez leurs descendants. La bumétanide agit sur les concentrations élevées de chlore dans les neurones observées dans certaines maladies neurodéveloppementales comme l’autisme. Ces travaux ont rapidement ouvert la voie à des études cliniques chez l’homme.
Une étude de phase 2A a tout d’abord été réalisée par le Dr E. Lemonnier, puis un essai de phase 2B multicentrique a été mené par la société Neurochlore dans 6 centres en France sur près de 90 enfants (2-18 ans). Cette étude vient de montrer des résultats encourageants en faveur de la bumétanide sur plusieurs échelles d’autisme. Ces résultats, publiés ce jour (1), permettent d’envisager une prise en charge globale du trouble et particulièrement de ses symptômes clés, le déficit social et les comportements stéréotypés.

L’utilisation prolongée chez l’enfant de la bumétanide peut être envisagée car son acceptabilité chez l’adulte est bien documentée, ce produit étant utilisé dans l’insuffisance cardiaque et les oedèmes d’origine rénale et hépatique depuis de nombreuses années.

L’autisme est un trouble neurodéveloppemental complexe qui touche environ un enfant sur 100, avec une prévalence quatre fois plus forte chez les garçons. Les causes de ce trouble restent inconnues à ce jour et aucun traitement n’est disponible. La prise en charge est uniquement symptomatique et passe par des thérapies éducatives personnalisées.

« Je suis ravi de voir que les recherches fondamentales que nous menons depuis plusieurs décennies sur le développement des courants ioniques vont aboutir au traitement d’un syndrome qui n’en a pas à l’heure actuelle. Cela illustre l’importance de la recherche fondamentale de type cognitif et de la collaboration avec des médecins et psychiatres comme le Dr E. Lemonnier. J’ai toujours considéré que les recherches expérimentales doivent être centrées sur des concepts majeurs sans préjuger d’une application qui peut éventuellement et ultérieurement survenir de façon inattendue, » a déclaré le Pr. Yehezkel Ben-Ari, Président de Neurochlore. « La compréhension du développement des réseaux neuronaux dans des conditions pathologiques ouvre ainsi la piste à de nouvelles approches thérapeutiques de maladies cérébrales, surtout lorsqu’il s’agit de syndromes ayant une origine intrautérine.»

Christian de Bodinat, Directeur du pôle R&D des maladies neuropsychiatriques chez Servier, conclut : « Nous sommes enthousiastes à l’idée de participer au développement d’un produit qui a le potentiel d’être le premier traitement des symptômes clés de l’autisme. Cet accord témoigne de notre volonté de focaliser notre recherche sur des pathologies à très fort besoin médical et d’apporter des solutions thérapeutiques innovantes pour les patients souffrant de maladies neurodéveloppementales. »

1 Translational Psychiatry (2017) 7, e1056; doi:10.1038/tp.2017.10; published online 14 March 2017

Source : Servier








MyPharma Editions

Roche s’allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Publié le 17 juillet 2019
Roche s'allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Matrice, le programme d’entrepreneuriat issu de l’École 42, a lancé la « Matrice Santé & Numérique », en collaboration avec Roche, 1er investisseur mondial en R&D dans le monde de la santé. Son ambition ? Faire collaborer des étudiants issus d’univers différents et complémentaires (informatique, juridique, design, sciences, commerce) pour répondre aux besoins d’usage en santé grâce aux nouvelles technologies.

Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l’utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Publié le 17 juillet 2019
Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l'utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Pherecydes Pharma et BIOASTER, l’Institut Français de Recherche en Microbiologie et sur les Maladies Infectieuses, ont annoncé la signature d’un accord de collaboration. Ce projet, appelé PhagUTI, représente une occasion unique pour les partenaires de capitaliser sur l’expertise de BIOASTER dans les modèles précliniques et la vaste expérience de Pherecydes Pharma en matière de sélection, de caractérisation et de production de bactériophages.

Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l’apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Publié le 16 juillet 2019
Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l'apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Medesis Pharma a annoncé la signature avec Transgene d’un accord de recherche collaborative afin d’appliquer la technologie Aonys® au traitement des tumeurs par les virus oncolytiques. Cette collaboration permet de tester une approche innovante de modulation du micro-environnement tumoral, permettant d’augmenter l’activité et le domaine d’emploi des virus oncolytiques.

GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiques

Publié le 16 juillet 2019
GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiques

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1 (DT1), a annoncé une publication de Frontiers in Genetics mettant en avant l’existence de liens entre les rétrovirus endogènes humains (HERV) et plusieurs pathologies neurologiques très difficiles à traiter.

Servier Australia & BioCurate concluent un accord de collaboration

Publié le 16 juillet 2019
Servier Australia & BioCurate concluent un accord de collaboration

Servier Australia, filiale du groupe pharmaceutique Servier, et BioCurate, une joint-venture détenue par l’Université de Monash et l’Université de Melbourne avec le soutien du gouvernement de l’État de Victoria, ont conclu un accord afin de partager leurs expertises commerciales et scientifiques dans le but d’accélérer la découverte de nouveaux traitements et médicaments.

Les HCL et Lyonbiopôle lancent un appel à projets pour favoriser les collaborations entre PME et cliniciens

Publié le 12 juillet 2019
Les HCL et Lyonbiopôle lancent un appel à projets pour favoriser les collaborations entre PME et cliniciens

Les Hospices Civils de Lyon (HCL) et Lyonbiopôle lancent leur troisième appel à projets à l’occasion de la Journée Innovation Clinique organisée par le pôle de compétitivité santé ce jeudi 27 juin. Ce dernier vise à stimuler l’innovation en santé et à favoriser les rencontres entre deux écosystèmes qui ont beaucoup à gagner en travaillant main dans la main. Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 11 octobre 2019.

GenSight Biologics : fin du recrutement de son étude de Phase III avec GS010 dans la Neuropathie Optique Héréditaire de Leber

Publié le 12 juillet 2019
GenSight Biologics : fin du recrutement de son étude de Phase III avec GS010 dans la Neuropathie Optique Héréditaire de Leber

GenSight Biologics, société biopharmaceutique dédiée à la découverte et au développement de thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine et du système nerveux central, a annoncé la fin du recrutement de REFLECT, une étude clinique de Phase III avec GS010 dans le traitement de la neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL), en avance par rapport aux objectifs.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents