Edition du 02-07-2020

Essais cliniques: France Biotech alerte sur la dégradation de l’attractivité de la France

Publié le mardi 14 février 2017

Essais cliniques: France Biotech alerte le gouvernement sur la dégradation de l'attractivité de la FranceFrance Biotech, l’association des entrepreneurs en biotechnologie et sciences de la vie alerte le gouvernement sur la dégradation de l’attractivité de la France en matière d’essais cliniques. Selon les données de la « EU Clinical Trials Register », le registre européen des essais cliniques sur de nouveaux médicaments, la France est aujourd’hui dépassée par la plupart des autres grands pays européens.

« La place de la France, en queue de peloton pour le nombre d’essais cliniques de nouveaux médicaments, loin derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni et même la Belgique, est un constat inquiétant, » affirme Maryvonne Hiance, Présidente de France Biotech.

« Ce décrochage français s’explique par l’existence de freins réglementaires à l’innovation dans les domaines du médicament et des dispositifs médicaux, et également par une évaluation inadéquate du bénéfice-risque (le risque zéro n’existant pas en recherche) », estime l’association dans un communiqué.

« Le retard français en matière d’essais cliniques se traduit par un accès retardé aux nouveaux traitements en cours d’investigation clinique pour les patients, par une incitation à la délocalisation des entreprises innovantes et par une moindre visibilité des médecins et chirurgiens français qui ne seront pas aussi souvent signataires de publications que leurs confrères internationaux, » souligne Maryvonne Hiance.

La dégradation de l’attractivité française a également des répercussions économiques pour les établissements hospitaliers de l’Hexagone.  « Pour un essai clinique, les entreprises innovantes de la santé financent un hôpital ou une clinique environ 15 000 Euros par patient. Sur la base du différentiel avec le Royaume Uni, où sont réalisés aujourd’hui deux fois plus d’essais cliniques qu’en France, et avec une moyenne de 50 patients par expérimentation, le manque à gagner pour les hôpitaux et cliniques français approche les 2 milliards d’Euros ! », détaille Maryvonne Hiance.

L’association rappelle enfin que le 13 juillet 2016 dans une lettre ouverte adressée à Marisol Touraine, la ministre des Affaires Sociales, de la santé et des droits des femmes, elle s’inquiétait de l’encadrement juridique en France des essais cliniques et notamment de la « désignation aléatoire » des comités chargés d’émettre un avis sur les protocoles de recherche.

1- EU Clinical Trials Register [consulté le 13 février 2017] https://www.clinicaltrialsregister.eu/

Source : France Biotech








MyPharma Editions

Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Publié le 1 juillet 2020
Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé le lancement d’une étude clinique de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose chez des sujets sains.

Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l’essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Publié le 1 juillet 2020
Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l'essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Noxxon, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le recrutement et le premier traitement d’un patient récemment diagnostiqué d’un cancer du cerveau au sein de la cohorte de dose moyenne de son essai clinique de phase I/II. Cette étude évalue trois régimes de doses différents du NOX-A12 (200, 400 et 600 mg/semaine) en association avec une radiothérapie par faisceau externe chez des patients ayant été récemment diagnostiqués d’un cancer du cerveau.

Lysogene signe un partenariat de recherche avec le Weizmann Institute of Science

Publié le 1 juillet 2020
Lysogene signe un partenariat de recherche avec le Weizmann Institute of Science

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé un partenariat de recherche avec Yeda Research and Development Co Ltd, la structure commerciale du Weizmann Institute of Science.

GSK France : Carole Doré nommée Directrice des Affaires Economiques et Gouvernementales, de la Communication et des Grands Comptes

Publié le 1 juillet 2020
GSK France : Carole Doré nommée Directrice des Affaires Economiques et Gouvernementales, de la Communication et des Grands Comptes

Carole Doré est nommée Vice-présidente, Directrice des Affaires Economiques et Gouvernementales, de la Communication et des Grands Comptes de GSK France, à compter du 1er juin 2020. Elle succède à Jean-Yves Lecoq, qui a quitté GSK fin mai.

Le Fonds Amgen France propulse neuf projets de pointe en oncologie et onco-hématologie

Publié le 30 juin 2020
Le Fonds Amgen France propulse neuf projets de pointe en oncologie et onco-hématologie

Initiative phare du Fonds Amgen France pour la Science et l’Humain, l’appel à projets « Nouvelles frontières en oncologie et onco-hématologie » livre une sélection finale riche et diversifiée pour sa première édition. La dotation 2020 de près de 640 000 euros sera répartie entre neuf projets de recherche participant à améliorer la prise en charge du cancer et l’accompagnement des malades et de leur entourage.

Biocorp signe avec Roche Diabetes Care France un accord de distribution sur la technologie Mallya

Publié le 30 juin 2020
Biocorp signe avec Roche Diabetes Care France un accord de distribution sur la technologie Mallya

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de solutions connectées dans le domaine de la santé, a annoncé la signature d’un contrat de distribution de son dispositif connecté Mallya avec Roche Diabetes Care France.

Intelligence Artificielle : l’AP-HP et Bayer renforcent leur collaboration en recherche clinique

Publié le 29 juin 2020
Intelligence Artificielle : l’AP-HP et Bayer renforcent leur collaboration en recherche clinique

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), premier centre hospitalo-universitaire d’Europe, et Bayer ont signé un accord-cadre de partenariat de 3 ans visant à renforcer leur collaboration et le partage d’expertises en matière de recherche clinique et d’intelligence artificielle (IA).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents