Edition du 19-06-2019

Néovacs : résultats complets de phase IIb avec l’IFNalpha Kinoïde dans le lupus

Publié le mardi 9 avril 2019

 Néovacs : résultats complets de phase IIb avec l'IFNalpha Kinoïde dans le lupusNéovacs a annoncé que les résultats complets de l’étude clinique de phase IIb ont été présentés le 6 avril 2019 par le Pr Fréderic Houssiau, [1] chairman de l’étude clinique, lors de la première séance plénière du congrès  international du lupus «  LUPUS 2019 » à San Francisco, au cours d’une session orale intitulée : « IFN Kinoid in Systemic Lupus Erythematosus (SLE) : Results from a Phase 2b, Randomized, Placebo-Controlled Study  [2]».

Les résultats confirment que le traitement avec l’IFNalpha Kinoïde induit une forte réponse immune : 91,4% des patients traités produisent des anticorps neutralisants polyclonaux contre l’interféron alpha.

Le Pr Frédéric Houssiau commente : « Un effet biologique significatif sur la signature interféron a été observé chez les patients traités au cours de l’étude de phase 2b dans le lupus avec l’IFNalpha Kinoïde. Bien que la réponse clinique n’ait pas été démontrée avec le score BICLA [3], modifié à la 36ème semaine, des résultats cliniques encourageants ont été observés avec le score SRI (4) associé à la diminution des stéroïdes, ainsi qu’un résultat clinique statistiquement significatif avec le critère d’évaluation LLDAS [4]».

« Selon l’avis des spécialistes mondiaux du lupus, ce critère LLDAS pourrait s’imposer pour l’évaluation de l’activité de la maladie et la réponse au traitement, en vue d’être accepté par les agences règlementaires. Par ailleurs, cette étude a montré la réduction de la prise des corticostéroïdes, ce qui constituerait, à terme, une avancée majeure, car cela pourrait considérablement améliorer la qualité de vie des patients, en supprimant les effets délétères liés à la prise de corticostéroïdes », poursuit le Pr Frederic Houssiau.

Cette étude montre plus en détail :

. Une tendance statistique observée sur le score clinique SRI-4 [5] avec réduction de la corticothérapie inférieure ou égale à 5 ou 7,5 mg/jour (p=0.07) qui devient statiquement significative (p=0.04) dans le sous-groupe de patients qui ont développé des anticorps neutralisants contre l’interféron alpha.

. Une réponse clinique statistiquement significative (p = 0,0022) dans le cadre du LLDAS avec 52,9 % de répondeur dans le groupe traité et 29,8 % de répondeur dans le groupe placebo soit un différentiel de 23%.

. Une différence importante sur la prise des corticostéroïdes, soit 7,1 mg pour le groupe placebo contre 5,4 mg dans le groupe des patients traités avec l’IFNalpha Kinoïde, à la 36ème semaine.

. Une tendance statistique a également a été observée sur l’amélioration de l’état de fatigue des patients traités avec l’IFNalpha Kinoïde (p=0.068). La fatigue est couramment rapportée au cours de la plupart des maladies chroniques. Elle concerne presque 9 patients lupiques sur 10. Quand le lupus est actif, la fatigue est directement liée à la maladie.

. Une bonne tolérance de l’IFNalpha Kinoïde. Les effets indésirables graves étaient plus fréquents dans le groupe placebo (13%) par rapport à l’IFN-K (7%). De plus, la fréquence et la sévérité des évènements non graves n’a pas été différente dans les deux groupes. Les principaux effets indésirables reportés dans l’étude sont liés majoritairement à la pathologie et à la réaction locale au site d’injection. Le traitement avec l’IFNalpha Kinoïde n’a pas modifié ni aggravé les risques d’infections liés au Lupus.

Tous ces résultats très encourageants doivent faire l’objet d’une évaluation plus poussée dans le cadre d’un programme clinique de phase 3.

___________________________

[1] Pr Fréderic Houssiau MD, PhD, Vice-Recteur de la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université Catholique de Louvain, Bruxelles, Professeur ordinaire à l’UC Louvain , était précédemment Chef du Service de Rhumathologie des Cliniques Universitaires St-Luc, (Belgique), membre fondateur du réseau de recherche sur le lupus.

[2] L’abstract présenté est disponible sur le site internet de la société : www. Neovacs.fr

[3] BICLA : BILAG-based Composite Lupus Assessment

[4] LLDAS : Lupus Low Disease Activity State

[5] Composite Systemic Lupus Erythematosus (SLE) Responder Index 4 avec réduction des corticostéroides infèrieur ou égal à 5mg/jour

Source : Néovacs








MyPharma Editions

Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Boehringer Ingelheim et Gubra, une société de biotechnologie basée au Danemark, ont annoncé un deuxième accord de collaboration et de licence pour le développement de nouveaux poly-agonistes peptidiques pour traiter l’obésité et des maladies associées.

Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Publié le 18 juin 2019
Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Imcyse, société basée en Belgique qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, a annoncé avoir levé 35M€ via un tour de table de série B et par d’autres biais. Ce financement va permettre le développement clinique de sa technologie dans le diabète de type 1, la sclérose en plaques et dans d’autres indications.

LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

Publié le 18 juin 2019
LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

LEO Pharma, l’un des leaders mondiaux de la dermatologie médicale, vient d’annoncer que Gitte Aabo allait quitter ses fonctions de Président et CEO après 27 années passées au sein de la société, dont 11 en tant que CEO. Le Conseil d’administration a nommé Catherine Mazzacco pour prendre sa relève à compter du 1er août 2019.

Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Publié le 18 juin 2019
Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Sanofi et Google vont créer un nouveau laboratoire d’innovation avec l’ambition de transformer radicalement le développement des futurs médicaments et services de santé en tirant parti de la puissance des nouvelles technologies de données.

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics annoncent qu’un premier patient a été traité dans l’étude de phase 1 évaluant BI 765063, précédemment nommé OSE-172, un anticorps monoclonal first-in-class antagoniste sélectif de SIRPα, évalué dans les tumeurs solides avancées.

Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Publié le 17 juin 2019
Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Le conseil d’administration du groupe pharmaceutique Sanofi a désigné à l’unanimité, le 6 juin dernier, Paul Hudson comme Directeur Général du Groupe afin de succéder à Olivier Brandicourt qui fait valoir ses droits à la retraite.

Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Publié le 17 juin 2019
Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies liées à l’âge, a annoncé avoir conclu un accord de collaboration avec l’AFM-Téléthon. Cet accord entre en vigueur à compter du 3 juin 2019 et porte sur le développement de Sarconeos (BIO101), le principal candidat médicament de Biophytis, pour le traitement de la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD) dans le cadre de son programme clinique MYODA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents