Edition du 19-06-2019

Accueil » Cancer » Produits

Servier : Pixuvri® reçoit un avis positif du Comité des Médicaments à Usage Humain

Publié le mardi 9 avril 2019

Servier : Pixuvri® reçoit un avis positif du CHMP Servier a annoncé que le Comité des Médicaments à Usage Humain (CHMP) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour PIXUVRI® (pixantrone) pour convertir l’autorisation conditionnelle du médicament en autorisation de mise sur le marché standard pour le traitement en monothérapie des patients adultes atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B multirécidivant ou réfractaire.

L’avis du CHMP va être transmis à la Commission européenne (CE) pour l’adoption de la décision.

En 2012, en raison d’options thérapeutiques limitées disponibles pour le traitement en monothérapie des patients adultes atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B multirécidivant ou réfractaire, l’EMA avait délivré une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour PIXUVRI®.[i] Les autorisations de mise sur le marché conditionnelles sont délivrées par l’EMA pour accélérer l’accès aux médicaments qui répondent à des besoins médicaux non satisfaits et dans les cas où leur mise à disposition entraînerait un bénéfice significatif pour la santé publique.

« Les patients atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B, multirécidivant ou réfractaire, ont des options thérapeutiques limitées », a déclaré le Prof Pier Luigi Zinzani de l’Institut d’Hématologie et d’Oncologie médicale de l’Université de Bologne en Italie. « Chez cette population de patients, PIXUVRI® offre une option thérapeutique pour les lignes tardives ».
L’avis positif du CHMP repose sur les données acquises au cours du développement clinique global de PIXUVRI®.

L’étude pivot PIX301 est une étude ouverte, randomisée de Phase III comparant  PIXUVRI® en monothérapie au traitement choisi par le médecin chez 140 patients atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B, multirécidivant ou réfractaire, et dont 50 % avaient déjà été traités par rituximab. PIXUVRI® s’est révélé bénéfique chez ces patients : 20 % des patients ont présenté une réponse complète avec PIXUVRI® par rapport à 5,7 % des patients recevant d’autres traitements (p = 0,021) [ii] [iii].

Pour répondre aux exigences de l’autorisation conditionnelle, une étude clinique complémentaire de Phase III, PIX306, a été réalisée pour fournir des données d’efficacité supplémentaires confirmant le bénéfice de PIXUVRI® chez des patients antérieurement traités par rituximab : dans cette étude et chez ces patients, le traitement était prescrit en deuxième ligne.

PIXUVRI® n’a pas montré de supériorité par rapport au comparateur mais les résultats pour la survie sans progression et la survie globale étaient comparables chez les patients ayant déjà eu deux lignes de traitement lors d’une comparaison indirecte avec la population traitée par PIXUVRI® dans l’étude pivot PIX301 iii, [iv].

Les effets indésirables les plus fréquents avec PIXUVRI® sont une neutropénie, une leucopénie, une lymphopénie, une anémie, une thrombopénie, des nausées, des vomissements, une décoloration cutanée, une alopécie, une coloration des urines et une asthénie ii.

« Le lymphome non hodgkinien agressif à cellules B est une maladie dévastatrice pour laquelle les options thérapeutiques sont limitées. Servier s’est engagé à mettre PIXUVRI® à disposition des patients souffrant de LNH et nous sommes très heureux de l’annonce faite aujourd’hui »,  a déclaré Patrick Therasse, Directeur du Département Recherche et Développement en Oncologie chez Servier. « Servier a fait de l’oncologie une de ses priorités. Nous travaillons avec détermination pour trouver de nouvelles options thérapeutiques au bénéfice des patients touchés par le cancer ».

___________________________

[i] European Medicines Agency. Summary of the European public assessment report (EPAR) for Pixuvri. Available at: https://www.ema.europa.eu/en/medicines/human/EPAR/pixuvri [last accessed March 2019].

[ii] European Medicines Agency. Pixuvri SmPC. Available at: https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/pixuvri-epar-product-information_en.pdf [last accessed March 2019].

[iii] Pettengell, R. et al. Pixantrone dimaleate versus other chemotherapeutic agents as a single-agent salvage treatment in patients with relapsed or refractory aggressive non-Hodgkin lymphoma: a phase 3, multicentre, open-label, randomised trial. Lancet Oncol 2012; 13: 696–706.

[iv] Salles, G.A, et al. Results of a phase 3 randomized multicenter study comparing pixantrone + rituximab with gemcitabine + rituximab in patients. with relapsed aggressive B-cell non-Hodgkin lymphoma not eligible for stem cell transplantation. American Society Hematology annual congress 2018.  P4189.

Source : Servier








MyPharma Editions

Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Boehringer Ingelheim et Gubra, une société de biotechnologie basée au Danemark, ont annoncé un deuxième accord de collaboration et de licence pour le développement de nouveaux poly-agonistes peptidiques pour traiter l’obésité et des maladies associées.

Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Publié le 18 juin 2019
Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Imcyse, société basée en Belgique qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, a annoncé avoir levé 35M€ via un tour de table de série B et par d’autres biais. Ce financement va permettre le développement clinique de sa technologie dans le diabète de type 1, la sclérose en plaques et dans d’autres indications.

LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

Publié le 18 juin 2019
LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

LEO Pharma, l’un des leaders mondiaux de la dermatologie médicale, vient d’annoncer que Gitte Aabo allait quitter ses fonctions de Président et CEO après 27 années passées au sein de la société, dont 11 en tant que CEO. Le Conseil d’administration a nommé Catherine Mazzacco pour prendre sa relève à compter du 1er août 2019.

Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Publié le 18 juin 2019
Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Sanofi et Google vont créer un nouveau laboratoire d’innovation avec l’ambition de transformer radicalement le développement des futurs médicaments et services de santé en tirant parti de la puissance des nouvelles technologies de données.

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics annoncent qu’un premier patient a été traité dans l’étude de phase 1 évaluant BI 765063, précédemment nommé OSE-172, un anticorps monoclonal first-in-class antagoniste sélectif de SIRPα, évalué dans les tumeurs solides avancées.

Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Publié le 17 juin 2019
Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Le conseil d’administration du groupe pharmaceutique Sanofi a désigné à l’unanimité, le 6 juin dernier, Paul Hudson comme Directeur Général du Groupe afin de succéder à Olivier Brandicourt qui fait valoir ses droits à la retraite.

Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Publié le 17 juin 2019
Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies liées à l’âge, a annoncé avoir conclu un accord de collaboration avec l’AFM-Téléthon. Cet accord entre en vigueur à compter du 3 juin 2019 et porte sur le développement de Sarconeos (BIO101), le principal candidat médicament de Biophytis, pour le traitement de la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD) dans le cadre de son programme clinique MYODA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents