Edition du 22-10-2020

Accueil » Industrie » Recherche » Stratégie

Theranexus et le Collège de France signent une collaboration de recherche sur les interactions astrocytes-neurones

Publié le vendredi 16 mars 2018

Theranexus et le Collège de France signent une collaboration de recherche sur les interactions astrocytes-neuronesTheranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière sur le développement de candidats médicaments jouant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, a annoncé la signature d’une collaboration de recherche de 3 ans avec le Collège de France, institution mondialement reconnue dans le domaine des neurosciences.

Ce travail, portant sur l’impact des cellules gliales sur l’activité neuronale, sera réalisé sous la responsabilité du Dr Nathalie Rouach au sein du Centre de Recherche interdisciplinaire en biologie dirigé par le Pr Alain Prochiantz. Dans le cadre de cette recherche, une thèse en contrat CIFRE [1] avec l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT) sera réalisée.

La société Theranexus a été fondée à la suite de la découverte du rôle important joué par les cellules non neuronales autrement appelées « cellules gliales » dans la réponse des neurones aux médicaments psychotropes. Les recherches réalisées par les deux co-fondateurs et dirigeants de la société, Franck MOUTHON et Mathieu CHARVERIAT, ont permis de découvrir qu’en modulant l’organisation des réseaux des cellules gliales, il était possible d’améliorer considérablement la réponse neuronale et, par-là, d’accroître fortement l’efficacité des médicaments psychotropes.

« Nous sommes très fiers de cette nouvelle collaboration avec le Collège de France, leader depuis de nombreuses années dans la science des interactions entre neurones et cellules gliales. Ces travaux nous permettront de renforcer nos connaissances sur les aspects mécanistiques de ces interactions et plus spécifiquement l’influence de l’organisation des réseaux astrocytaires médiés par les connexines dans la transmission neuronale. En décryptant ces nouvelles informations, nous comprendrons mieux leur interdépendance dans le fonctionnement du cerveau et des maladies du système nerveux central et dans la réponse aux traitements par les psychotropes », explique Mathieu CHARVERIAT, directeur scientifique.

Nathalie Rouach ajoute : « Notre équipe est heureuse de lancer cette collaboration de recherche, et d’accueillir une doctorante travaillant à l’interface entre nos entités, entre science fondamentale et applications thérapeutiques. Theranexus est un partenaire privilégié pour valoriser des innovations dans le domaine en plein essor des interactions entre astrocytes et neurones. Au-delà du rôle majeur des astrocytes au sein des synapses tripartites, l’organisation en réseau de ces cellules est clé dans le traitement de l’information cérébrale et demeure un enjeu majeur dans la compréhension des processus physiologiques et pathologiques du cerveau ».

La stratégie thérapeutique de Theranexus repose sur le ciblage simultané des neurones et des cellules gliales par la conception et le développement de combinaisons innovantes de deux médicaments. Ces combinaisons agissent directement sur l’environnement cellulaire neuronal, et permettent de maximiser la réponse du cerveau aux médicaments psychotropes afin de proposer des médicaments plus efficaces dans les indications neurologiques. Avec cette approche thérapeutique unique et de rupture, Theranexus vise à répondre aux besoins des patients dans 4 indications : la narcolepsie, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et les douleurs neuropathiques.

[1] Convention industrielle de formation par la recherche. Ce dispositif permet aux entreprises de bénéficier d’une aide financière pour recruter de jeunes doctorants dont les projets de recherche, menés en liaison avec un laboratoire extérieur, conduiront à la soutenance d’une thèse

Source : Theranexus 








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents