Edition du 29-10-2020

Transgene, NEC et BostonGene vont collaborer sur deux essais cliniques évaluant myvac®

Publié le mardi 6 octobre 2020

Transgene, NEC et BostonGene vont collaborer sur deux essais cliniques évaluant myvac®Transgene, une société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, NEC, un leader des technologies de l’information (IT) et des réseaux, et BostonGene, une société développant des logiciels biomédicaux permettant de mieux cibler les thérapies administrées aux patients atteints de cancer, ont annoncé une collaboration stratégique portant sur les deux essais cliniques de Phase 1 de TG4050, un vaccin thérapeutique individualisé issu de la plateforme myvac® de Transgene, qui intègre les technologies d’intelligence artificielle de pointe de NEC.

La plateforme myvac® de Transgene combine un ensemble de technologies extrêmement innovantes, dont l’ingénierie du génome viral, afin de produire, pour chaque patient, une immunothérapie sur mesure, dans des délais réduits.

TG4050 est un vaccin thérapeutique personnalisé issu de la plateforme myvac®. Il repose sur une plateforme virale optimisée et s’appuie sur les technologies d’intelligence artificielle de NEC. Ce vaccin thérapeutique stimule le système immunitaire du patient afin d’induire une réponse immunitaire adaptative contre des mutations génétiques propres à chaque tumeur, appelées néoantigènes. Ces néoantigènes sont choisis grâce au système de sélection de néoantigènes de NEC, une technologie d’intelligence artificielle avancée qui a déjà été utilisée en oncologie. TG4050 a été conçu pour cibler jusqu’à 30 néoantigènes spécifiques à chaque patient. Actuellement, Transgene conduit deux essais cliniques de Phase 1 qui ont pour but d’établir la preuve de concept de cette approche personnalisée innovante.

Dans le cadre de cette collaboration, BostonGene conduit des analyses génomiques et transcriptomiques des tumeurs des patients participant aux deux essais cliniques. L’objectif est d’identifier dans la tumeur, dans son environnement proche, ou dans le génome du patient, des facteurs prédictifs d’une réponse positive au traitement avec TG4050. Les analyses dans la tumeur, son environnement proche, ou dans le génome du patient. Les analyses menées par BostonGene permettent d’évaluer les changements immunitaires et tumoraux, tout en prenant en compte les caractéristiques du patient qui peuvent influer sur la réponse aux traitements ou le pronostic clinique.

BostonGene produit un rapport, le Tumor Portrait™ Report, analysant et présentant de nombreuses données sur la tumeur de chaque patient synthétisant un grand nombre de caractéristiques dont la pertinence clinique est établie. Il se présente sous la forme d’infographies et de schémas illustrant l’activité de la tumeur, sa composition cellulaire, la fonctionnalité du micro-environnement immunitaire ainsi que d’autres processus actifs dans la tumeur. Ce rapport détaillé fournit également des renseignements sur la présence de mutations actionnables et sur l’immunogénicité de la tumeur du patient.

« BostonGene dispose d’une solution unique et d’une expertise de pointe pour analyser en profondeur les données issues du séquençage de la tumeur et du micro-environnement tumoral, et en établir le profil. Ces Tumor Portrait™ Reports nous permettent d’étudier les données des patients en intégrant les données scientifiques publiées, dans la perspective d’accélérer le développement de TG4050 », déclare Éric Quéméneur, Pharm. D., Ph. D., Directeur Général Adjoint, Directeur Recherche et Développement de Transgene. « Cette nouvelle façon d’analyser les données des patients fait partie d’un ambitieux programme translationnel visant à accompagner le développement de notre plateforme myvac®. En intégrant ce type d’approches dans nos études cliniques, nous développons une vision intégrée et innovante des essais cliniques évaluant des immunothérapies virales. »

« NEC se réjouit de renforcer sa collaboration avec Transgene en y associant BostonGene, à travers les essais cliniques de TG4050. Les analyses poussées des données de séquençage de nouvelle génération (NGS) de BostonGene permettent de mieux catégoriser les tumeurs des patients et d’établir des profils types. Cette meilleure compréhension du micro-environnement tumoral de chaque patient apportera ainsi un nouvel éclairage sur les mécanismes associés à l’efficacité clinique de ce traitement », commente Osamu Fujikawa, Senior Vice President de NEC Corporation.

« BostonGene est fier de soutenir Transgene et NEC durant ces essais cliniques de Phase 1 déterminants », déclare le Dr Nathan Fowler, Directeur médical de BostonGene. « Cette collaboration s’inscrit dans notre engagement en faveur de l’amélioration des solutions d’immunothérapies et de la transformation des traitements personnalisés pour les patients atteints de cancers. »

TG4050 est une immunothérapie individualisée issue de la plateforme myvac® de Transgene. Elle a été développée pour le traitement des tumeurs solides en s’appuyant sur l’expertise historique de NEC dans le domaine de l’intelligence artificielle. Ce vaccin thérapeutique encode des néoantigènes (mutations spécifiques aux patients) identifiés et sélectionnés par le système de prédiction de néoantigènes de NEC. Ce système de prédiction repose sur plus de vingt ans d’expertise en intelligence artificielle et a été entraîné sur des données immunologiques internes qui lui permettent de savoir hiérarchiser et sélectionner avec précision les séquences les plus immunogènes.

TG4050 a été conçu afin stimuler le système immunitaire du patient dans le but d’induire une réponse des cellules lymphocytaires T spécifiques capables de reconnaître et de détruire les cellules tumorales grâce aux néoantigènes. Cette immunothérapie individualisée est produite pour chaque patient et peut être conçue en un temps réduit.

TG4050 est un candidat « best in class » faisant l’objet de deux essais cliniques de Phase 1 pour des patientes atteintes de cancer de l’ovaire (NCT03839524) et des patients atteints de cancers de la tête et du cou HPV-négatifs (NCT04183166).

Source : Transgene








MyPharma Editions

Bone Therapeutics signe des accords avec Catalent pour optimiser la production du produit de thérapie cellulaire allogénique ALLOB

Publié le 29 octobre 2020
Bone Therapeutics signe des accords avec Catalent pour optimiser la production du produit de thérapie cellulaire allogénique ALLOB

Bone Therapeutics et Catalent Pharma Solutions ont annoncé la signature d’un accord d’achat d’actions et d’un accord d’approvisionnement. Ces accords permettront d’optimiser et de réaliser des économies sur les opérations de fabrication d’ALLOB, le produit de thérapie cellulaire allogénique de Bone Therapeutics. Ils permettront par ailleurs à Bone Therapeutics de recentrer sa stratégie sur le développement de produits de thérapie cellulaire et génique issus de sa plateforme de CSM (Cellules Stromales Mésenchymateuses) différenciées, en orthopédie et dans d’autres indications.

Nicox : nouveau brevet délivré pour le NCX 470, exclusivité prolongée en Europe jusqu’en 2039

Publié le 29 octobre 2020
Nicox : nouveau brevet délivré pour le NCX 470, exclusivité prolongée en Europe jusqu’en 2039

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé qu’un brevet de formulation couvrant le NCX 470 a été délivré par l’Office Européen des Brevets, prolongeant l’exclusivité européenne de la protection du NCX 470 jusqu’en 2039. Un brevet équivalent a déjà été délivré aux Etats-Unis et le NCX 470 est également protégé par un brevet couvrant sa composition de matière.

Oncologie : Sanofi va évaluer la sécurité et l’efficacité d’un nouveau candidat expérimental, THOR-707, en association avec KEYTRUDA®

Publié le 29 octobre 2020
Oncologie : Sanofi va évaluer la sécurité et l’efficacité d’un nouveau candidat expérimental, THOR-707, en association avec KEYTRUDA®

Sanofi a conclu un accord avec Merck & Co (connu sous le nom de MSD en dehors des États-Unis et du Canada) pour la conduite d’un essai clinique de phase II visant à évaluer la sécurité, la pharmacocinétique et l’efficacité préliminaire de THOR-707, un candidat IL-2 non-alpha hautement différencié qui pourrait devenir le meilleur de sa classe pharmacothérapeutique, associé ou administré en séquence avec le KEYTRUDA® (pembrolizumab) de MSD à des patients atteints de différents cancers.

Almirall France : Laurence Faboumy nommée directrice générale

Publié le 28 octobre 2020
Almirall France : Laurence Faboumy nommée  directrice générale

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, vient d’annoncer la nomination de Laurence Faboumy au poste de directrice générale d’Almirall France. Laurence Faboumy sera notamment en charge de créer une toute nouvelle équipe constituée d’experts en dermatologie médicale, ainsi que de concevoir la stratégie à long terme d’Almirall sur le marché français, en partenariat avec les principaux acteurs de cet écosystème.

Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Publié le 28 octobre 2020
Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence et de collaboration avec Xediton Pharmaceuticals pour développer et commercialiser le firibastat au Canada.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Publié le 28 octobre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Sanofi et GSK ont signé une déclaration d’intention avec Gavi, l’administrateur juridique de la Facilité COVAX, un mécanisme international de groupement d’achats visant à garantir à chaque pays participant un accès juste et équitable aux éventuels vaccins contre la COVID-19.

Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Publié le 27 octobre 2020
Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), vient d’annoncer la nomination de Bettina Werle au poste de directrice scientifique. Elle sera responsable de toutes les activités scientifiques et de recherche chez Tollys. Sa nomination intervient alors que Tollys démarre ses études de toxicologie réglementaires en vue de lancer des essais cliniques de phase 1 en 2022.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents