Edition du 22-09-2017

Essais cliniques: France Biotech alerte sur la dégradation de l’attractivité de la France

Publié le mardi 14 février 2017

Essais cliniques: France Biotech alerte le gouvernement sur la dégradation de l'attractivité de la FranceFrance Biotech, l’association des entrepreneurs en biotechnologie et sciences de la vie alerte le gouvernement sur la dégradation de l’attractivité de la France en matière d’essais cliniques. Selon les données de la « EU Clinical Trials Register », le registre européen des essais cliniques sur de nouveaux médicaments, la France est aujourd’hui dépassée par la plupart des autres grands pays européens.

« La place de la France, en queue de peloton pour le nombre d’essais cliniques de nouveaux médicaments, loin derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni et même la Belgique, est un constat inquiétant, » affirme Maryvonne Hiance, Présidente de France Biotech.

« Ce décrochage français s’explique par l’existence de freins réglementaires à l’innovation dans les domaines du médicament et des dispositifs médicaux, et également par une évaluation inadéquate du bénéfice-risque (le risque zéro n’existant pas en recherche) », estime l’association dans un communiqué.

« Le retard français en matière d’essais cliniques se traduit par un accès retardé aux nouveaux traitements en cours d’investigation clinique pour les patients, par une incitation à la délocalisation des entreprises innovantes et par une moindre visibilité des médecins et chirurgiens français qui ne seront pas aussi souvent signataires de publications que leurs confrères internationaux, » souligne Maryvonne Hiance.

La dégradation de l’attractivité française a également des répercussions économiques pour les établissements hospitaliers de l’Hexagone.  « Pour un essai clinique, les entreprises innovantes de la santé financent un hôpital ou une clinique environ 15 000 Euros par patient. Sur la base du différentiel avec le Royaume Uni, où sont réalisés aujourd’hui deux fois plus d’essais cliniques qu’en France, et avec une moyenne de 50 patients par expérimentation, le manque à gagner pour les hôpitaux et cliniques français approche les 2 milliards d’Euros ! », détaille Maryvonne Hiance.

L’association rappelle enfin que le 13 juillet 2016 dans une lettre ouverte adressée à Marisol Touraine, la ministre des Affaires Sociales, de la santé et des droits des femmes, elle s’inquiétait de l’encadrement juridique en France des essais cliniques et notamment de la « désignation aléatoire » des comités chargés d’émettre un avis sur les protocoles de recherche.

1- EU Clinical Trials Register [consulté le 13 février 2017] https://www.clinicaltrialsregister.eu/

Source : France Biotech








MyPharma Editions

Hépatite C : MSD lance l’application mobile C’Partner

Publié le 22 septembre 2017
Hépatite C : MSD lance l'application mobile C’Partner

Le laboratoire MSD vient de lancer C’Partner, une application mobile destinée aux patients atteints d’une hépatite C ainsi que son site internet associé. Objectif du dispositif : optimiser le parcours de soin des patients atteints d’hépatite et favoriser l’observance thérapeutique.

« Le monde commence à manquer d’antibiotiques », alerte l’OMS

Publié le 22 septembre 2017
"Le monde commence à manquer d’antibiotiques", alerte l'OMS

Selon un nouveau rapport présenté le 20 septembre dernier par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le nombre de nouveaux antibiotiques en cours de mise au point est très insuffisant pour combattre la menace croissante de la résistance aux antimicrobiens.

PharmaMar débute des études cliniques avec un nouveau composé antitumoral, PM14

Publié le 22 septembre 2017
PharmaMar débute des études cliniques avec un nouveau composé antitumoral, PM14

La société pharmaceutique espagnole, PharmaMar, a annoncé le début d’une étude clinique de Phase I avec PM14, un nouveau composé antitumoral résultant du programme d’investigation interne de la société pour le traitement des patients souffrant de tumeurs solides avancées.

Résistance aux antibiotiques : l’Europe finance Da Volterra à hauteur de 20 millions d’euros

Publié le 22 septembre 2017
Résistance aux antibiotiques : l’Europe finance Da Volterra à hauteur de 20 millions d’euros

Da Volterra, société biopharmaceutique basée à Paris et qui développe des traitements innovants pour la prévention et le traitement des infections graves, vient de conclure avec la Banque européenne d’investissement (BEI), un accord de financement de 20 millions d’euros.

Bone Therapeutics et Asahi Kasei signent un accord de licence sur Preob® au Japon

Publié le 22 septembre 2017
Bone Therapeutics et Asahi Kasei signent un accord de licence sur Preob® au Japon

Bone Therapeutics, la société belge de thérapie cellulaire osseuse, a annoncé la signature d’un accord de licence exclusive, donnant droit à des redevances, avec l’un des fleurons de l’industrie nippone, Asahi Kasei. L’accord de licence porte sur le développement et la commercialisation du produit autologue de thérapie cellulaire osseuse de Bone Therapeutics, Preob®, au Japon.

Boehringer Ingelheim France lance le site web « Vivre avec la FPI »

Publié le 21 septembre 2017
Boehringer Ingelheim France lance le site web « Vivre avec la FPI »

Boehringer Ingelheim France vient de lancer « Vivre avec la FPI», un site grand public dédié aux personnes atteintes de fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) et leur entourage. Son objectif : Proposer un ensemble de solutions d’accompagnement et de ressources pour améliorer la vie quotidienne et mieux appréhender la maladie et sa prise en charge.

Lysogene a réuni son premier Conseil consultatif de parents d’enfants souffrant de MPS IIIA

Publié le 21 septembre 2017
Lysogene a réuni son premier Conseil consultatif de parents d'enfants souffrant de MPS IIIA

Lysogene société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé avoir organisé le premier Conseil consultatif de parents, destiné à la famille et l’entourage des enfants souffrant de Mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA), également connue sous le nom de maladie de Sanfilippo de type A, en août 2017 à Minneapolis aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions