Edition du 05-04-2020

Accueil » Cancer » Produits

Servier : Pixuvri® reçoit un avis positif du Comité des Médicaments à Usage Humain

Publié le mardi 9 avril 2019

Servier : Pixuvri® reçoit un avis positif du CHMP Servier a annoncé que le Comité des Médicaments à Usage Humain (CHMP) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour PIXUVRI® (pixantrone) pour convertir l’autorisation conditionnelle du médicament en autorisation de mise sur le marché standard pour le traitement en monothérapie des patients adultes atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B multirécidivant ou réfractaire.

L’avis du CHMP va être transmis à la Commission européenne (CE) pour l’adoption de la décision.

En 2012, en raison d’options thérapeutiques limitées disponibles pour le traitement en monothérapie des patients adultes atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B multirécidivant ou réfractaire, l’EMA avait délivré une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour PIXUVRI®.[i] Les autorisations de mise sur le marché conditionnelles sont délivrées par l’EMA pour accélérer l’accès aux médicaments qui répondent à des besoins médicaux non satisfaits et dans les cas où leur mise à disposition entraînerait un bénéfice significatif pour la santé publique.

« Les patients atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B, multirécidivant ou réfractaire, ont des options thérapeutiques limitées », a déclaré le Prof Pier Luigi Zinzani de l’Institut d’Hématologie et d’Oncologie médicale de l’Université de Bologne en Italie. « Chez cette population de patients, PIXUVRI® offre une option thérapeutique pour les lignes tardives ».
L’avis positif du CHMP repose sur les données acquises au cours du développement clinique global de PIXUVRI®.

L’étude pivot PIX301 est une étude ouverte, randomisée de Phase III comparant  PIXUVRI® en monothérapie au traitement choisi par le médecin chez 140 patients atteints d’un lymphome non hodgkinien agressif à cellules B, multirécidivant ou réfractaire, et dont 50 % avaient déjà été traités par rituximab. PIXUVRI® s’est révélé bénéfique chez ces patients : 20 % des patients ont présenté une réponse complète avec PIXUVRI® par rapport à 5,7 % des patients recevant d’autres traitements (p = 0,021) [ii] [iii].

Pour répondre aux exigences de l’autorisation conditionnelle, une étude clinique complémentaire de Phase III, PIX306, a été réalisée pour fournir des données d’efficacité supplémentaires confirmant le bénéfice de PIXUVRI® chez des patients antérieurement traités par rituximab : dans cette étude et chez ces patients, le traitement était prescrit en deuxième ligne.

PIXUVRI® n’a pas montré de supériorité par rapport au comparateur mais les résultats pour la survie sans progression et la survie globale étaient comparables chez les patients ayant déjà eu deux lignes de traitement lors d’une comparaison indirecte avec la population traitée par PIXUVRI® dans l’étude pivot PIX301 iii, [iv].

Les effets indésirables les plus fréquents avec PIXUVRI® sont une neutropénie, une leucopénie, une lymphopénie, une anémie, une thrombopénie, des nausées, des vomissements, une décoloration cutanée, une alopécie, une coloration des urines et une asthénie ii.

« Le lymphome non hodgkinien agressif à cellules B est une maladie dévastatrice pour laquelle les options thérapeutiques sont limitées. Servier s’est engagé à mettre PIXUVRI® à disposition des patients souffrant de LNH et nous sommes très heureux de l’annonce faite aujourd’hui »,  a déclaré Patrick Therasse, Directeur du Département Recherche et Développement en Oncologie chez Servier. « Servier a fait de l’oncologie une de ses priorités. Nous travaillons avec détermination pour trouver de nouvelles options thérapeutiques au bénéfice des patients touchés par le cancer ».

___________________________

[i] European Medicines Agency. Summary of the European public assessment report (EPAR) for Pixuvri. Available at: https://www.ema.europa.eu/en/medicines/human/EPAR/pixuvri [last accessed March 2019].

[ii] European Medicines Agency. Pixuvri SmPC. Available at: https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/pixuvri-epar-product-information_en.pdf [last accessed March 2019].

[iii] Pettengell, R. et al. Pixantrone dimaleate versus other chemotherapeutic agents as a single-agent salvage treatment in patients with relapsed or refractory aggressive non-Hodgkin lymphoma: a phase 3, multicentre, open-label, randomised trial. Lancet Oncol 2012; 13: 696–706.

[iv] Salles, G.A, et al. Results of a phase 3 randomized multicenter study comparing pixantrone + rituximab with gemcitabine + rituximab in patients. with relapsed aggressive B-cell non-Hodgkin lymphoma not eligible for stem cell transplantation. American Society Hematology annual congress 2018.  P4189.

Source : Servier








MyPharma Editions

OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

Publié le 2 avril 2020
OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’analyse des données de l’étape 1 prévue au protocole de l’essai clinique de Phase 3 de Tedopi®, Atalante 1, a montré que le critère principal de cette étape avait été atteint. Cette étude est menée chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire (PD-1/PD-L1).

Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Publié le 1 avril 2020
Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats-médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, a annoncé le succès de l’étude de phase 2 de son candidat-médicament THN102 dans la maladie de Parkinson.

Johnson Johnson annonce un candidat vaccin contre le COVID-19

Publié le 1 avril 2020
Johnson Johnson annonce un candidat vaccin contre le COVID-19

Johnson & Johnson a annoncé la sélection d’un candidat vaccin COVID-19 à partir d’études sur lesquelles elle travaille depuis janvier 2020, l’élargissement significatif du partenariat existant entre Janssen, Pharmaceutical Companies de Johnson & Johnson et BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority), ainsi que l’augmentation rapide de la capacité de production dans le but de fournir au niveau mondial plus d’un milliard de doses de vaccins.

NG Biotech annonce le lancement de son test de diagnostic rapide NG-Test® IgG-IgM COVID-19

Publié le 31 mars 2020
NG Biotech annonce le lancement de son test de diagnostic rapide NG-Test® IgG-IgM COVID-19

NG Biotech, société de biotechnologies spécialisée dans le développement, la production et la commercialisation de solutions de diagnostic rapide en santé, annonce aujourd’hui le lancement commercial de son test rapide de détection de l’infection au virus SARS-CoV-2, responsable de la pandémie de COVID-19.

Nicox : lancement de Zerviate aux Etats-Unis par son partenaire Eyevance Pharmaceuticals

Publié le 31 mars 2020
Nicox : lancement de Zerviate aux Etats-Unis par son partenaire Eyevance Pharmaceuticals

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé le lancement de ZERVIATE ™ aux Etats-Unis par son partenaire américain Eyevance Pharmaceuticals. Les collyres ont été expédiés aux grossistes nationaux la semaine dernière et sont désormais disponibles en pharmacie pour être délivrés aux patients sur ordonnance.

Sanofi : 1er patient traité hors États-Unis dans le cadre du programme mondial d’essais évaluant Kevzara® (COVID-19)

Publié le 30 mars 2020
Sanofi : 1er patient traité hors États-Unis dans le cadre du programme mondial d’essais évaluant Kevzara® (COVID-19)

Sanofi a annoncé qu’un premier patient hors États-Unis a été traité dans le cadre du programme mondial d’essais cliniques évaluant Kevzara® (sarilumab) dans la prise en charge de patients hospitalisés pour une forme sévère de COVID-19. Le programme mondial d’essais cliniques consacré à ce médicament vient d’être lancé en Italie, en Espagne, en Allemagne, en France, au Canada, en Russie et aux États-Unis – des pays touchés par la pandémie de COVID-19.

COVID-19 : Sanofi et Translate Bio collaborent pour développer un nouveau candidat-vaccin à ARNm

Publié le 27 mars 2020
COVID-19 : Sanofi et Translate Bio collaborent pour développer un nouveau candidat-vaccin à ARNm

Sanofi Pasteur, l’entité commerciale globale Vaccins de Sanofi et Translate Bio, une entreprise spécialisée dans le développement de médicaments à ARN messager (ARNm), vont collaborer dans le but de développer un nouveau vaccin à ARNm contre le virus responsable de la COVID-19. Cette collaboration prend appui sur l’accord que les deux entreprises ont conclu en 2018 dans le but de développer des vaccins à ARNm contre différentes maladies infectieuses.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents