Edition du 05-07-2020

Domain Therapeutics présente quatre posters à la conférence annuelle virtuelle II de l’AACR

Publié le mardi 23 juin 2020

Domain Therapeutics présente quatre posters à la conférence annuelle virtuelle II de l'AACRDomain Therapeutics, une société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de nouveaux médicaments ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (GPCR) en immuno-oncologie, neurologie et maladies rares, a annoncé la présentation des derniers développements de sa franchise en oncologie et immuno-oncologie (IO) lors de la conférence annuelle virtuelle II de l’American Association for Cancer Research (AACR).

Les quatre posters dévoilent i) un candidat-médicament antagoniste du récepteur EP4 avec un potentiel de best-in-class, ii) l’analyse du GPCR-ome du micro-environnement tumoral pour identifier la prochaine génération de checkpoints immunitaires, iii) la plateforme technologique bioSens-AllTM pour guider la découverte de médicaments sur les récepteurs tyrosine kinases mutés (RTK) et iv) la plateforme technologique bioSens-AllTM pour étudier les voies de signalisation en temps réel des inhibiteurs de checkpoints immunitaires.

Au cours des dernières années, Domain Therapeutics a consacré du temps et des ressources à la création d’une franchise en oncologie et IO, combinant le développement d’un pipeline de candidats médicaments innovants avec l’élargissement de la plateforme basée sur le BRET (Bioluminescence Resonance Energy Transfer) à des cibles stratégiques.

« Trop peu de patients peuvent bénéficier des traitements par inhibiteurs de checkpoints en raison de la libération d’immunosuppresseurs dans le micro-environnement tumoral. C’est pourquoi Domain se concentre sur les mécanismes immunosuppresseurs, médiés par des GPCR, à l’origine de résistances. Parmi ces mécanismes, nous pouvons citer la voie de l’adénosine, étudiée dans le cadre de notre collaboration avec Merck KGaA, et la voie de la prostaglandine, sujet du poster n° 6697 », déclare le Dr Stephan Schann, Directeur de la Recherche et du Développement chez Domain Therapeutics. « Nous poursuivons cette stratégie et lançons d’autres programmes pour alimenter notre portefeuille grâce à l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques par l’analyse du GPCR-ome du contexte tumoral immunosuppresseur, comme décrit dans le poster n° 934. »

Illustrant les plus récents développements de la société, le poster « DT095895, un antagoniste sélectif des récepteurs EP4 avec une efficacité en monothérapie dans le(s) modèle(s) de souris syngéniques et des propriétés de best-in-class » (Poster n° 6697) présente la caractérisation complète du candidat-médicament de Domain Therapeutics comparé aux autres molécules antagonistes du récepteur EP4 actuellement en développement clinique. Ce candidat affiche un potentiel de best-in-class.

Le poster « Modulation du GPCR-ome en réponse au blocage des axes PD1/PDL1 » (Poster n° 934), co-présenté avec la société de biotechnologie française Explicyte et l’Institut Bergonié, propose une analyse approfondie de l’expression des GPCR au sein du micro-environnement tumoral pour disséquer les mécanismes de résistance aux inhibiteurs de checkpoints immunitaires. Ces données ouvrent la voie à la découverte de la prochaine génération de checkpoints immunitaires.

« La conférence annuelle de l’AACR est un événement important où nous pouvons présenter les dernières avancées de notre plateforme bioSens-AllTM », souligne le Dr Xavier Leroy, Chief Technology Officer chez Domain Therapeutics. « Cette technologie unique apporte des informations inédites sur la caractérisation des voies de signalisation des RTK mutés, ainsi que sur la cinétique en temps réel des inhibiteurs de checkpoints immunitaires. »

Le poster « Décryptage de la signalisation EGFR par des biosenseurs BRET : une nouvelle approche pour étudier les mutations des récepteurs RTK et les effets des inhibiteurs » (Poster n° 6304) illustre l’extension de la plateforme basée sur le BRET à des nouvelles cibles thérapeutiques. Son utilisation livre des informations uniques sur les candidats ciblant des RTK, en lien avec leur activité constitutive, la cinétique en temps réel ou encore l’impact de mutations sur les voies de signalisation.

Le poster « Développement d’une plateforme pharmacologique pour étudier les voies de signalisation des points de contrôle immunitaire en temps réel : validation avec des mAbs thérapeutiques et des petites molécules » (Poster n° 6308) présente la dernière génération de la plateforme bioSens-AllTM dédiée à l’identification et à la caractérisation des inhibiteurs de checkpoints immunitaires.

Les posters et leurs commentaires audio peuvent être téléchargés sur le site de l’AACR (liens dans les numéros de posters ci-dessus) et sur le site de Domain Therapeutics.

Source : Domain Therapeutics








MyPharma Editions

Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Publié le 3 juillet 2020
Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals viennent d’annoncer que l’essai de phase III de Kevzara® (sarilumab) 400 mg mené aux États-Unis chez des patients présentant une infection Covid-19 nécessitant une ventilation mécanique n’a pas atteint ses critères d’évaluation primaire et secondaires lorsque Kevzara a été ajouté aux meilleurs soins de soutien, comparativement aux meilleurs soins de soutien seulement (placebo).

L’université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

Publié le 3 juillet 2020
L'université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

L’université de Tours et Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, ont annoncé avoir signé deux accords simultanément : un accord de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale pouvant ouvrir à de nouveaux partenariats à l’avenir.

Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Publié le 2 juillet 2020
Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Ipsen a annoncé aujourd’hui que le Groupe rejoindra la collaboration clinique d’Exelixis et Roche et participera au financement des études pivotales internationales de phase III CONTACT-01 et CONTACT-02.

Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Publié le 2 juillet 2020
Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé que le premier patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le COVID-19 a été traité au Centre Hospitalier Universitaire de Nice (CHU Nice).

Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

Publié le 2 juillet 2020
Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

A compter du 1er Juillet 2020, Laurine Jung prendra la fonction de Pharmacien Responsable au sein de l’entité Creapharm Clinical Supplies, pour ses deux établissements pharmaceutiques français de Reims et Le Haillan. Elle prendra à cette date le relais de Céline Cocollos qui continue son parcours chez Creapharm en tant que Pharmacien AQ / Affaires règlementaires.

Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Publié le 1 juillet 2020
Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé le lancement d’une étude clinique de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose chez des sujets sains.

Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l’essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Publié le 1 juillet 2020
Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l'essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Noxxon, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le recrutement et le premier traitement d’un patient récemment diagnostiqué d’un cancer du cerveau au sein de la cohorte de dose moyenne de son essai clinique de phase I/II. Cette étude évalue trois régimes de doses différents du NOX-A12 (200, 400 et 600 mg/semaine) en association avec une radiothérapie par faisceau externe chez des patients ayant été récemment diagnostiqués d’un cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents