Edition du 13-08-2022

Surdité : Sensorion annonce une 3ème collaboration en matière de thérapie génique avec l’Institut Pasteur

Publié le jeudi 18 février 2021

Surdité : Sensorion annonce une 3ème collaboration en matière de thérapie génique avec l'Institut PasteurSensorion, société biotechnologique qui développe des thérapies innovantes dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé l’addition d’une nouvelle cible de thérapie génique, GJB2 codant pour la protéine Connexine 26, à son portefeuille de développement. Cette cible est le troisième candidat issu de la collaboration de Sensorion avec l’Institut Pasteur en matière de R&D. Le programme GJB2 se concentrera sur de nouveaux marchés importants avec une population de patients (prévalence) estimée à 300 000 enfants et adultes en Europe et aux Etats-Unis uniquement.

Une nouvelle recherche (Boucher et al., Proc Natl Acad Sci U S A. 2020; 117(49):31278-31289) publiée par les chercheurs de l’Institut Pasteur démontre que les anomalies du gène GJB2 ne sont pas seulement la cause la plus fréquente de surdité congénitale (prévalence d’environ 200 000 enfants en Europe et aux Etats-Unis uniquement), mais qu’elles surviennent également dans les cas de surdité sévère liée à l’âge (environ 100 000 adultes dans la même zone géographique). Bien que les types de mutations du gène GJB2 chez les enfants et les adultes puissent différer, la thérapie génique pourrait potentiellement apporter une solution dans les deux cas.

Le programme de thérapie génique GJB2 de Sensorion a le potentiel de cibler trois pathologies liées aux mutations du gène GJB2 : la perte auditive liée à l’âge chez les adultes, les formes progressives de perte auditive chez les jeunes et la surdité pédiatrique congénitale. Dans un premier temps, l’accent sera mis sur les deux premières populations présentant une perte auditive associée au gène GJB2, ce qui permettrait à Sensorion d’être la première société à répondre à ces besoins médicaux importants et à ces débouchés commerciaux potentiellement élevés.

Les connaissances scientifiques actuelles suggèrent que les mutations du gène GJB2 modifient une protéine permettant la jonction entre les cellules, protéine largement exprimée dans l’oreille interne. Ces mutations perturbent les échanges moléculaires entre les cellules et entraînent une perte auditive sévère à profonde dans la majorité des cas.

« L’émergence d’un nouveau candidat cible de thérapie génique valide notre conviction que les solutions à long terme de restauration des pertes auditives héréditaires découleront d’un déchiffrage approfondi du « paysage génétique » des surdités », a déclaré Nawal Ouzren, Directrice Générale de Sensorion. « Il était clair que les mutations du gène GJB2 sont importantes dans la surdité infantile sévère à profonde. Cependant, la nouvelle découverte faite par nos collaborateurs à l’Institut Pasteur montre que l’altération de ce gène chez l’adulte, offre de nouvelles opportunités à Sensorion. Elle marque en effet une croissance potentielle significative de notre pipeline et soutient notre objectif de devenir un leader mondial dans le domaine des thérapies géniques pour les troubles auditifs. »

« Jusqu’ici, il était considéré que les formes génétiques tardives de surdité liées à l’âge (ou presbyacousie) impliquaient, chez chaque individu, de multiples variants », commente le Professeur Christine Petit, Directrice de l’Institut de l’Audition, centre de l’Institut Pasteur. « Nous avons montré que les mêmes gènes qui sous-tendent la surdité congénitale ou celle de l’enfant sont aussi impliqués dans des formes sévères de presbyacousie précoce. La présence de ces variants génétiques très rares apparente ces formes de presbyacousie à des atteintes de type monogénique qui peuvent donc être potentiellement traitées par la thérapie génique ».

La collaboration de Sensorion avec l’Institut Pasteur, initiée en 2019, a déjà débouché sur des programmes de candidats en thérapie génique dans deux autres indications – le déficit en Otoferline et le syndrome d’Usher de type 1. GJB2-GT, qui est le troisième programme de cette collaboration, représente la plus grande opportunité de thérapie génique pour Sensorion à ce jour.

Compte tenu de son pipeline étendu et diversifié, Sensorion pourrait à l’avenir envisager une réaffectation de certaines ressources pour se concentrer sur les programmes de développement les plus attrayants.

Source : Sensorion








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents