Edition du 20-09-2021

Accueil » E-santé » Industrie » Stratégie

Télémédecine : Servier et CardioRenal développent un outil dans l’insuffisance cardiaque

Publié le jeudi 24 août 2017

Télémédecine : Servier et CardioRenal développent un outil dans l’insuffisance cardiaqueA l’occasion du congrès annuel de l’European Society of Cardiology qui se tiendra à Barcelone du 26 au 29 août, Servier et CardioRenal annoncent qu’ils développent conjointement un outil de télémédecine permettant de mieux suivre les patients qui souffrent d’insuffisance cardiaque et de réduire l’impact de cette pathologie sur les dépenses de santé.

Avec plus de 12 millions de patients en Europe, l’insuffisance cardiaque est une pathologie largement répandue, ayant un impact sociétal fort. Le taux de réhospitalisation des patients est particulièrement important (en France, près de 50% dans les 6 mois suivant la première hospitalisation1) et le taux de mortalité élevé, souvent dû à un traitement mal adapté (taux supérieur à 44% pour les patients âgés de plus de 75 ans).

C’est dans ce contexte que CardioRenal met au point un système ambulatoire connecté de façon sécurisée permettant, à l’aide d’une goutte de sang, de mesurer trois biomarqueurs : l’hémoglobine, le potassium et la créatinine. Les mesures collectées sont immédiatement analysées par un système expert, et transmises en temps réel au médecin qui peut alors adapter au mieux la prescription du patient.

Ce nouvel instrument de télémédecine, en apportant un suivi des patients beaucoup plus fréquent, permettra d’éviter des hospitalisations traumatisantes pour le malade et coûteuses pour les systèmes de santé. Après validation des résultats par le médecin, une optimisation du traitement sera proposée au patient, tandis que ses données personnelles seront conservées dans un dossier électronique connecté.

Le développement réglementaire et la preuve clinique de ce dispositif innovant seront effectués conjointement par CardioRenal et WeHealth by Servier, la direction e-santé du groupe
Servier. Cette dernière assurera ensuite sa commercialisation et sa promotion à travers le monde.

« Sur le long terme, nos ambitions, avec un tel outil, sont de réduire le taux d’hospitalisation de 40%, ce qui représente en moyenne 6 000 euros d’économie par patient et par an et de faire baisser la mortalité des patients tout en améliorant leur qualité de vie », a déclaré le Dr David Guez, Directeur de WeHealth by Servier.

« Nous sommes très heureux d’avoir conclu ce partenariat avec WeHealth by Servier car les synergies ainsi dégagées nous permettront de proposer très prochainement notre solution de télémédecine et de médecine personnalisée aux nombreux patients insuffisants cardiaques qui ne bénéficient pas aujourd’hui, d’un traitement suffisamment adapté à leur état» a ajouté Maurice Bérenger, CEO de CardioRenal.

Source : Servier








MyPharma Editions

Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Publié le 20 septembre 2021
Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Le Pr Fabrice Barlesi, directeur général de Gustave Roussy a nommé Sylvain Ducroz directeur général adjoint de l’Institut, après avis favorable du Conseil d’Administration. Il prend ses fonctions le 20 septembre et appuiera le Pr Barlesi aux côtés du directeur de la recherche et de la directrice médicale.

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le 20 septembre 2021
Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Sanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance.

AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

Publié le 20 septembre 2021
AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l'étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation du Ministère de la Santé russe (MoH) de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19 (AB20001).

Innate Pharma : présentation de données issues de l’essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l’ESMO 2021

Publié le 20 septembre 2021
Innate Pharma : présentation de données issues de l'essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l'ESMO 2021

Innate Pharma a annoncé la présentation par AstraZeneca des résultats de l’essai randomisé de Phase 2 COAST au congrès annuel de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) le 17 septembre 2021.

Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Publié le 20 septembre 2021
Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé une série de recrutements afin d’accélérer le développement de son principal candidat médicament lanifibranor pour le traitement de la NASH.

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents