Edition du 23-01-2019

Servier : les raisons d’un virage à 180°

Publié le lundi 10 janvier 2011

Virage à 180°. La directrice générale du laboratoire Servier Lucy Vincent a affirmé ce matin sur RTL et hier dans le « Journal du Dimanche » que « le Médiator a pu représenter un vrai risque pour certains patients ». Les raisons de cette volte-face ? Elles sont multiples et spectaculaires.

Rappel des faits : Jacques Servier, patron et fondateur du laboratoire qui porte son nom, commence l’année 2011 par réagir en contestant le nombre de décès attribués par les autorités sanitaires à son coupe-faim, en déclarant : « le Mediator, ce n’est que trois morts », selon ses propos rapportés par « Libération ». Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand se dit alors « stupéfait ».
Question : qui a pu amener Servier à changer radicalement sa stratégie de communication et passer ainsi de la dénonciation du « complot » au mea culpa ? Le gouvernement, sans nul doute, mais aussi le Leem (Les Entreprises du médicament » qui ne cachait pas sa « consternation » devant les propos de Jacques Servier. Bref, la « ligne Servier » était devenue indéfendable. Pour corser le tout, l’annonce vendredi dernier de l’ouverture d’une enquête préliminaire pour « blessures et homicides invonlontaires » a pesé un poids non négligeable dans la volte-face du laboratoire. Au point que la directrice générale Lucy Vincent affirmait ce matin même sur RTL : « Nous sommes contents d’aller jusqu’au bout pour que l’on voie bien notre bonne foi ». Et d’ajouter : « Servier prendra ses responsabilités » . En clair, Servier, qui a tout lieu de redouter les conclusions du rapport de l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales » confié à Aquilino Morelle, ancienne « plume » de Lionel Jospin quand il était à Matignon, tente de désamorcer la bombe à retardement. Comment ? En saisissant très probablement la perche tendue par le président de l’Association d’aide aux victimes des accidents de médicaments (http://www.aaavam.eu/) Georges-Alexandre Imbert qui, dans les colonnes du « Parisien », annonçait ce matin qu’il recherchait un accord avec le laboratoire. En clair, une négociation à l’amiable plutôt qu’un interminable procès à l’issue incertaine dans des délais considérables. Certes, l’addition sera lourde mais Servier peut faire face : le groupe est solide, qui affiche un chiffre d’affaires de l’ordre de 3,6 milliards d’euros. Cela signifierait-il pour autant la fin de l’  « affaire Mediator » ? Assurément non : le médicament est maintenant dans la spirale du déni de confiance. Il en était péniblement sorti, il y retombe de la façon la plus brutale et la plus spectaculaire qui soit.
Pour les industriels du secteur, c’est une véritable tuile : comment en effet imaginer obtenir désormais une AMM (Autorisation de mise sur le marché) dans des conditions de temps à peu près honorables, compte tenu du renforcement très probable de l’évaluation médico-économique des produits de santé ? Mission impossible ? Presque.

 Hervé KARLESKIND








MyPharma Editions

Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Publié le 22 janvier 2019
Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Le conseil d’administration de Polepharma a élu, jeudi 17 janvier 2019, Stéphane Calmar à la vice-présidence Affaires Publiques du cluster pharmaceutique. Stéphane Calmar occupe aujourd’hui le poste de Directeur des Affaires Corporate des Laboratoires Novo Nordisk.

Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Publié le 22 janvier 2019
Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Samsung Bioepis a annoncé que l’agence américaine des médicaments (FDA) avait approuvé l’Ontruzant® (trastuzumab-dttb), un biosimilaire référençant le Herceptin® 1 (trastuzumab), pour toutes les indications éligibles, à savoir le traitement adjuvant du cancer du sein surexprimant HER2, du cancer du sein métastatique, et de l’adénocarcinome de la jonction œso-gastrique, ou du cancer gastrique métastatique, chez des patients qui n’ont pas reçu de traitement préalable pour une maladie métastatique.

GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

Publié le 22 janvier 2019
GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1, a annoncé des résultats positifs de sécurité et de tolérance, dans le cadre d’une étude de Phase 1 évaluant l’administration à hautes doses de temelimab (GNbAC1) pour le traitement de la SEP et d’autres maladies auto-immunes.

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions