Edition du 29-07-2021

Accueil » Industrie » Recherche » Stratégie

Theranexus et le Collège de France signent une collaboration de recherche sur les interactions astrocytes-neurones

Publié le vendredi 16 mars 2018

Theranexus et le Collège de France signent une collaboration de recherche sur les interactions astrocytes-neuronesTheranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière sur le développement de candidats médicaments jouant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, a annoncé la signature d’une collaboration de recherche de 3 ans avec le Collège de France, institution mondialement reconnue dans le domaine des neurosciences.

Ce travail, portant sur l’impact des cellules gliales sur l’activité neuronale, sera réalisé sous la responsabilité du Dr Nathalie Rouach au sein du Centre de Recherche interdisciplinaire en biologie dirigé par le Pr Alain Prochiantz. Dans le cadre de cette recherche, une thèse en contrat CIFRE [1] avec l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT) sera réalisée.

La société Theranexus a été fondée à la suite de la découverte du rôle important joué par les cellules non neuronales autrement appelées « cellules gliales » dans la réponse des neurones aux médicaments psychotropes. Les recherches réalisées par les deux co-fondateurs et dirigeants de la société, Franck MOUTHON et Mathieu CHARVERIAT, ont permis de découvrir qu’en modulant l’organisation des réseaux des cellules gliales, il était possible d’améliorer considérablement la réponse neuronale et, par-là, d’accroître fortement l’efficacité des médicaments psychotropes.

« Nous sommes très fiers de cette nouvelle collaboration avec le Collège de France, leader depuis de nombreuses années dans la science des interactions entre neurones et cellules gliales. Ces travaux nous permettront de renforcer nos connaissances sur les aspects mécanistiques de ces interactions et plus spécifiquement l’influence de l’organisation des réseaux astrocytaires médiés par les connexines dans la transmission neuronale. En décryptant ces nouvelles informations, nous comprendrons mieux leur interdépendance dans le fonctionnement du cerveau et des maladies du système nerveux central et dans la réponse aux traitements par les psychotropes », explique Mathieu CHARVERIAT, directeur scientifique.

Nathalie Rouach ajoute : « Notre équipe est heureuse de lancer cette collaboration de recherche, et d’accueillir une doctorante travaillant à l’interface entre nos entités, entre science fondamentale et applications thérapeutiques. Theranexus est un partenaire privilégié pour valoriser des innovations dans le domaine en plein essor des interactions entre astrocytes et neurones. Au-delà du rôle majeur des astrocytes au sein des synapses tripartites, l’organisation en réseau de ces cellules est clé dans le traitement de l’information cérébrale et demeure un enjeu majeur dans la compréhension des processus physiologiques et pathologiques du cerveau ».

La stratégie thérapeutique de Theranexus repose sur le ciblage simultané des neurones et des cellules gliales par la conception et le développement de combinaisons innovantes de deux médicaments. Ces combinaisons agissent directement sur l’environnement cellulaire neuronal, et permettent de maximiser la réponse du cerveau aux médicaments psychotropes afin de proposer des médicaments plus efficaces dans les indications neurologiques. Avec cette approche thérapeutique unique et de rupture, Theranexus vise à répondre aux besoins des patients dans 4 indications : la narcolepsie, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et les douleurs neuropathiques.

[1] Convention industrielle de formation par la recherche. Ce dispositif permet aux entreprises de bénéficier d’une aide financière pour recruter de jeunes doctorants dont les projets de recherche, menés en liaison avec un laboratoire extérieur, conduiront à la soutenance d’une thèse

Source : Theranexus 








MyPharma Editions

Sanofi nomme deux nouveaux dirigeants au Comité Exécutif et annonce la future Présidente d’EUROAPI

Publié le 29 juillet 2021
Sanofi nomme deux nouveaux dirigeants au Comité Exécutif et annonce la future Présidente d'EUROAPI

Le groupe Sanofi vient d’annoncer que Viviane Monges rejoint Sanofi en tant que Présidente du conseil de surveillance d’EUROAPI. Roy Papatheodorou est nommé Vice-Président Exécutif, General Counsel et Responsable Legal, Ethique et Intégrité des Affaires et Brendan O’Callaghan est nommé Vice-Président Exécutif, Responsable Affaires Industrielles Globales.

Valneva : Peter Buhler nommé au poste de Directeur Financier

Publié le 29 juillet 2021
Valneva : Peter Buhler nommé au poste de Directeur Financier

Valneva, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé la nomination de Peter Buhler comme directeur financier et membre du directoire.

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents