Edition du 23-01-2022

Servier : les raisons d’un virage à 180°

Publié le lundi 10 janvier 2011

Virage à 180°. La directrice générale du laboratoire Servier Lucy Vincent a affirmé ce matin sur RTL et hier dans le « Journal du Dimanche » que « le Médiator a pu représenter un vrai risque pour certains patients ». Les raisons de cette volte-face ? Elles sont multiples et spectaculaires.

Rappel des faits : Jacques Servier, patron et fondateur du laboratoire qui porte son nom, commence l’année 2011 par réagir en contestant le nombre de décès attribués par les autorités sanitaires à son coupe-faim, en déclarant : « le Mediator, ce n’est que trois morts », selon ses propos rapportés par « Libération ». Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand se dit alors « stupéfait ».
Question : qui a pu amener Servier à changer radicalement sa stratégie de communication et passer ainsi de la dénonciation du « complot » au mea culpa ? Le gouvernement, sans nul doute, mais aussi le Leem (Les Entreprises du médicament » qui ne cachait pas sa « consternation » devant les propos de Jacques Servier. Bref, la « ligne Servier » était devenue indéfendable. Pour corser le tout, l’annonce vendredi dernier de l’ouverture d’une enquête préliminaire pour « blessures et homicides invonlontaires » a pesé un poids non négligeable dans la volte-face du laboratoire. Au point que la directrice générale Lucy Vincent affirmait ce matin même sur RTL : « Nous sommes contents d’aller jusqu’au bout pour que l’on voie bien notre bonne foi ». Et d’ajouter : « Servier prendra ses responsabilités » . En clair, Servier, qui a tout lieu de redouter les conclusions du rapport de l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales » confié à Aquilino Morelle, ancienne « plume » de Lionel Jospin quand il était à Matignon, tente de désamorcer la bombe à retardement. Comment ? En saisissant très probablement la perche tendue par le président de l’Association d’aide aux victimes des accidents de médicaments (http://www.aaavam.eu/) Georges-Alexandre Imbert qui, dans les colonnes du « Parisien », annonçait ce matin qu’il recherchait un accord avec le laboratoire. En clair, une négociation à l’amiable plutôt qu’un interminable procès à l’issue incertaine dans des délais considérables. Certes, l’addition sera lourde mais Servier peut faire face : le groupe est solide, qui affiche un chiffre d’affaires de l’ordre de 3,6 milliards d’euros. Cela signifierait-il pour autant la fin de l’  « affaire Mediator » ? Assurément non : le médicament est maintenant dans la spirale du déni de confiance. Il en était péniblement sorti, il y retombe de la façon la plus brutale et la plus spectaculaire qui soit.
Pour les industriels du secteur, c’est une véritable tuile : comment en effet imaginer obtenir désormais une AMM (Autorisation de mise sur le marché) dans des conditions de temps à peu près honorables, compte tenu du renforcement très probable de l’évaluation médico-économique des produits de santé ? Mission impossible ? Presque.

 Hervé KARLESKIND








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents