Edition du 07-07-2020

Accueil » A la Une » Industrie » Stratégie

Servier inaugure son nouveau siège américain à Boston

Publié le vendredi 17 mai 2019

Servier inaugure son nouveau siège américain à BostonServier Pharmaceuticals, la filiale américaine du laboratoire pharmaceutique Servier, a annoncé le 9 mai l’ouverture officielle de son siège américain. L’entreprise étend ainsi sa présence mondiale et franchit une  étape supplémentaire pour confirmer sa place d’acteur reconnu de l’industrie pharmaceutique. Aux États-Unis, l’oncologie sera une priorité pour Servier ; d’autres aires thérapeutiques et besoins médicaux seront ciblés par la suite.

Des représentants de l’État et des institutionnels locaux se sont joints aux dirigeants du groupe Servier en France et aux États-Unis pour l’inauguration du siège, situé dans le nouveau pôle d’innovation (Innovation District) du quartier de Seaport à Boston. Les bureaux accueillent déjà 100 collaborateurs Servier impliqués dans le marketing, le développement commercial, la recherche et le développement, ainsi que les fonctions support stratégiques. L’effectif devrait doubler d’ici cinq ans. Le groupe Servier a également inauguré le premier bureau de Servier BioInnovation à Boston, une unité spécialisée dans la recherche de nouveaux accords de licences et de partenariats.

« Nous sommes ravis d’accueillir nos collaborateurs, nos amis, nos partenaires et toute la communauté locale pour célébrer notre implantation aux États-Unis », a déclaré Olivier Laureau, président de Servier, deuxième laboratoire pharmaceutique français. « Nous apportons avec nous notre spécificité, et sommes désormais en mesure de mettre au service des patients et du personnel soignant des Etats-Unis notre passion de l’innovation et notre implication auprès des patients et des professionnels de santé ».

« L’arrivée de Servier à Boston et dans le Massachusetts vient consolider notre réputation de pôle majeur dans le domaine de la santé, tout en contribuant à la création d’emplois », affirme Timothy McGourthy, secrétaire d’État adjoint du Massachusetts au ministère du Logement et du Développement économique. « Nous nous réjouissons que Servier s’engage au sein de notre État. Riche de son excellence académique et de son expérience dans la recherche, il s’inscrit dans la droite ligne de notre héritage en matière d’innovation dans la santé. Ensemble, nous bâtirons un avenir prometteur, riche de partenariats et de collaborations avec les meilleurs instituts académiques et de recherche de Boston, ainsi qu’avec notre vaste communauté de patients ».

Servier a renforcé sa présence aux États-Unis en 2018 à travers l’acquisition de la branche oncologie du laboratoire Shire, incluant l’ensemble de ses produits commercialisés, son portefeuille et les partenariats en cours avec des laboratoires pharmaceutiques comme Novartis, Allogene Therapeutics, Ipsen, MacroGenics ou encore Symphogen. Servier collabore également avec des institutions universitaires dont Harvard et le Massachusetts Institute of Technology.

« Nous sommes là pour longtemps », a déclaré David K. Lee, CEO de Servier Pharmaceuticals. « Le choix d’une implantation à Boston nous permet de bénéficier du rayonnement de son pôle de bio-innovation et de profiter non seulement de son expertise à la pointe de la technologie mais aussi de travailler en étroite collaboration avec des entreprises aux visions similaires à la nôtre ».

Le groupe Servier a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 4,7 milliards de dollars (4,2 Mds€). Implanté dans 149 pays, Servier organise sa R&D autour de quatre autres aires thérapeutiques en plus de l’oncologie : les maladies cardiovasculaires, immuno-inflammatoires et neuro-dégénératives et le diabète. Pour Olivier Laureau : « en tant que groupe indépendant gouverné par une fondation, Servier a la possibilité de mettre le patient au centre de ses priorités et de se doter d’une vision à long terme. Par ailleurs, cette gouvernance unique lui permet de réinvestir chaque année 25 % de son chiffre d’affaires (hors activités génériques) en R&D ».

« L’engagement au service des patients est au cœur de la culture Servier, et cela suppose de les accompagner avant, pendant et après leur traitement par nos médicaments », explique David K. Lee. Afin de veiller à ce que les patients demeurent au centre de chaque prise de décision, Servier Pharmaceuticals a déjà créé un Conseil d’experts composé de patients, de soignants, de représentants des patients et d’autres experts dans l’expérience patient, dans le but de contribuer aux décisions commerciales majeures par leurs conseils et leurs informations.

« Nous souhaitons aller toujours plus loin dans le soutien aux patients et au personnel soignant tout au long du parcours de soins », a ajouté David K. Lee. Parallèlement au Conseil d’experts, Servier s’attache à développer des solutions numériques connectées conçues pour aider les patients au quotidien et offrir un suivi médical de qualité et une assistance directe, au moment où les patients en ont le plus besoin.

Servier prévoit d’ajouter ASPARLAS™ (calaspargase pégol-mknl) à son portefeuille. Les chercheurs de Servier aux États-Unis collaborent également avec les équipes R&D du Groupe pour trouver de nouvelles méthodes de lutte contre le cancer. À l’heure actuelle, 12 projets en oncologie sont en cours de développement clinique par Servier dans le monde.

Source : Servier








MyPharma Editions

Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Publié le 7 juillet 2020
Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, et le Luxembourg Institute of Health (LIH), un institut de recherche public de pointe dans le domaine des sciences biomédicales, viennent d’annoncer la mise en place d’un programme collaboratif.

Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Publié le 7 juillet 2020
Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Servier et l’Université Autonome de Barcelone (UAB) ont signé un accord de partenariat pour accélérer la recherche contre la maladie de Parkinson, en s’appuyant sur une nouvelle méthode de criblage (screening) de « petites » molécules, développée par le professeur Salvador Ventura (PhD), chef de groupe à l’Institut de biotechnologie et de biomédecine (IBB) et au département de biochimie et de biologie moléculaire de l’UAB.

Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Publié le 7 juillet 2020
Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, vient d’annoncer la nomination d’Edwin Moses, ancien Président-directeur général d’Ablynx, au poste de Président de son Conseil d’Administration.

Création de Findimmune, biotech spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires

Publié le 7 juillet 2020
Création de Findimmune, biotech spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires

Findimmune, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires, a annoncé sa constitution en société en France, au sein de l’Institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe.

Excelya accueille trois sociétés de recherche contractuelle européennes

Publié le 6 juillet 2020
Excelya accueille trois sociétés de recherche contractuelle européennes

Excelya, une société phare de recherche contractuelle (CRO) spécialisée dans la recherche clinique, annonce ce jour que trois CRO européennes ont rejoint Excelya Group: Zeincro, basée en Europe du Centre-Est et du Sud, The Clinical Company, basée aux Pays-Bas et en Belgique, et Koehler eClinical, basée en Allemagne.

SparingVision : statut de médicament orphelin en Europe pour son candidat médicament SPVN06 pour les dystrophies rétiniennes héréditaires

Publié le 6 juillet 2020
SparingVision : statut de médicament orphelin en Europe pour son candidat médicament SPVN06 pour les dystrophies rétiniennes héréditaires

SparingVision, une société de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement de thérapies innovantes pour le traitement des maladies dégénératives héréditaires de la rétine telles que la rétinite pigmentaire, a annoncé la décision de la Commission européenne d’accorder au candidat médicament SPVN06 le statut de « médicament orphelin » pour le traitement des dystrophies rétiniennes héréditaires.

Tollys obtient 1,5 millions d’euros de Bpifrance dans le cadre du plan Deeptech

Publié le 6 juillet 2020
Tollys obtient 1,5 millions d’euros de Bpifrance dans le cadre du plan Deeptech

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé l’obtention d’une aide à l’innovation de 1,5 millions d’euros de la part de Bpifrance dans le cadre du plan Deeptech. L’objectif de ce plan est de démultiplier les actions de soutien à l’innovation de rupture en France et de renforcer la compétitivité française dans le domaine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents