Edition du 07-12-2019

Accueil » Cancer » Produits

Servier : Pixuvri® reçoit un avis positif du Comité des Médicaments à Usage Humain

Publié le mardi 9 avril 2019

Servier : Pixuvri® reçoit un avis positif du CHMP Servier a annoncé que le Comité des Médicaments à Usage Humain (CHMP) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour PIXUVRI® (pixantrone) pour convertir l’autorisation conditionnelle du médicament en autorisation de mise sur le marché standard pour le traitement en monothérapie des patients adultes atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B multirécidivant ou réfractaire.

L’avis du CHMP va être transmis à la Commission européenne (CE) pour l’adoption de la décision.

En 2012, en raison d’options thérapeutiques limitées disponibles pour le traitement en monothérapie des patients adultes atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B multirécidivant ou réfractaire, l’EMA avait délivré une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour PIXUVRI®.[i] Les autorisations de mise sur le marché conditionnelles sont délivrées par l’EMA pour accélérer l’accès aux médicaments qui répondent à des besoins médicaux non satisfaits et dans les cas où leur mise à disposition entraînerait un bénéfice significatif pour la santé publique.

« Les patients atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B, multirécidivant ou réfractaire, ont des options thérapeutiques limitées », a déclaré le Prof Pier Luigi Zinzani de l’Institut d’Hématologie et d’Oncologie médicale de l’Université de Bologne en Italie. « Chez cette population de patients, PIXUVRI® offre une option thérapeutique pour les lignes tardives ».
L’avis positif du CHMP repose sur les données acquises au cours du développement clinique global de PIXUVRI®.

L’étude pivot PIX301 est une étude ouverte, randomisée de Phase III comparant  PIXUVRI® en monothérapie au traitement choisi par le médecin chez 140 patients atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B, multirécidivant ou réfractaire, et dont 50 % avaient déjà été traités par rituximab. PIXUVRI® s’est révélé bénéfique chez ces patients : 20 % des patients ont présenté une réponse complète avec PIXUVRI® par rapport à 5,7 % des patients recevant d’autres traitements (p = 0,021) [ii] [iii].

Pour répondre aux exigences de l’autorisation conditionnelle, une étude clinique complémentaire de Phase III, PIX306, a été réalisée pour fournir des données d’efficacité supplémentaires confirmant le bénéfice de PIXUVRI® chez des patients antérieurement traités par rituximab : dans cette étude et chez ces patients, le traitement était prescrit en deuxième ligne.

PIXUVRI® n’a pas montré de supériorité par rapport au comparateur mais les résultats pour la survie sans progression et la survie globale étaient comparables chez les patients ayant déjà eu deux lignes de traitement lors d’une comparaison indirecte avec la population traitée par PIXUVRI® dans l’étude pivot PIX301 iii, [iv].

Les effets indésirables les plus fréquents avec PIXUVRI® sont une neutropénie, une leucopénie, une lymphopénie, une anémie, une thrombopénie, des nausées, des vomissements, une décoloration cutanée, une alopécie, une coloration des urines et une asthénie ii.

« Le lymphome non hodgkinien agressif à cellules B est une maladie dévastatrice pour laquelle les options thérapeutiques sont limitées. Servier s’est engagé à mettre PIXUVRI® à disposition des patients souffrant de LNH et nous sommes très heureux de l’annonce faite aujourd’hui »,  a déclaré Patrick Therasse, Directeur du Département Recherche et Développement en Oncologie chez Servier. « Servier a fait de l’oncologie une de ses priorités. Nous travaillons avec détermination pour trouver de nouvelles options thérapeutiques au bénéfice des patients touchés par le cancer ».

___________________________

[i] European Medicines Agency. Summary of the European public assessment report (EPAR) for Pixuvri. Available at: https://www.ema.europa.eu/en/medicines/human/EPAR/pixuvri [last accessed March 2019].

[ii] European Medicines Agency. Pixuvri SmPC. Available at: https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/pixuvri-epar-product-information_en.pdf [last accessed March 2019].

[iii] Pettengell, R. et al. Pixantrone dimaleate versus other chemotherapeutic agents as a single-agent salvage treatment in patients with relapsed or refractory aggressive non-Hodgkin lymphoma: a phase 3, multicentre, open-label, randomised trial. Lancet Oncol 2012; 13: 696–706.

[iv] Salles, G.A, et al. Results of a phase 3 randomized multicenter study comparing pixantrone + rituximab with gemcitabine + rituximab in patients. with relapsed aggressive B-cell non-Hodgkin lymphoma not eligible for stem cell transplantation. American Society Hematology annual congress 2018.  P4189.

Source : Servier








MyPharma Editions

Ipsen : suspension clinique partielle pour les études IND120181 et IND135403 sur le palovarotène

Publié le 6 décembre 2019

Ipsen vient d’annoncer que, à la suite de discussions avec les autorités réglementaires américaines (FDA), une suspension clinique partielle, à effet immédiat, pour les enfants de moins de 14 ans avait été émise pour les études IND120181 et IND135403 évaluant le candidat médicament expérimental palovarotène dans le traitement chronique de la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) et des ostéochondromes multiples (MO), respectivement.

Celyad reçoit 2,5 millions d’euros supplémentaires de financement non-dilutif

Publié le 6 décembre 2019
Celyad reçoit 2,5 millions d'euros supplémentaires de financement non-dilutif

Celyad, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé qu’elle s’est vu octroyer 2,5 millions EUR de financement non-dilutif. Ce montant comprend 2,1 millions EUR de financement non-dilutif du SPW-Recherche de la Région Wallonne, qui soutiendra le développement des candidats CAR-T de la société pour le traitement des tumeurs solides, et 0,4 millions EUR d’incitants fiscaux non remboursables de l’INAMI.

La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l’adulte

Publié le 6 décembre 2019
La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l'adulte

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils moléculaires utilisant l’intelligence artificielle pour le contrôle qualité et la sécurité des modifications du génome, a annoncé que l’Institut de génétique humaine de l’Université de Duisburg-Essen (Allemagne), a développé un nouveau test pour identifier et caractériser les patients atteints de FAME (Family Adult Myoclonic Epilepsy), grâce à sa technologie de peignage moléculaire exclusive et son support scientifique.

Evolution de la gouvernance de Deinove

Publié le 6 décembre 2019
Evolution de la gouvernance de Deinove

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé qu’Emmanuel Petiot quittera ses fonctions de directeur général à compter du 31 décembre 2019.

Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Publié le 6 décembre 2019
Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Samil Pharmaceutical pour le développement et la commercialisation en Corée du Sud de Zerviate™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Publié le 4 décembre 2019
Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Le groupe italien Chiesi a annoncé aujourd’hui à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25) son projet de mise sur le marché d’ici la fin de l’année 2025 d’un inhalateur-doseur pressurisé (pMDI) révolutionnaire, respectueux de l’environnement pour les patients souffrant d’asthme et de Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Publié le 4 décembre 2019
Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Baxter a annoncé la signature d’un accord en vue de l’acquisition de Seprafilm, barrière anti-adhérences et de ses accessoires associés auprès du groupe pharmaceutique Sanofi. La transaction s’élèverait à 350 millions de dollars, sous réserve des ajustements de clôture habituels, et devrait être conclue durant le premier trimestre 2020 au plus tard, une fois remplies les conditions prévues par l’accord.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents