Edition du 28-02-2021

Transgene : deux publications démontrent l’efficacité et le mécanisme d’action de son vaccin thérapeutique TG4010

Publié le vendredi 13 octobre 2017

Transgene : deux publications scientifiques montrent l’efficacité et le mécanisme d’action de son vaccin thérapeutique TG4010Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la parution de deux publications démontrant l’efficacité et le mécanisme d’action de son vaccin thérapeutique TG4010. TG4010 est développé dans le cancer du poumon avancé (NSCLC) en combinaison avec des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires (ICIs).

Après la parution remarquée des résultats de l’essai clinique de Phase 2b TIME combinant TG4010 et la chimiothérapie (Quoix et al. Lancet Oncol., 2015), ces deux articles parus dans des revues de référence soutiennent le développement du produit en combinaison avec des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire (ICIs) dans le cancer du poumon (NSCLC) avancé. Ces articles confirment aussi plus largement l’intérêt en oncologie des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux.

. “Viral based vaccine TG4010 induces broadening of specific immune response and improves outcome in advanced NSCLC” (Le vaccin thérapeutique TG4010 induit un élargissement de la réponse immunitaire spécifique et améliore les résultats obtenus dans le cancer du poumon). Par Tosch et al., Journal for ImmunoTherapy of Cancer, 2017, 5, 70

Dans cet article, sur la base d’échantillons de 78 patients de l’essai TIME, Transgene fournit les premières données liant directement le développement d’une réponse immunitaire cellulaire spécifique à une amélioration du bénéfice clinique chez des patients atteints de NSCLC, après l’administration de TG4010.

Transgene a mis en évidence que l’allongement significatif de la survie globale (OS) chez les patients traités par TG4010 est corrélé avec la diversité et l’intensité des réponses des lymphocytes T CD8+ contre l’antigène MUC1. Le traitement par TG4010 a également conduit à un élargissement de la réponse immunitaire contre d’autres antigènes tumoraux non ciblés par le vaccin thérapeutique. Il s’agit de la première mise en évidence d’un tel mécanisme d’élargissement du répertoire immunitaire pour un produit d’immunothérapie reposant sur un vecteur viral. Ce phénomène pourrait contribuer à l’enrichissement de la diversité de la réponse anticancéreuse.
Ces résultats confirment la relation de cause à effet entre la réponse immunitaire médiée par les cellules T et l’amélioration de la survie dans le NSCLC. Ils renforcent aussi le rationnel de la combinaison avec les ICIs.

. “Sequential administration of MVA-based vaccines and PD-1/PD-L1-blocking antibodies confers measurable benefits on tumor growth and survival: preclinical studies with MVA-βGal and MVA-MUC1 (TG4010) in a murine tumor model” (L’administration séquentielle de vaccins thérapeutiques et d’anticorps anti PD-1/PD-L1 induit des bénéfices mesurables sur la croissance de la tumeur et la survie : essais précliniques avec MVA-βGal et MVA-MUC1 (TG4010) dans des modèles de tumeurs murines). Par Remy-Ziller et al., Human Vaccines & Immunotherapeutics, 2017 Sep (19:0), doi: 10.1080/21645515.2017.1373921. epub ahead of print

Transgene confirme le bénéfice de l’administration de vaccins thérapeutiques basés sur des MVA (Modified Virus Ankara) avec des ICIs, dans un modèle préclinique métastatique. Le traitement par des vecteurs MVA a démontré une augmentation du taux de survie et a conduit à l’accumulation de cellules T CD3dimCD8dim dans le poumon ainsi qu’à une surexpression de PD-1 à la surface de ces cellules T.
À un stade avancé du développement tumoral, le ciblage de la voie PD-1/PD-L1 avec des ICIs, en association avec le traitement par TG4010, a amélioré l’activité thérapeutique induite par le vaccin. Ces résultats soutiennent les évaluations cliniques en cours de TG4010 en association avec nivolumab.

Source : Transgene








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents