Edition du 13-04-2021

Transgene et BioInvent obtiennent des taux exceptionnels d’élimination de tumeurs dans plusieurs modèles précliniques évaluant BT-001

Publié le mardi 23 juin 2020

Transgene et BioInvent obtiennent des taux exceptionnels d’élimination de tumeurs dans plusieurs modèles précliniques évaluant BT-001Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et BioInvent, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d’anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, présentent aujourd’hui des données précliniques montrant que BT-001, un virus oncolytique encodant un anticorps anti-CTLA4 et le GM-CSF, engendre des taux élevés d’élimination complète des tumeurs solides dans plusieurs modèles murins.

Le puissant effet thérapeutique de BT-001, utilisé en monothérapie, a été démontré avec des taux d’élimination complète des tumeurs supérieurs à 70 % dans plusieurs modèles murins. Ceci constitue une base solide pour le développement clinique de BT-001 ; le premier essai clinique de Phase 1 devrait commencer avant la fin de 2020.

BT-001 est un virus oncolytique multifonctionnel codéveloppé par Transgene et BioInvent. La plateforme de virus oncolytiques Invir.IO™ de Transgene, basée sur un virus de la vaccine (VVcopTK-RR-) breveté et optimisé, permet de produire directement dans la tumeur l’anticorps anti-CTLA4 4-EO3. Cet anticorps, issu de la technologie n-CoDeR®/F.I.R.S.T™ de BioInvent, détruit les cellules immunosuppressives Tregs. BT-001 exprime également la cytokine (GM-CSF) qui induit indirectement la prolifération des lymphocytes cytotoxiques (« tueurs »).

BT-001 associe ainsi plusieurs mécanismes d’action : i) la destruction des cellules cancéreuses par l’action oncolytique du virus, ii) la production de l’anticorps anti-CTLA4 et du GM-CSF directement dans la tumeur (visant à supprimer les Treg et induire la prolifération de lymphocytes cytotoxiques), iii) la génération d’une réponse immunitaire antitumorale large.

Ces données indiquent que BT-001 pourrait apporter une amélioration significative dans le traitement des tumeurs solides et, à ce titre, renforcer l’attractivité des plateformes technologiques de Transgene et BioInvent.

Les principales conclusions de la présentation sont les suivantes :

. L’anticorps anti-CTLA4 et le GM-CSF sont produits dans le micro-environnement tumoral. Ils y sont présents à de fortes concentrations tout en restant à des concentrations très faibles dans le reste de l’organisme. Dans un modèle de tumeur xénogreffée, après une injection intratumorale de BT-001, la concentration d’anticorps anti-CTLA4 dans la tumeur s’est avérée plus de 10 fois supérieure aux niveaux observés après l’administration de cet anticorps par voie intrapéritonéale à la dose de 3 mg/kg.

. Dans les modèles immunocompétents, les souris dont les tumeurs avaient régressé suite au traitement avec BT-001, n’ont pas développé de seconde tumeur après réimplantation de cellules tumorales, démontrant ainsi que le traitement par BT-001 induit une réponse immunitaire antitumorale forte et spécifique.

. BT-001, même administré à une dose sous-optimale, a amélioré l’activité antitumorale d’un anticorps anti-PD-1. Ceci permet d’envisager des combinaisons de BT-001 avec d’autres immunothérapies, dont les inhibiteurs de points de contrôle immunitaires.

Ces résultats prometteurs sont disponibles dans le poster présenté lors de la deuxième session virtuelle du congrès de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui se tient du 22 au 24 juin 2020. Le poster peut être consulté sur le site internet de l’AACR et sur les sites internet de Transgene et BioInvent.

Titre du poster : BT-001, an oncolytic Vaccinia virus armed with a Treg-depletion-optimized recombinant human anti-CTLA4 antibody and GM-CSF to target the tumor microenvironment. – BT-001, un virus oncolytique de la vaccine, armé d’un anticorps anti-CTLA4 humain recombinant et optimisé pour dépléter les T-reg, et du GM-CSF, pour cibler le microenvironnement tumoral.
Auteurs : Jean-Baptiste Marchand, Monika Semmrich, Laetitia Fend, Matilda Rehn, Nathalie Silvestre, Ingrid Teige, Johann Foloppe, Linda Mårtensson, Éric Quéméneur, Björn Frendeus
Date : 22-24 juin 2020
Session : Inflammation, Immunity, and Cancer / Modifiers of the Tumor Microenvironment 2
Numéro du poster : 5602// Numéro de l’abstract : 2902

Source : Transgene








MyPharma Editions

AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Publié le 12 avril 2021
AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Fondée en 2018 pour inventer les traitements topiques de douleurs complexes, AlgoTherapeutix développe ATX01 dans les Neuropathies Périphériques Induites par la Chimiothérapie. Après la récente levée de fonds de Série A, et au moment où ATX01 entre en phase clinique de développement, AlgoTherapeutix renforce son Conseil d’Administration avec l’arrivée de deux éminents spécialistes du secteur.

Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Publié le 12 avril 2021
Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé la nomination du Dr Amina Zinaï en tant que directrice du développement clinique. Le Dr Nasser Azli conserve son poste de directeur médical.

Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l’ARNm

Publié le 12 avril 2021
Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l'ARNm

Sanofi vient d’annoncer l’acquisition de Tidal Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement préclinique d’agents thérapeutiques qui font appel à une technologie ARNm unique de reprogrammation in vivo des cellules immunitaires. Cette nouvelle plateforme technologique va accroître les capacités de recherche de Sanofi dans les domaines de l’immuno-oncologie et des maladies inflammatoires, et présente un fort potentiel d’application à d’autres maladies.

Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Publié le 12 avril 2021
Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Calixar, société de biotechnologie spécialisée depuis plus de 10 ans dans l’isolement de protéines membranaires natives et fonctionnelles, a annoncé investir un million d’euros dans la création d’un pipeline de cibles et d’antigènes à fort potentiel thérapeutique. Cet investissement stratégique, soutenu par Bpifrance, permettra à la société de devenir le partenaire incontournable et exclusif en cibles thérapeutiques natives et fonctionnelles (RCPGs, canaux ioniques, transporteurs, récepteurs, antigènes viraux, …) pour les industries pharmaceutiques et biotechnologiques.

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents