Edition du 09-07-2020

Transgene et BioInvent obtiennent des taux exceptionnels d’élimination de tumeurs dans plusieurs modèles précliniques évaluant BT-001

Publié le mardi 23 juin 2020

Transgene et BioInvent obtiennent des taux exceptionnels d’élimination de tumeurs dans plusieurs modèles précliniques évaluant BT-001Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et BioInvent, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d’anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, présentent aujourd’hui des données précliniques montrant que BT-001, un virus oncolytique encodant un anticorps anti-CTLA4 et le GM-CSF, engendre des taux élevés d’élimination complète des tumeurs solides dans plusieurs modèles murins.

Le puissant effet thérapeutique de BT-001, utilisé en monothérapie, a été démontré avec des taux d’élimination complète des tumeurs supérieurs à 70 % dans plusieurs modèles murins. Ceci constitue une base solide pour le développement clinique de BT-001 ; le premier essai clinique de Phase 1 devrait commencer avant la fin de 2020.

BT-001 est un virus oncolytique multifonctionnel codéveloppé par Transgene et BioInvent. La plateforme de virus oncolytiques Invir.IO™ de Transgene, basée sur un virus de la vaccine (VVcopTK-RR-) breveté et optimisé, permet de produire directement dans la tumeur l’anticorps anti-CTLA4 4-EO3. Cet anticorps, issu de la technologie n-CoDeR®/F.I.R.S.T™ de BioInvent, détruit les cellules immunosuppressives Tregs. BT-001 exprime également la cytokine (GM-CSF) qui induit indirectement la prolifération des lymphocytes cytotoxiques (« tueurs »).

BT-001 associe ainsi plusieurs mécanismes d’action : i) la destruction des cellules cancéreuses par l’action oncolytique du virus, ii) la production de l’anticorps anti-CTLA4 et du GM-CSF directement dans la tumeur (visant à supprimer les Treg et induire la prolifération de lymphocytes cytotoxiques), iii) la génération d’une réponse immunitaire antitumorale large.

Ces données indiquent que BT-001 pourrait apporter une amélioration significative dans le traitement des tumeurs solides et, à ce titre, renforcer l’attractivité des plateformes technologiques de Transgene et BioInvent.

Les principales conclusions de la présentation sont les suivantes :

. L’anticorps anti-CTLA4 et le GM-CSF sont produits dans le micro-environnement tumoral. Ils y sont présents à de fortes concentrations tout en restant à des concentrations très faibles dans le reste de l’organisme. Dans un modèle de tumeur xénogreffée, après une injection intratumorale de BT-001, la concentration d’anticorps anti-CTLA4 dans la tumeur s’est avérée plus de 10 fois supérieure aux niveaux observés après l’administration de cet anticorps par voie intrapéritonéale à la dose de 3 mg/kg.

. Dans les modèles immunocompétents, les souris dont les tumeurs avaient régressé suite au traitement avec BT-001, n’ont pas développé de seconde tumeur après réimplantation de cellules tumorales, démontrant ainsi que le traitement par BT-001 induit une réponse immunitaire antitumorale forte et spécifique.

. BT-001, même administré à une dose sous-optimale, a amélioré l’activité antitumorale d’un anticorps anti-PD-1. Ceci permet d’envisager des combinaisons de BT-001 avec d’autres immunothérapies, dont les inhibiteurs de points de contrôle immunitaires.

Ces résultats prometteurs sont disponibles dans le poster présenté lors de la deuxième session virtuelle du congrès de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui se tient du 22 au 24 juin 2020. Le poster peut être consulté sur le site internet de l’AACR et sur les sites internet de Transgene et BioInvent.

Titre du poster : BT-001, an oncolytic Vaccinia virus armed with a Treg-depletion-optimized recombinant human anti-CTLA4 antibody and GM-CSF to target the tumor microenvironment. – BT-001, un virus oncolytique de la vaccine, armé d’un anticorps anti-CTLA4 humain recombinant et optimisé pour dépléter les T-reg, et du GM-CSF, pour cibler le microenvironnement tumoral.
Auteurs : Jean-Baptiste Marchand, Monika Semmrich, Laetitia Fend, Matilda Rehn, Nathalie Silvestre, Ingrid Teige, Johann Foloppe, Linda Mårtensson, Éric Quéméneur, Björn Frendeus
Date : 22-24 juin 2020
Session : Inflammation, Immunity, and Cancer / Modifiers of the Tumor Microenvironment 2
Numéro du poster : 5602// Numéro de l’abstract : 2902

Source : Transgene








MyPharma Editions

Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Publié le 9 juillet 2020
Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Transgene et Hypertrust Patient Data Care annoncent le lancement opérationnel de la première solution de blockchain dédiée aux essais cliniques de traitements personnalisés. Cette solution « cloud » repose sur le produit d’Hypertrust X-Chain for Clinical Trials. Elle permet de surveiller et d’orchestrer l’ensemble des processus liés à la conception et à la fabrication du vaccin thérapeutique individualisé TG4050 de Transgene.

Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Publié le 9 juillet 2020
Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Biogen et Eisai ont annoncé que Biogen a finalisé la soumission d’une demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (licence de produit biologique – BLA) à la Food and Drug Administration (FDA) pour l’aducanumab, un médicament candidat dans la maladie d’Alzheimer. Cette soumission fait suite aux discussions menées par Biogen avec la FDA et inclut les données cliniques des études de phase 3 EMERGE et ENGAGE, et de l’étude de phase 1b PRIME.

Valbiotis : feu vert pour l’étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Publié le 8 juillet 2020
Valbiotis : feu vert pour l'étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé avoir reçu l’avis favorable du CPP et l’autorisation de l’ANSM de lancer l’étude clinique internationale de Phase II/III REVERSE-IT avec TOTUM-63, pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2.

Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Publié le 8 juillet 2020
Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Mardi 7 juillet, l’assemblée générale du Groupement d’intérêt public (GIP) Genopole a nommé Gilles Lasserre, nouveau directeur général de Genopole. M. Lasserre entrera en fonction le 1er septembre succédant à Anne Jouvenceau, directrice générale adjointe qui a occupé le poste en intérim depuis le départ de Jean-Marc Grognet, en février 2020.

Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Publié le 7 juillet 2020
Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, et le Luxembourg Institute of Health (LIH), un institut de recherche public de pointe dans le domaine des sciences biomédicales, viennent d’annoncer la mise en place d’un programme collaboratif.

Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Publié le 7 juillet 2020
Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Servier et l’Université Autonome de Barcelone (UAB) ont signé un accord de partenariat pour accélérer la recherche contre la maladie de Parkinson, en s’appuyant sur une nouvelle méthode de criblage (screening) de « petites » molécules, développée par le professeur Salvador Ventura (PhD), chef de groupe à l’Institut de biotechnologie et de biomédecine (IBB) et au département de biochimie et de biologie moléculaire de l’UAB.

Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Publié le 7 juillet 2020
Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, vient d’annoncer la nomination d’Edwin Moses, ancien Président-directeur général d’Ablynx, au poste de Président de son Conseil d’Administration.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents