Edition du 04-07-2022

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Servier : résultats de la 1ère étude d’efficacité et de sécurité en vie réelle sur Diamicron MR® versus comparateur

Publié le vendredi 11 septembre 2020

Servier : résultats de la 1ère étude d’efficacité et de sécurité en vie réelle sur Diamicron MR® versus comparateurServier, en collaboration avec l’Université de Leicester (Royaume-Uni), a publié dans la revue scientifique Diabetes Obesity and Metabolism, les résultats de la première étude comparative de sécurité et d’efficacité en vie réelle sur gliclazide MR (la molécule active du Diamicron MR®) versus sitagliptine, en tant que traitement de seconde ligne, après monothérapie par la metformine chez les patients atteints de diabète de type 2 non contrôlé.

Il s’agit de la toute première étude en vie réelle comparant ces deux molécules. Cette étude a été réalisée par Servier en collaboration avec l’équipe du Professeur Kamlesh Khunti de l’Université de Leicester. Les résultats de l’étude, qui ont fait l’objet d’un poster présenté lors du congrès annuel de l’American Diabetes Association le 13 juin 2020, sont publiés dans l’édition du mois de septembre de la revue scientifique Diabetes Obesity and Metabolism (https://dom-pubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/dom.14169).

L’objectif était d’étudier, dans la pratique médicale courante, l’efficacité de deux traitements antidiabétiques oraux, le gliclazide MR et la sitagliptine, comme traitement de deuxième ligne après monothérapie par metformine, chez des patients présentant un diabète de type 2 non contrôlé. L’étude a été menée sur une cohorte rétrospective[1] à neuf ans, utilisant la base de données du Clinical Practice Research Datalink (CPRD) du Royaume-Uni, chez des patients adultes présentant un diabète de type 2 et un taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) supérieur à 7,0 % (53 mmol/mol), nouvellement traités par gliclazide MR ou sitagliptine, en traitement de seconde ligne après monothérapie par metformine.

Dans cette étude en vie réelle, le gliclazide MR en seconde ligne était plus efficace que la sitagliptine pour réduire l’HbA1c. Avant le début de l’étude, le taux d’HbA1c moyen était de 8,5 % (69 mmol/mol) chez les 1 986 patients inclus dans l’étude. Le principal objectif de l’étude était d’observer la proportion de patients dont l’HbA1c était descendue en-dessous de 7 % en prenant comme traitement du gliclazide MR ou de la sitagliptine. L’étude a mis en évidence que les patients sous gliclazide MR avaient 35 % de chances en plus d’atteindre cet objectif, par rapport aux patients sous sitagliptine.

L’étude comprenait également des objectifs secondaires et, en particulier, celui de mesurer la proportion de patients atteignant une valeur cible d’HbA1c inférieure ou égale à 6,5 % (48 mmol/mol). Là encore, les patients sous gliclazide MR avaient 50 % de chance en plus d’atteindre cet objectif, par rapport aux patients traités avec la sitagliptine.

De manière générale, chaque groupe a présenté de faibles taux d’hypoglycémies pendant l’étude, avec un nombre plus élevé de cas rapportés pour le groupe gliclazide MR (4,7 évènements pour 1 000 patients-années) par rapport au groupe sitagliptine (2,6 évènements pour 1 000 patients-années)

Ces résultats ont été atteints en prenant en compte la durabilité du traitement (temps avant le remplacement, l’ajout d’un nouveau traitement ou l’arrêt du traitement) et sa persistance (temps passé avant tout type de changement du traitement), en considérant les limitations habituelles de ce type d’étude.

Les résultats détaillés de l’étude sont disponibles en ligne via ce lien : https://dom-pubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/dom.14169.

« Cette première étude en vie réelle met en évidence des résultats très positifs qui confortent la place du Diamicron MR® comme option thérapeutique pour le traitement des patients souffrant d’un diabète de type 2 non contrôlé sous metformine », a déclaré le Dr Viviana Cortese, Responsable Data-Generation Diabète chez Servier. « Servier est engagé depuis de nombreuses années dans la lutte contre le diabète, notamment à travers la compréhension de la physiopathologie du diabète type 2 et l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques, afin d’améliorer la prise en charge des patients et de prévenir les complications. »

[1] Groupe de patients présentant des caractéristiques communes (diabète de type 2, niveau d’HBA1c…) observés après leur exposition au facteur étudié (ici après avoir été nouvellement traités soit par gliclazide MR soit par sitagliptine)

Source et visuel :  Servier








MyPharma Editions

Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

Publié le 4 juillet 2022
Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

L’Institut Curie, premier centre français de lutte contre le cancer, associant un centre menant une recherche interdisciplinaire tant fondamentale qu’appliquée en cancérologie et un ensemble hospitalier de pointe, a annoné la signature d’un accord-cadre stratégique pour une durée de 5 ans avec Janssen-Cilag, une des sociétés pharmaceutiques du groupe Johnson & Johnson.

Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Publié le 4 juillet 2022
Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Sanofi Global Health a annoncé le lancement d’Impact®, une nouvelle marque de médicaments de référence produits par Sanofi qui seront distribués sans aucun profit aux populations à risque des pays les plus pauvres de la planète. La marque Impact® qui englobe, entre autres, l’insuline, le glibenclamide et l’oxaliplatine, permettra d’assurer la distribution de 30 médicaments de Sanofi dans 40 pays à faible revenu.

ADC Therapeutics : Jean-Pierre Bizzari, MD, nommé à son conseil d’administration

Publié le 4 juillet 2022
ADC Therapeutics : Jean-Pierre Bizzari, MD, nommé à son conseil d'administration

ADC Therapeutics vient d’annoncer la nomination du spécialiste du développement de médicaments oncologiques Jean-Pierre Bizzari, MD, à son CA. Par ailleurs, Ameet Mallik, nommé au poste de PDG de la société en mai 2022, rejoindra également le CA.

Drépanocytose : l’Institut Imagine va coordonner un projet subventionné par Horizon Europe sur les approches d’édition du génome

Publié le 4 juillet 2022
Drépanocytose : l'Institut Imagine va coordonner un projet subventionné par Horizon Europe sur les approches d'édition du génome

L’institut hospitalo-universitaire Imagine (Inserm, AP-HP, Université Paris Cité), également labellisé Institut Carnot, va coordonner un projet financé par Horizon Europe, le programme cadre de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne pour la période 2021-2027.

Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Publié le 1 juillet 2022
Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, vient d’annoncer que le lancement d’une étude clinique de preuve de concept (POC) du SENS-401 (Arazasetron) chez les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire a été approuvé par les autorités réglementaires en Australie.

Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l’essai EDELIFE portant sur la XLHED

Publié le 1 juillet 2022
Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l'essai EDELIFE portant sur la XLHED

La Fondation EspeRare et le groupe Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’essai clinique EDELIFE, le premier patient avait reçu les trois injections prévues. Cet essai pivot est le premier en son genre, car le traitement est administré au bébé atteint de XLHED (dysplasie ectodermique hypohidrotique liée au chromosome X) alors qu’il se trouve encore dans l’utérus de sa mère. L’objectif de cet essai est de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’ER004 pour le traitement prénatal des garçons atteints de XLHED.

Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Publié le 1 juillet 2022
Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé la demande initiale d’Investigational New Drug (IND) pour AsiDNA, son candidat médicament « first-in-class ». Il s’agit de la première IND déposée par Onxeo depuis l’arrivée de l’équipe américaine en avril 2022.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents