Edition du 28-09-2020

Accueil » Industrie » Management

Merck Serono: signature d’un protocole d’accord concernant les sites de Genève et du canton de Vaud

Publié le vendredi 10 août 2012

Merck Serono a annoncé qu’un protocole d’accord de fin de conflit social concernant ses sites de Genève et du canton de Vaud (Aubonne, Coinsins et Corsier-sur-Vevey) a été signé jeudoi  entre la direction de la société, la représentation des employés du site de Genève et le syndicat Unia.

Ce protocole d’accord a été conclu sous l’égide du Conseil d’Etat de Genève. Il a été approuvé par l’assemblée du personnel du site de Genève qui s’est tenue aujourd’hui et doit encore l’être par les assemblées du personnel des sites vaudois dans les prochains jours.

« Nous sommes heureux d’être parvenus à ce protocole d’accord qui est le fruit d’un long dialogue, parfois difficile mais toujours constructif, et l’aboutissement d’efforts consentis par chacune des parties pour mettre fin au conflit, » a déclaré François Naef, Président du Conseil d’Administration de Merck Serono S.A. « Les employés vont désormais pouvoir concentrer toute leur énergie sur leur avenir professionnel, que celui-ci soit dans l’entreprise pour ceux qui bénéficieront d’un transfert sur un autre site, ou à l’extérieur de l’entreprise. Quelle que soit leur situation, nous allons continuer à faire tout notre possible pour les soutenir pendant cette période de transition. »

Selon les termes du protocole d’accord, Merck Serono s’engage à offrir à tous les employés impactés par la restructuration de ses activités en Suisse des prestations supplémentaires par rapport à celles offertes à l’issue de la procédure de consultation, notamment :

– Un montant minimal garanti pour l’indemnité de départ (CHF 25,000 minimum) ;

– Une indemnité additionnelle pour les employés âgés de plus de 50 ans, comprenant également les personnes éligibles à la préretraite qui ne souhaiteraient pas faire valoir leur droit pour des raisons économiques ;

– Le maintien d’une indemnité de départ pleine pour les employés qui démissionneraient dans les trois mois précédant la date de fin des rapports de travail prévue ;

– Un fonds spécial de CHF 500,000 pour les cas de rigueur, en particulier pour les employés licenciés qui se trouveraient dans une situation financière particulièrement difficile à la suite de la fermeture du site de Genève ;

– Une contribution de CHF 2 million à un fonds créé et géré par les autorités cantonales, visant à atténuer les effets de la fermeture du site de Genève sur le marché local de l’emploi et à favoriser les reclassements individuels au travers d’une série de mesures et de programmes ;

– La libération de l’obligation de travailler pendant le dernier mois du préavis afin de permettre aux employés licenciés de se concentrer sur la recherche d’un nouvel emploi.

Ces prestations supplémentaires renforcent les améliorations que la direction de Merck Serono avait proposées dans le cadre de la procédure de conciliation menée par la Chambre des Relations Collectives de Travail (CRCT) de Genève, qui visaient à apporter un soutien renforcé aux employés les plus vulnérables sur le plan économique. Dans le cadre du protocole d’accord mettant définitivement fin au conflit, elles ont encore été complétées par des mesures et moyens additionnels visant à faciliter la recherche d’un nouvel emploi et le reclassement des employés licenciés.

Les employés qui ont déjà reçu leur lettre de licenciement bénéficieront de ces prestations supplémentaires.

Ces prestations s’ajoutent aux mesures du plan social actuel, qui incluent notamment une indemnité de départ basée sur l’ancienneté dans l’entreprise (un mois de salaire par année de service, avec un minimum de deux mois et un maximum de douze mois de salaire) ; un programme de reclassement offert aux employés licenciés (programme d’outplacement de durée variable en fonction de l’échelon actuel du poste) ; la possibilité d’une retraite anticipée à des conditions améliorées dès l’âge de 56 ans.

Souce : Merck Serono








MyPharma Editions

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents