Edition du 20-09-2021

Domain Therapeutics présente quatre posters à la conférence annuelle virtuelle II de l’AACR

Publié le mardi 23 juin 2020

Domain Therapeutics présente quatre posters à la conférence annuelle virtuelle II de l'AACRDomain Therapeutics, une société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de nouveaux médicaments ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (GPCR) en immuno-oncologie, neurologie et maladies rares, a annoncé la présentation des derniers développements de sa franchise en oncologie et immuno-oncologie (IO) lors de la conférence annuelle virtuelle II de l’American Association for Cancer Research (AACR).

Les quatre posters dévoilent i) un candidat-médicament antagoniste du récepteur EP4 avec un potentiel de best-in-class, ii) l’analyse du GPCR-ome du micro-environnement tumoral pour identifier la prochaine génération de checkpoints immunitaires, iii) la plateforme technologique bioSens-AllTM pour guider la découverte de médicaments sur les récepteurs tyrosine kinases mutés (RTK) et iv) la plateforme technologique bioSens-AllTM pour étudier les voies de signalisation en temps réel des inhibiteurs de checkpoints immunitaires.

Au cours des dernières années, Domain Therapeutics a consacré du temps et des ressources à la création d’une franchise en oncologie et IO, combinant le développement d’un pipeline de candidats médicaments innovants avec l’élargissement de la plateforme basée sur le BRET (Bioluminescence Resonance Energy Transfer) à des cibles stratégiques.

« Trop peu de patients peuvent bénéficier des traitements par inhibiteurs de checkpoints en raison de la libération d’immunosuppresseurs dans le micro-environnement tumoral. C’est pourquoi Domain se concentre sur les mécanismes immunosuppresseurs, médiés par des GPCR, à l’origine de résistances. Parmi ces mécanismes, nous pouvons citer la voie de l’adénosine, étudiée dans le cadre de notre collaboration avec Merck KGaA, et la voie de la prostaglandine, sujet du poster n° 6697 », déclare le Dr Stephan Schann, Directeur de la Recherche et du Développement chez Domain Therapeutics. « Nous poursuivons cette stratégie et lançons d’autres programmes pour alimenter notre portefeuille grâce à l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques par l’analyse du GPCR-ome du contexte tumoral immunosuppresseur, comme décrit dans le poster n° 934. »

Illustrant les plus récents développements de la société, le poster « DT095895, un antagoniste sélectif des récepteurs EP4 avec une efficacité en monothérapie dans le(s) modèle(s) de souris syngéniques et des propriétés de best-in-class » (Poster n° 6697) présente la caractérisation complète du candidat-médicament de Domain Therapeutics comparé aux autres molécules antagonistes du récepteur EP4 actuellement en développement clinique. Ce candidat affiche un potentiel de best-in-class.

Le poster « Modulation du GPCR-ome en réponse au blocage des axes PD1/PDL1 » (Poster n° 934), co-présenté avec la société de biotechnologie française Explicyte et l’Institut Bergonié, propose une analyse approfondie de l’expression des GPCR au sein du micro-environnement tumoral pour disséquer les mécanismes de résistance aux inhibiteurs de checkpoints immunitaires. Ces données ouvrent la voie à la découverte de la prochaine génération de checkpoints immunitaires.

« La conférence annuelle de l’AACR est un événement important où nous pouvons présenter les dernières avancées de notre plateforme bioSens-AllTM », souligne le Dr Xavier Leroy, Chief Technology Officer chez Domain Therapeutics. « Cette technologie unique apporte des informations inédites sur la caractérisation des voies de signalisation des RTK mutés, ainsi que sur la cinétique en temps réel des inhibiteurs de checkpoints immunitaires. »

Le poster « Décryptage de la signalisation EGFR par des biosenseurs BRET : une nouvelle approche pour étudier les mutations des récepteurs RTK et les effets des inhibiteurs » (Poster n° 6304) illustre l’extension de la plateforme basée sur le BRET à des nouvelles cibles thérapeutiques. Son utilisation livre des informations uniques sur les candidats ciblant des RTK, en lien avec leur activité constitutive, la cinétique en temps réel ou encore l’impact de mutations sur les voies de signalisation.

Le poster « Développement d’une plateforme pharmacologique pour étudier les voies de signalisation des points de contrôle immunitaire en temps réel : validation avec des mAbs thérapeutiques et des petites molécules » (Poster n° 6308) présente la dernière génération de la plateforme bioSens-AllTM dédiée à l’identification et à la caractérisation des inhibiteurs de checkpoints immunitaires.

Les posters et leurs commentaires audio peuvent être téléchargés sur le site de l’AACR (liens dans les numéros de posters ci-dessus) et sur le site de Domain Therapeutics.

Source : Domain Therapeutics








MyPharma Editions

Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Publié le 20 septembre 2021
Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Le Pr Fabrice Barlesi, directeur général de Gustave Roussy a nommé Sylvain Ducroz directeur général adjoint de l’Institut, après avis favorable du Conseil d’Administration. Il prend ses fonctions le 20 septembre et appuiera le Pr Barlesi aux côtés du directeur de la recherche et de la directrice médicale.

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le 20 septembre 2021
Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Sanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance.

AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

Publié le 20 septembre 2021
AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l'étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation du Ministère de la Santé russe (MoH) de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19 (AB20001).

Innate Pharma : présentation de données issues de l’essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l’ESMO 2021

Publié le 20 septembre 2021
Innate Pharma : présentation de données issues de l'essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l'ESMO 2021

Innate Pharma a annoncé la présentation par AstraZeneca des résultats de l’essai randomisé de Phase 2 COAST au congrès annuel de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) le 17 septembre 2021.

Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Publié le 20 septembre 2021
Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé une série de recrutements afin d’accélérer le développement de son principal candidat médicament lanifibranor pour le traitement de la NASH.

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents