Edition du 25-05-2022

Takeda va racheter Maverick Therapeutics

Publié le jeudi 11 mars 2021

Takeda va racheter Maverick TherapeuticsLe groupe pharmaceutique Takeda vient d’annoncer l’exercice de son option pour acquérir Maverick Therapeutics, Inc., une société biopharmaceutique privée, pionnière dans le domaine des immunothérapies ciblées utilisant des lymphocytes T bispécifiques et conditionnellement actifs.

Dans le cadre de l’accord, Takeda obtiendra la plateforme COBRA™ d’activateurs de lymphocytes T de Maverick et un important portefeuille de développements incluant le principal candidat au développement de Maverick, TAK-186 (MVC-101), qui fait actuellement l’objet d’une étude de Phase 1/2 pour le traitement des tumeurs solides exprimant l’EGFR, et TAK-280 (MVC-280), qui devrait entrer en phase clinique au deuxième semestre de l’exercice fiscal 2021 de Takeda, destiné au traitement des patients avec des tumeurs solides exprimant B7H3. Après la clôture de la transaction, les employés de Maverick, y compris son équipe de scientifiques talentueux, rejoindront l’organisation de Takeda en charge de la recherche et du développement.

« La collaboration est un élément essentiel de notre stratégie de R&D et de notre quête d’approches novatrices pour traiter le cancer », a déclaré Chris Arendt, Ph.D., responsable de l’unité thérapeutique Oncologie chez Takeda. « En soutenant des pionniers comme Maverick qui travaillent dans des domaines scientifiques émergents, nous pouvons partager notre expertise, nos ressources et les risques pour fournir plus rapidement aux patients de nouvelles thérapies transformationnelles. La plateforme de pointe COBRA de Maverick constitue un ajout intéressant à notre portefeuille dans l’oncologie, qui fournit une approche conditionnelle novatrice de la bio-ingénierie pour faire avancer les immunothérapies redirigées contre les tumeurs solides. »

La plateforme COBRA de Maverick est conçue pour cibler en toute sécurité une large gamme de tumeurs solides avec une activité puissante et hautement spécifique, tout en limitant les toxicités dans les tissus normaux. À la différence des immunothérapies standards impliquant des lymphocytes T qui sont systématiquement actives lorsqu’elles sont administrées, les thérapies à base de protéines, conçues avec COBRA, sont élaborées pour exploiter le microenvironnement tumoral, déclenchant la destruction par médiation des lymphocytes T seulement au niveau du site de la tumeur, tout en évitant d’endommager les tissus sains des patients. La plateforme COBRA complète l’approche de Takeda consistant à rediriger les cellules immunitaires pour cibler le cancer, pouvant potentiellement ouvrir une efficacité dans les tumeurs solides.

L’acquisition fait suite à une collaboration pluriannuelle entre Takeda et Maverick signée en 2017 pour développer des thérapies à base d’activateurs de lymphocytes T conditionnellement actifs, pour laquelle Takeda a reçu une participation en actions et un droit exclusif pour racheter Maverick après un délai de cinq ans. Sur la base du succès des principaux programmes et de la promesse de la plateforme COBRA, Takeda a exercé son droit de racheter Maverick pour un montant initial pré-négocié ainsi que de potentiels jalons de développement et réglementaires totalisant jusqu’à 525 millions de dollars, sous réserve de certains ajustements, y compris pour l’actuelle participation en actions de Takeda et la dette de Maverick. L’opération devrait être finalisée au premier trimestre de l’exercice fiscal 2021 de Takeda. La clôture de la transaction est subordonnée à l’achèvement de l’examen dans le cadre des lois antitrust, dont la loi américaine de 1976 intitulée Hart-Scott-Rodino (HSR) Antitrust Improvements Act.

« L’exercice par Takeda de son option d’achat est un hommage à l’attention singulière que porte l’équipe de Maverick à l’amélioration des résultats pour les patients avec des cancers à tumeurs solides », a déclaré James Scibetta, PDG de Maverick Therapeutics. « Grâce à l’acquisition, les patients bénéficieront de l’accroissement des ressources et de l’expérience apportés par Takeda pour accélérer le développement de nos thérapies conçues avec COBRA. Takeda est un excellent partenaire depuis la création de Maverick, vénérant notre indépendance lors d’une période marquée par une innovation rapide, fournissant des conseils exploitables et offrant un support direct pour le développement et la fabrication de lignées cellulaires pendant la pandémie de COVID-19 afin de nous permettre de respecter notre calendrier serré. »

Source : Takeda








MyPharma Editions

Guerbet : Carine Dagommer nommée administrateur et renouvellement du mandat de Nicolas Louvet

Publié le 25 mai 2022
Guerbet : Carine Dagommer nommée administrateur et renouvellement du mandat de Nicolas Louvet

Guerbet, le groupe pharmaceutique dédié à l’imagerie médicale, a annoncé la nomination de Carine Dagommer et le renouvellement de Nicolas Louvet en qualité d’administrateurs. Ces résolutions ont été adoptées par l’Assemblée Générale des actionnaires de Guerbet qui s’est tenue le 20 mai.

Chikungunya : Valneva achève avec succès l’essai d’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin à injection unique

Publié le 25 mai 2022
Chikungunya : Valneva achève avec succès l’essai d’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin à injection unique

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le succès de l’essai de Phase 3 visant à évaluer l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya, VLA1553. L’analyse finale incluait les données de suivi à six mois et a confirmé les résultats initiaux annoncés en décembre 2021.

Crossject : premières injections de ZENEO® Midazolam pour l’étude clinique de bioéquivalence

Publié le 25 mai 2022
Crossject : premières injections de ZENEO® Midazolam pour l’étude clinique de bioéquivalence

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé les premières injections de ZENEO® Midazolam pour l’étude clinique de bioéquivalence.

Pierre Fabre et l’EORTC débutent une vaste étude clinique de phase III sur le traitement adjuvant du mélanome de stade IIB-C

Publié le 24 mai 2022
Pierre Fabre et l’EORTC débutent une vaste étude clinique de phase III sur le traitement adjuvant du mélanome de stade IIB-C

Pierre Fabre et l’Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (EORTC) ont annoncé aujourd’hui la sélection du premier patient atteint d’un mélanome réséqué de stade IIB-C avec mutation BRAF V600E/K pour l’étude de phase III COLUMBUS-AD (NCT05270044 ; EORTC-2139-MG).

Sanofi : la FDA approuve Dupixent® pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’adulte et de l’enfant à partir de 12 ans

Publié le 23 mai 2022
Sanofi : la FDA approuve Dupixent® pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’adulte et de l’enfant à partir de 12 ans

Sanofi vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) 300 mg une fois par semaine pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles des patients à partir de l’âge de 12 ans, pesant au moins 40 kg. Avec cette approbation, Dupixent devient le premier et le seul médicament expressément indiqué pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles aux États-Unis.

Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Publié le 20 mai 2022
Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé la nomination d’Éric Fohlen-Weill au poste de Directeur de la Communication Externe, effective depuis le 20 avril 2022. Basé au siège du Groupe, à Suresnes, Éric Fohlen-Weill a la responsabilité des relations media, de la communication digitale et financière du Groupe, en France et à l’international, ainsi que de la communication de son activité philanthropique (Fonds de dotation Mécénat Servier).

Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Publié le 20 mai 2022
Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Priorité de l’actuelle présidence française de l’Union européenne, les maladies rares ont fait l’objet d’une conférence interministérielle le 28 février au cours de laquelle un plan européen a été sollicité. Les entreprises du médicament, mobilisées pour la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques, publient à l’occasion un rapport d’Horizon Scanning pour analyser le développement clinique et identifier les futures innovations susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de maladies rares.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents