Edition du 15-11-2019

Transgene : 1ères données d’efficacité prometteuses de TG4001 en combinaison avec avelumab dans les cancers HPV-positifs

Publié le jeudi 3 octobre 2019

Transgene : 1ères données d’efficacité prometteuses de TG4001 en combinaison avec avelumab dans les cancers HPV-positifsTransgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a présenté des résultats de sécurité et d’efficacité prometteurs de TG4001 en combinaison avec avelumab (BAVENCIO®), un anticorps monoclonal anti-PD-L1 humanisé, dans des cancers HPV-16+2 récurrents ou métastatiques, tels que les carcinomes oropharyngés.

Ces résultats de Phase 1b ont été présentés dans un poster (#1210P) lors du congrès annuel de la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO 2019) à Barcelone (Espagne). TG4001 est un vaccin thérapeutique conçu à partir d’un Vaccinia virus (MVA) qui exprime les antigènes E6 et E7 du virus HPV-16. Il a déjà été administré à plus de 300 individus et avait montré une bonne sécurité, une élimination du HPV significative et des résultats d’efficacité prometteurs.

Dans la partie Phase 1b de l’essai, 9 patients ayant reçu au préalable jusqu’à 3 traitements de chimiothérapie, se sont vus administrer l’une des deux doses testées de TG4001 en combinaison avec une dose fixe d’avelumab. La partie Phase 2 de l’essai a démarré en octobre 2018 et inclura 40 patients.

Les principaux résultats de l’essai clinique de Phase 1b sont les suivants :

. 3 des 6 patients traités avec la dose la plus élevée de TG4001 ont présenté des réponses partielles durables1 (réduction de plus de 30 % de la taille des tumeurs) ;

. Aucune toxicité dose limitante n’a été observée, ce qui confirme le profil de tolérabilité satisfaisant de cette combinaison thérapeutique ;

. Des lymphocytes T circulants dirigés contre les antigènes E6 et E7 du HPV-16 ont été détectés au jour 43 ;

. La combinaison thérapeutique a stimulé le système immunitaire : elle a modifié favorablement le micro-environnement tumoral avec une augmentation des infiltrats lymphocytaires (y compris de CD8+) et une expression plus importante des gènes associés aux réponses immunitaires innée et adaptative ;

. Une augmentation de l’expression de PD-L1 dans les tumeurs.

Maud Brandely, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires de Transgene, ajoute : « Nous sommes très satisfaits des résultats de Phase 1b prometteurs obtenus avec la combinaison de TG4001 et avelumab chez des patients lourdement prétraités. La qualité des réponses obtenues, en particulier leur durée, et les changements constatés dans le micro-environnement tumoral, nous rendent confiants pour la partie Phase 2 de cet essai. Il s’agit d’une première preuve de concept de l’intérêt d’associer un vaccin thérapeutique ciblant le HPV-16 pour stimuler la réponse immunitaire avec un inhibiteur de points de contrôle immunitaire (ICI). Sur la base de ces résultats, je suis convaincue que, pour ces patients atteints de cancers HPV-16+ récurrents ou métastatiques, TG4001 associé à un ICI pourrait constituer une meilleure option thérapeutique qu’un ICI en monothérapie. Le rythme d’inclusion des patients dans la Phase 2 de l’essai est conforme aux prévisions ; les prochains résultats cliniques sont attendus au S1 2020. »

Présentation du poster – 30 septembre 2019, 12 h 00-13 h 00 – Poster Area Hall 4
Titre : « Phase Ib/II trial of TG4001 (Tipapkinogene sovacivec), a therapeutic HPV-vaccine, and Avelumab in patients with recurrent/metastatic HPV16 positive cancers » (ID 2536)
Poster #1210P | Présentateur : Christophe Le Tourneau (Institut Curie, Paris)

L’abstract est disponible sur le site internet de l’ESMO.
Le poster est disponible sur le site internet de Transgene’s (Section publication).

___________________________

1 Ce résultat se compare favorablement aux traitements actuels dans les cancers associés au HPV-16 pour les patients présentant des métastases et recevant une deuxième ligne de traitement. Avec les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire, la médiane de survie reste inférieure à 11 mois, avec une médiane de survie sans progression de l’ordre de 2 à 4 mois ; les taux de réponse se situent globalement entre 10 et 15 % selon les indications.

2 Virus du papillome humain de type 16 : le HPV-16 est reconnu comme étant à l’origine de plusieurs types de cancers.

Source : Transgene








MyPharma Editions

Leem : Olivier Bogillot (Sanofi) et Edward Hollywood (Boehringer Ingelheim) entrent au Conseil d’administration

Publié le 14 novembre 2019
Leem : Olivier Bogillot (Sanofi) et Edward Hollywood (Boehringer Ingelheim) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a procédé, le 8 octobre dernier, à la cooptation de deux nouveaux administrateurs : Oliver Bogillot, Directeur de cabinet du Directeur Général de Sanofi, et de Edward Hollywood, Directeur Général de Boehringer Ingelheim.

Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASH

Publié le 14 novembre 2019
Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASH

Genfit a annoncé des résultats issus d’une étude démontrant que NIS4, outil diagnostic non-invasif sanguin développé pour le diagnostic de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH), a présenté une performance supérieure aux autres outils non-invasifs dans le diagnostic de la NASH chez des patients atteints de diabète de type 2. Ces résultats ont été présentés au Liver Meeting® 2019 de l’AASLD à Boston (Poster #1757).

La pépite française de la HealthTech, ExactCure, lève 1 million d’euros auprès de OneRagtime

Publié le 14 novembre 2019
La pépite française de la HealthTech, ExactCure, lève 1 million d’euros auprès de OneRagtime

ExactCure – la solution de santé personnalisée aidant à lutter contre les médications inappropriées – annonce aujourd’hui sa levée de fonds d’un million d’euros auprès de OneRagtime. Avec pour objectif de révolutionner la manière dont les patients prennent leurs médicaments, ExactCure va profiter de cette levée pour agrandir son département R&D et continuer de recruter de nouveaux talents.

Onxeo : publication des résultats d’une étude préclinique comparant l’efficacité et la toxicité d’olaparib et d’AsiDNA™ dans le journal Frontiers in Oncology

Publié le 14 novembre 2019
Onxeo : publication des résultats d’une étude préclinique comparant l’efficacité et la toxicité d’olaparib et d’AsiDNA™ dans le journal Frontiers in Oncology

Onxeo a annoncé la publication, dans le journal scientifique Frontiers in Oncology, des résultats d’études précliniques comparant l’efficacité et la toxicité de deux inhibiteurs de la réparation de l’ADN : olaparib, un inhibiteur de PARP, et AsiDNA™, l’inhibiteur first-in-class de la réparation de l’ADN de la Société. Ces modèles in vivo démontrent que les deux traitements sont efficaces mais que seul AsiDNA™ retarde la résistance au carboplatine sans en augmenter la toxicité.

Daiichi Sankyo : les résultats de l’essai clinique CLEAR Wisdom publiés dans le JAMA

Publié le 14 novembre 2019

Daiichi Sankyo vient d’annoncer que les résultats de l’essai de phase III CLEAR Wisdom ont été publiés dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).1 L’acide bempédoïque est actuellement en cours d’évaluation en vue d’une autorisation de mise sur le marché par l’Agence européenne des médicaments (EMA) et par l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA).

Advicenne reçoit la Palme d’Oc dans la catégorie Recherche & Santé

Publié le 14 novembre 2019
Advicenne reçoit la Palme d’Oc dans la catégorie Recherche & Santé

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les maladies orphelines rénales, annonce avoir été récompensé de la Palme d’Oc dans la catégorie Recherche & Santé lors du gala des ambassadeurs d’Occitanie 2019 organisé par la Tribune le mardi 12 novembre à l’Opéra Comédie de Montpellier.

Nanobiotix : de nouveaux résultats dans l’étude préclinique en immuno-oncologie au SITC 2019

Publié le 13 novembre 2019
Nanobiotix : de nouveaux résultats dans l'étude préclinique en immuno-oncologie au SITC 2019

Nanobiotix vient d’annoncer les résultats prometteurs de sa collaboration préclinique1 avec le centre de cancérologie MD Anderson de l’Université du Texas. L’étude, qui a évalué NBTXR3, radioenhancer premier représentant de sa classe, activé par radiothérapie en combinaison avec checkpoint inhibiteurs anti-PD-1 et anti-CTLA-4, a été présentée la semaine dernière au congrès annuel 2019 de la Society for Immunotherapy of Cancer (SITC).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents