Edition du 26-05-2017

Essais cliniques: France Biotech alerte sur la dégradation de l’attractivité de la France

Publié le mardi 14 février 2017

Essais cliniques: France Biotech alerte le gouvernement sur la dégradation de l'attractivité de la FranceFrance Biotech, l’association des entrepreneurs en biotechnologie et sciences de la vie alerte le gouvernement sur la dégradation de l’attractivité de la France en matière d’essais cliniques. Selon les données de la « EU Clinical Trials Register », le registre européen des essais cliniques sur de nouveaux médicaments, la France est aujourd’hui dépassée par la plupart des autres grands pays européens.

« La place de la France, en queue de peloton pour le nombre d’essais cliniques de nouveaux médicaments, loin derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni et même la Belgique, est un constat inquiétant, » affirme Maryvonne Hiance, Présidente de France Biotech.

« Ce décrochage français s’explique par l’existence de freins réglementaires à l’innovation dans les domaines du médicament et des dispositifs médicaux, et également par une évaluation inadéquate du bénéfice-risque (le risque zéro n’existant pas en recherche) », estime l’association dans un communiqué.

« Le retard français en matière d’essais cliniques se traduit par un accès retardé aux nouveaux traitements en cours d’investigation clinique pour les patients, par une incitation à la délocalisation des entreprises innovantes et par une moindre visibilité des médecins et chirurgiens français qui ne seront pas aussi souvent signataires de publications que leurs confrères internationaux, » souligne Maryvonne Hiance.

La dégradation de l’attractivité française a également des répercussions économiques pour les établissements hospitaliers de l’Hexagone.  « Pour un essai clinique, les entreprises innovantes de la santé financent un hôpital ou une clinique environ 15 000 Euros par patient. Sur la base du différentiel avec le Royaume Uni, où sont réalisés aujourd’hui deux fois plus d’essais cliniques qu’en France, et avec une moyenne de 50 patients par expérimentation, le manque à gagner pour les hôpitaux et cliniques français approche les 2 milliards d’Euros ! », détaille Maryvonne Hiance.

L’association rappelle enfin que le 13 juillet 2016 dans une lettre ouverte adressée à Marisol Touraine, la ministre des Affaires Sociales, de la santé et des droits des femmes, elle s’inquiétait de l’encadrement juridique en France des essais cliniques et notamment de la « désignation aléatoire » des comités chargés d’émettre un avis sur les protocoles de recherche.

1- EU Clinical Trials Register [consulté le 13 février 2017] https://www.clinicaltrialsregister.eu/

Source : France Biotech








MyPharma Editions

OSE Immunotherapeutics signe un accord de licence commerciale avec Selexis

Publié le 24 mai 2017
OSE Immunotherapeutics signe un accord de licence commerciale avec Selexis

OSE Immunotherapeutics et la société suisse Selexis ont annoncé aujourd’hui la signature d’un contrat de licence commerciale qui donnera à OSE Immunotherapeutics l’accès à des banques de cellules de recherche (Research Cell Banks) via la plateforme SUREtechnology™ de Selexis.

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, nouveau Directeur général de l’OMS

Publié le 24 mai 2017
Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, nouveau Directeur général de l'OMS

Les États Membres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont élu le 23 mai 2017 le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus au poste de Directeur général de l’OMS. La candidature du Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a été proposée par le Gouvernement de l’Éthiopie.

Immuno-oncologie : Pierre Fabre Médicament rachète des actifs prometteurs à Igenica Biotherapeutics

Publié le 24 mai 2017
Immuno-oncologie : Pierre Fabre Médicament rachète des actifs prometteurs à Igenica Biotherapeutics

Pierre Fabre a annoncé la signature d’un accord définitif d’achat portant sur plusieurs actifs de la société de biotechnologie Igenica Biotherapeutics, basée à Burlingame en Californie (États-Unis). En ligne avec sa stratégie d’« open innovation », cette transaction vient renforcer le pipeline de Pierre Fabre Médicament en oncologie, une des priorités R&D du groupe pharmaceutique français.

Onxeo : 10ème recommandation positive du DSMB pour la poursuite de son essai de Phase III de Livatag®

Publié le 24 mai 2017
Onxeo : 10ème recommandation positive du DSMB pour la poursuite de son essai de Phase III de Livatag®

Onxeo a annoncé aujourd’hui que la société a reçu la 10ème recommandation unanime du Data Safety Monitoring Board (DSMB), pour la poursuite sans modification de l’étude de phase III de Livatag®, ReLive, pour les patients encore actuellement sous traitement. Le DSMB est un comité d’experts indépendants européens en charge de l’examen en aveugle des données de tolérance de l’essai.

Lysogene choisit Brammer Bio pour fabriquer son produit de thérapie génique pour la Gangliosidose à GM1

Publié le 24 mai 2017
Lysogene choisit Brammer Bio pour fabriquer son produit de thérapie génique pour la Gangliosidose à GM1

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord stratégique de fabrication avec Brammer Bio, l’un des principaux fabricants de produits de thérapie cellulaire et génique par vecteur viral.

Deinove : le Dr Georges Gaudriault nommé Directeur de la R&D

Publié le 24 mai 2017
Deinove : le Dr Georges Gaudriault nommé Directeur de la R&D

Deinove, société de biotechnologie qui développe et produit des composés à haute valeur ajoutée à partir de bactéries rares, notamment du genre Déinocoque, a annoncé que le Dr Georges Gaudriault rejoint son équipe en tant que Directeur de la Recherche et du Développement, en remplacement de Jean-Paul Leonetti qui a réintégré le CNRS après 6 années de détachement.

Dompé : avis positif du CHMP en Europe pour son collyre Oxervate®

Publié le 23 mai 2017
Dompé : avis positif du CHMP en Europe pour son collyre Oxervate®

Dompé, la société biopharmaceutique italienne, a annoncé mardi que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis positif recommandant l’autorisation de mise sur le marché d’Oxervate® (collyre Cenegermin) pour le traitement de la kératite neurotrophique, modérée ou sévère, de l’adulte.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Inscrivez-vous aux alertes emploi Déposer votre cv


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions