Edition du 14-05-2021

Transgene : 1er patient traité dans son essai de Phase 1/2 avec Pexa-Vec + Opdivo® dans le cancer du foie avancé

Publié le mardi 1 août 2017

Transgene : 1er patient traité dans son essai de Phase 1/2 avec Pexa-Vec + Opdivo® dans le cancer du foie avancéTransgene, la société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé avoir traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 1/2 évaluant la combinaison de Pexa-Vec avec Opdivo® (nivolumab) en première ligne de traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) au stade avancé, une maladie qui représente 75 % des cancers du foie.

Cet essai ouvert évaluera la sécurité et la tolérabilité de cette association d’immunothérapies, ainsi que son activité antitumorale et son efficacité. Cette étude recrutera jusqu’à 36 patients (NCT03071094). L’investigateur principal de cet essai multicentrique est le Professeur Olivier Rosmorduc, chef du service de gastroentérologie de l’hôpital de La Pitié Salpêtrière à Paris.

Pexa-Vec est une immunothérapie oncolytique reposant sur un virus de la vaccine exprimant GM-CSF. Une augmentation de la survie globale des patients a été observée de façon dose dépendante dans un essai de Phase 2 de Pexa-Vec en première ligne de traitement du CHC. La médiane de survie s’est établie à 14,1 mois pour le groupe ayant reçu la plus forte dose contre 6,7 mois pour le groupe ayant reçu la plus faible dose.

Pexa-Vec a été conçu pour cibler et détruire directement et sélectivement les cellules cancéreuses en suscitant une nécrose (lyse) de la tumeur par la réplication du virus, réduire la vascularisation de la tumeur, et stimuler la réponse immune anti-tumorale.

Pexa-Vec + Opdivo® (nivolumab) : une association d’immunothérapies prometteuse

Le mécanisme d’action et le profil de sécurité de Pexa-Vec en font un candidat de choix pour les combinaisons avec des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire (immune checkpoint inhibitors, ICIs), tels que nivolumab. Nivolumab (Opdivo®, Bristol-Myers Squibb) est un anticorps monoclonal ciblant le récepteur PD-1. Il est enregistré dans plusieurs indications en oncologie et fait actuellement l’objet d’un essai clinique mondial de Phase 3 dans le CHC.

L’association de Pexa-Vec et de nivolumab a pour objectif de viser deux étapes différentes de la réponse immunitaire contre les cellules cancéreuses et pourrait s’avérer significativement plus efficace que chacun des deux traitements administrés seuls. Les experts reconnaissent le bien-fondé scientifique de cette combinaison, qui permet d’augmenter l’activité anti-tumorale de Pexa-Vec en l’associant avec nivolumab qui supprime la capacité des cellules cancéreuses à échapper à la réponse immunitaire.

« L’amélioration du traitement du CHC nécessite une approche thérapeutique capable de stimuler considérablement le système immunitaire. Je suis convaincu que la combinaison d’immunothérapies avec des effets locaux et systémiques tels que l’anti-PD1 nivolumab et le virus oncolytique Pexa-Vec est une stratégie pertinente pour mieux traiter les patients ayant un carcinome hépatocellulaire avancé. », commente le Professeur Olivier Rosmorduc, chef du service de gastroentérologie de l’hôpital de La Pitié Salpêtrière à Paris et investigateur principal de cet essai clinique innovant.

Maud Brandely, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires, conclut : « Le pronostic du CHC reste mauvais, avec des options thérapeutiques qui n’ont apporté qu’une amélioration marginale. Les données précliniques et cliniques de Pexa-Vec et de nivolumab suggèrent que l’association de ces immunothérapies innovantes et de leurs mécanismes d’action complémentaires, a le potentiel d’être plus active que chacun des traitements en monothérapie. Ceci pourrait résulter en une amélioration du taux de réponse et en une augmentation de la survie globale des patients souffrant de CHC. »

Source : Transgene








MyPharma Editions

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents