Edition du 18-01-2021

Accueil » Cancer » Industrie

Servier : une nouvelle molécule prometteuse pour traiter plusieurs types de cancers

Publié le mardi 25 octobre 2016

Servier : une nouvelle molécule prometteuse pour traiter plusieurs types de cancersDes chercheurs du Walter and Eliza Hall Institute à Melbourne et de Servier ont montré qu’une nouvelle molécule, découverte conjointement par le laboratoire pharmaceutique français et la société britannique Vernalis, bloque une protéine essentielle à la survie des cellules tumorales de près d’un quart des cancers. Les résultats de ces recherches sont publiés dans la revue Nature.

« Ces travaux offrent un nouveau moyen d’induire la mort des cellules cancéreuses et sont prometteurs pour le traitement des hémopathies malignes telles que les leucémies myéloïdes aigües, les lymphomes et les myélomes multiples, ainsi que des tumeurs solides telles que les mélanomes et les cancers du poumon et du sein », indique le laboratoire dans un communiqué.

La molécule Servier – S63845 – cible une protéine de la famille BCL2, appelée MCL1, qui joue un rôle essentiel dans la survie de ces cellules cancéreuses. Le Professeur Guillaume Lessene, qui a dirigé l’équipe de recherche du Walter and Eliza Hall Institute à Melbourne (Australie), a souligné que ces travaux fournissent les premières preuves précliniques de l’efficacité de l’inhibition de la protéine MCL1 contre plusieurs types de cancers.

« MCL1 joue un rôle important dans de nombreux cancers car cette protéine permet aux cellules cancéreuses de survivre en échappant au processus de mort cellulaire programmée, normalement en charge de l’élimination de ces cellules », a précisé le Pr Lessene. « Des études approfondies sur différents modèles de cancer ont montré que S63845 agit efficacement sur les cellules cancéreuses qui dépendent de MCL1 pour leur survie ».

L’équipe du Pr Lessene a travaillé avec le Pr Andrew Wei, hématologue, le Dr Donia Moujalled de l’Alfred Hospital et des scientifiques de Servier pour démontrer que non seulement la molécule S63845 est efficace contre plusieurs types de cancers, mais qu’elle peut également être administrée à des doses qui sont bien tolérées par les cellules saines.

Le Dr Olivier Geneste, directeur de la recherche en oncologie chez Servier, a expliqué que : « Ces travaux de recherche et l’identification de candidats médicaments confirment l’intérêt de MCL1 comme cible thérapeutique dans les cancers. Le composé S63845 a été découvert en collaboration avec l’équipe de biologie structurale de Vernalis. Dans le cadre de la collaboration en cours entre Servier et Novartis sur cette famille de cibles, le développement clinique d’un inhibiteur de MCL1 devrait être lancé prochainement ».

Le Pr Lessene a expliqué que ces travaux de recherche apportent des preuves supplémentaires de l’utilité d’une nouvelle classe de médicaments anticancéreux appelés BH3 mimétiques. « Les BH3 mimétiques inhibent un groupe de protéines identifiées comme les protéines de survie BCL-2. MCL1 appartient à cette famille de protéines et le fait de l’inhiber active le processus de mort cellulaire programmée. Les chercheurs du Walter and Eliza Hall Institute ont révélé le rôle de BCL-2 dans les cancers il y a plus de 28 ans, et le rôle essentiel de MCL1 dans la survie des cellules malignes il y a 4 ans », rappelle-t-il.

Ces recherches ont été soutenues par une collaboration de recherche avec Servier et ont bénéficié de financements du National Health and Medical Research Council of Australia, de la Leukemia and Lymphoma Society (US), du Cancer Council Victoria, du Kay Kendall Leukemia Fund, de la Victorian Cancer Agency, de l’Australian Cancer Research Foundation, du Victorian Government Operational Infrastructure Scheme et du patrimoine légué par Anthony Redstone.

Le Walter and Eliza Hall Institute est le centre de recherche du Victorian Comprehensive Cancer Centre, une alliance des principaux hôpitaux et centres de recherche de l’État de Victoria engagés dans la lutte contre les cancers.

Source : Servier








MyPharma Editions

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

COVID-19 : les données intermédiaires de la phase 1/2a du candidat vaccin de Johnson & Johnson publiées dans le NEJM

Publié le 18 janvier 2021

Des données intermédiaires de phase 1/2a ont été publiées le 13 janvier 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM)1. Celles-ci démontrent qu’une dose unique du candidat vaccin COVID-19 (JNJ-78436735) – en cours de développement par Janssen (Johnson & Johnson) – induit une réponse immunitaire qui a duré au moins 71 jours, la durée évaluée dans cette étude. Une partie de ces données intermédiaires a été publiée sur medRxiv en septembre 2020.

Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Publié le 18 janvier 2021
Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé des données positives d’une étude de Phase 1 qui démontrent un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses chez des sujets sains.

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents