Edition du 21-01-2021

Sophia Genetics établit son siège américain à Boston

Publié le lundi 1 octobre 2018

Sophia Genetics établit son siège américain à Boston Sophia Genetics, leader mondial de la médecine basée sur les données (Data-Driven Medicine), vient d’annoncer depuis le congrès mondial de la médecine personnalisée (PMWC) à l’université de Duke, que la compagnie a officiellement déployé ses opérations à Boston pour répondre à la demande croissante sur le territoire américain.
L’IA Sophia est la technologie la plus utilisée pour l’analyse génomique clinique, adoptée par des centaines d’hôpitaux universitaires à travers le monde. SOPHiA a déjà analysé le profil génomique de plus de 250’000 patients – 1 profil toutes les 5 minutes ! Utilisée dans le contexte des maladies héréditaires et du cancer, Sophia permets aux cliniciens de détecter et de caractériser de manière ultra précise, tous les types d’altérations génomiques. Les experts du monde entier sont connectés au travers de la plateforme de la compagnie et partagent leur savoir pour délivrer plus vite, des résultats efficaces.

Aux États-Unis, Sophia Genetics aide déjà plus de 100 hôpitaux et se déploie rapidement dans la région. Son impact est depuis longtemps reconnu à l’international comme étant le précurseur de la médecine basée sur les données (Data-Driven Medicine). Sophia Genetics fait notamment partie de la prestigieuse liste du MIT Tech Review « Top 50 smartest companies worldwide ».

Jurgi Camblong – CEO et co-fondateur de Sophia Genetics commente : « Vu la forte adoption de notre technologie SOPHiA en Amérique du Nord, nous sommes très heureux d’ouvrir notre siège américain à Boston. Nous renforçons continuellement notre équipe afin de répondre aux besoins grandissant de nos clients. Nous comptons à ce jour 20 personnes qui travaillent sur le sol américain et comptons augmenter l’effectif pour atteindre une cinquantaine d’employés d’ici une année. »

Lars Steinmetz – Co-fondateur de Sophia Genetics et professeur de génomique à l’université de Stanford ajoute : “Quand nous avons créé Sophia Genetics, nous n’aurions jamais imaginé avoir un tel impact mondial. Grâce à l’expertise et la qualité délivrées par les équipes dévouées de Sophia Genetics et sa technologie standardisée Sophia , la société a su gagner la confiance de la communauté mondiale de génomique clinique. Cette confiance est la clé pour accélérer la démocratisation de la médecine basée sur les données et ainsi aider le maximum de patients à travers le monde. »

Source et visuel : Sophia Genetics








MyPharma Editions

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Publié le 19 janvier 2021
Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Ethypharm et Orphelia Pharma ont annoncé la signature d’un accord exclusif pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation en République Populaire de Chine de Kigabeq® (vigabatrine) indiqué dans le traitement de première intention des spasmes infantiles (syndrome de West).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents