Edition du 22-05-2022

Transgene, NEC et BostonGene vont collaborer sur deux essais cliniques évaluant myvac®

Publié le mardi 6 octobre 2020

Transgene, NEC et BostonGene vont collaborer sur deux essais cliniques évaluant myvac®Transgene, une société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, NEC, un leader des technologies de l’information (IT) et des réseaux, et BostonGene, une société développant des logiciels biomédicaux permettant de mieux cibler les thérapies administrées aux patients atteints de cancer, ont annoncé une collaboration stratégique portant sur les deux essais cliniques de Phase 1 de TG4050, un vaccin thérapeutique individualisé issu de la plateforme myvac® de Transgene, qui intègre les technologies d’intelligence artificielle de pointe de NEC.

La plateforme myvac® de Transgene combine un ensemble de technologies extrêmement innovantes, dont l’ingénierie du génome viral, afin de produire, pour chaque patient, une immunothérapie sur mesure, dans des délais réduits.

TG4050 est un vaccin thérapeutique personnalisé issu de la plateforme myvac®. Il repose sur une plateforme virale optimisée et s’appuie sur les technologies d’intelligence artificielle de NEC. Ce vaccin thérapeutique stimule le système immunitaire du patient afin d’induire une réponse immunitaire adaptative contre des mutations génétiques propres à chaque tumeur, appelées néoantigènes. Ces néoantigènes sont choisis grâce au système de sélection de néoantigènes de NEC, une technologie d’intelligence artificielle avancée qui a déjà été utilisée en oncologie. TG4050 a été conçu pour cibler jusqu’à 30 néoantigènes spécifiques à chaque patient. Actuellement, Transgene conduit deux essais cliniques de Phase 1 qui ont pour but d’établir la preuve de concept de cette approche personnalisée innovante.

Dans le cadre de cette collaboration, BostonGene conduit des analyses génomiques et transcriptomiques des tumeurs des patients participant aux deux essais cliniques. L’objectif est d’identifier dans la tumeur, dans son environnement proche, ou dans le génome du patient, des facteurs prédictifs d’une réponse positive au traitement avec TG4050. Les analyses dans la tumeur, son environnement proche, ou dans le génome du patient. Les analyses menées par BostonGene permettent d’évaluer les changements immunitaires et tumoraux, tout en prenant en compte les caractéristiques du patient qui peuvent influer sur la réponse aux traitements ou le pronostic clinique.

BostonGene produit un rapport, le Tumor Portrait™ Report, analysant et présentant de nombreuses données sur la tumeur de chaque patient synthétisant un grand nombre de caractéristiques dont la pertinence clinique est établie. Il se présente sous la forme d’infographies et de schémas illustrant l’activité de la tumeur, sa composition cellulaire, la fonctionnalité du micro-environnement immunitaire ainsi que d’autres processus actifs dans la tumeur. Ce rapport détaillé fournit également des renseignements sur la présence de mutations actionnables et sur l’immunogénicité de la tumeur du patient.

« BostonGene dispose d’une solution unique et d’une expertise de pointe pour analyser en profondeur les données issues du séquençage de la tumeur et du micro-environnement tumoral, et en établir le profil. Ces Tumor Portrait™ Reports nous permettent d’étudier les données des patients en intégrant les données scientifiques publiées, dans la perspective d’accélérer le développement de TG4050 », déclare Éric Quéméneur, Pharm. D., Ph. D., Directeur Général Adjoint, Directeur Recherche et Développement de Transgene. « Cette nouvelle façon d’analyser les données des patients fait partie d’un ambitieux programme translationnel visant à accompagner le développement de notre plateforme myvac®. En intégrant ce type d’approches dans nos études cliniques, nous développons une vision intégrée et innovante des essais cliniques évaluant des immunothérapies virales. »

« NEC se réjouit de renforcer sa collaboration avec Transgene en y associant BostonGene, à travers les essais cliniques de TG4050. Les analyses poussées des données de séquençage de nouvelle génération (NGS) de BostonGene permettent de mieux catégoriser les tumeurs des patients et d’établir des profils types. Cette meilleure compréhension du micro-environnement tumoral de chaque patient apportera ainsi un nouvel éclairage sur les mécanismes associés à l’efficacité clinique de ce traitement », commente Osamu Fujikawa, Senior Vice President de NEC Corporation.

« BostonGene est fier de soutenir Transgene et NEC durant ces essais cliniques de Phase 1 déterminants », déclare le Dr Nathan Fowler, Directeur médical de BostonGene. « Cette collaboration s’inscrit dans notre engagement en faveur de l’amélioration des solutions d’immunothérapies et de la transformation des traitements personnalisés pour les patients atteints de cancers. »

TG4050 est une immunothérapie individualisée issue de la plateforme myvac® de Transgene. Elle a été développée pour le traitement des tumeurs solides en s’appuyant sur l’expertise historique de NEC dans le domaine de l’intelligence artificielle. Ce vaccin thérapeutique encode des néoantigènes (mutations spécifiques aux patients) identifiés et sélectionnés par le système de prédiction de néoantigènes de NEC. Ce système de prédiction repose sur plus de vingt ans d’expertise en intelligence artificielle et a été entraîné sur des données immunologiques internes qui lui permettent de savoir hiérarchiser et sélectionner avec précision les séquences les plus immunogènes.

TG4050 a été conçu afin stimuler le système immunitaire du patient dans le but d’induire une réponse des cellules lymphocytaires T spécifiques capables de reconnaître et de détruire les cellules tumorales grâce aux néoantigènes. Cette immunothérapie individualisée est produite pour chaque patient et peut être conçue en un temps réduit.

TG4050 est un candidat « best in class » faisant l’objet de deux essais cliniques de Phase 1 pour des patientes atteintes de cancer de l’ovaire (NCT03839524) et des patients atteints de cancers de la tête et du cou HPV-négatifs (NCT04183166).

Source : Transgene








MyPharma Editions

Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Publié le 20 mai 2022
Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé la nomination d’Éric Fohlen-Weill au poste de Directeur de la Communication Externe, effective depuis le 20 avril 2022. Basé au siège du Groupe, à Suresnes, Éric Fohlen-Weill a la responsabilité des relations media, de la communication digitale et financière du Groupe, en France et à l’international, ainsi que de la communication de son activité philanthropique (Fonds de dotation Mécénat Servier).

Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Publié le 20 mai 2022
Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Priorité de l’actuelle présidence française de l’Union européenne, les maladies rares ont fait l’objet d’une conférence interministérielle le 28 février au cours de laquelle un plan européen a été sollicité. Les entreprises du médicament, mobilisées pour la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques, publient à l’occasion un rapport d’Horizon Scanning pour analyser le développement clinique et identifier les futures innovations susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de maladies rares.

Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Publié le 20 mai 2022
Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Professeur en hématologie à Aix-Marseille Université (AMu) et praticien hospitalier (PU-PH), le Pr Norbert VEY a pris ses nouvelles fonctions de Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), le 13 mai 2022. Il succède au Pr Patrice VIENS qui a dirigé l’Institut Paoli-Calmettes depuis 2007.

MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

Publié le 20 mai 2022
MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

A l’issue de la 7ème édition de MEET2WIN, sa Convention Partnering Européenne dédiée à la lutte contre les cancers, qui s’est tenue les 12 & 13 mai derniers à Bordeaux, la plateforme MATWIN (filiale d’Unicancer) a annoncé les différents lauréats des sessions de présentation de projets qui ont eu lieu pendant ces deux jours.

OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

Publié le 19 mai 2022
OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics a annoncé qu’un premier participant a reçu sa première dose du produit dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 [NCT05238493], un essai promu et mené par son partenaire dans la transplantation, Veloxis Pharmaceuticals, Inc., une société de Asahi Kasei. VEL-101/FR104 est un immunosuppresseur de maintenance innovant développé dans la prévention du rejet aigu chez les patients transplantés rénaux.

Valneva : l’EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Publié le 19 mai 2022
Valneva : l'EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé que l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a accepté la soumission du dossier d’autorisation de mise sur le marché de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001. L’acceptation du dossier signifie que VLA2001 sort du processus de revue progressive des données pour rentrer dans le processus formel d’évaluation par le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA.

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents