Edition du 26-02-2021

Transgene : 1ères données d’efficacité prometteuses de TG4001 en combinaison avec avelumab dans les cancers HPV-positifs

Publié le jeudi 3 octobre 2019

Transgene : 1ères données d’efficacité prometteuses de TG4001 en combinaison avec avelumab dans les cancers HPV-positifsTransgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a présenté des résultats de sécurité et d’efficacité prometteurs de TG4001 en combinaison avec avelumab (BAVENCIO®), un anticorps monoclonal anti-PD-L1 humanisé, dans des cancers HPV-16+2 récurrents ou métastatiques, tels que les carcinomes oropharyngés.

Ces résultats de Phase 1b ont été présentés dans un poster (#1210P) lors du congrès annuel de la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO 2019) à Barcelone (Espagne). TG4001 est un vaccin thérapeutique conçu à partir d’un Vaccinia virus (MVA) qui exprime les antigènes E6 et E7 du virus HPV-16. Il a déjà été administré à plus de 300 individus et avait montré une bonne sécurité, une élimination du HPV significative et des résultats d’efficacité prometteurs.

Dans la partie Phase 1b de l’essai, 9 patients ayant reçu au préalable jusqu’à 3 traitements de chimiothérapie, se sont vus administrer l’une des deux doses testées de TG4001 en combinaison avec une dose fixe d’avelumab. La partie Phase 2 de l’essai a démarré en octobre 2018 et inclura 40 patients.

Les principaux résultats de l’essai clinique de Phase 1b sont les suivants :

. 3 des 6 patients traités avec la dose la plus élevée de TG4001 ont présenté des réponses partielles durables1 (réduction de plus de 30 % de la taille des tumeurs) ;

. Aucune toxicité dose limitante n’a été observée, ce qui confirme le profil de tolérabilité satisfaisant de cette combinaison thérapeutique ;

. Des lymphocytes T circulants dirigés contre les antigènes E6 et E7 du HPV-16 ont été détectés au jour 43 ;

. La combinaison thérapeutique a stimulé le système immunitaire : elle a modifié favorablement le micro-environnement tumoral avec une augmentation des infiltrats lymphocytaires (y compris de CD8+) et une expression plus importante des gènes associés aux réponses immunitaires innée et adaptative ;

. Une augmentation de l’expression de PD-L1 dans les tumeurs.

Maud Brandely, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires de Transgene, ajoute : « Nous sommes très satisfaits des résultats de Phase 1b prometteurs obtenus avec la combinaison de TG4001 et avelumab chez des patients lourdement prétraités. La qualité des réponses obtenues, en particulier leur durée, et les changements constatés dans le micro-environnement tumoral, nous rendent confiants pour la partie Phase 2 de cet essai. Il s’agit d’une première preuve de concept de l’intérêt d’associer un vaccin thérapeutique ciblant le HPV-16 pour stimuler la réponse immunitaire avec un inhibiteur de points de contrôle immunitaire (ICI). Sur la base de ces résultats, je suis convaincue que, pour ces patients atteints de cancers HPV-16+ récurrents ou métastatiques, TG4001 associé à un ICI pourrait constituer une meilleure option thérapeutique qu’un ICI en monothérapie. Le rythme d’inclusion des patients dans la Phase 2 de l’essai est conforme aux prévisions ; les prochains résultats cliniques sont attendus au S1 2020. »

Présentation du poster – 30 septembre 2019, 12 h 00-13 h 00 – Poster Area Hall 4
Titre : « Phase Ib/II trial of TG4001 (Tipapkinogene sovacivec), a therapeutic HPV-vaccine, and Avelumab in patients with recurrent/metastatic HPV16 positive cancers » (ID 2536)
Poster #1210P | Présentateur : Christophe Le Tourneau (Institut Curie, Paris)

L’abstract est disponible sur le site internet de l’ESMO.
Le poster est disponible sur le site internet de Transgene’s (Section publication).

___________________________

1 Ce résultat se compare favorablement aux traitements actuels dans les cancers associés au HPV-16 pour les patients présentant des métastases et recevant une deuxième ligne de traitement. Avec les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire, la médiane de survie reste inférieure à 11 mois, avec une médiane de survie sans progression de l’ordre de 2 à 4 mois ; les taux de réponse se situent globalement entre 10 et 15 % selon les indications.

2 Virus du papillome humain de type 16 : le HPV-16 est reconnu comme étant à l’origine de plusieurs types de cancers.

Source : Transgene








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents