Edition du 25-02-2017

Essais cliniques: France Biotech alerte sur la dégradation de l’attractivité de la France

Publié le mardi 14 février 2017

Essais cliniques: France Biotech alerte le gouvernement sur la dégradation de l'attractivité de la FranceFrance Biotech, l’association des entrepreneurs en biotechnologie et sciences de la vie alerte le gouvernement sur la dégradation de l’attractivité de la France en matière d’essais cliniques. Selon les données de la « EU Clinical Trials Register », le registre européen des essais cliniques sur de nouveaux médicaments, la France est aujourd’hui dépassée par la plupart des autres grands pays européens.

« La place de la France, en queue de peloton pour le nombre d’essais cliniques de nouveaux médicaments, loin derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni et même la Belgique, est un constat inquiétant, » affirme Maryvonne Hiance, Présidente de France Biotech.

« Ce décrochage français s’explique par l’existence de freins réglementaires à l’innovation dans les domaines du médicament et des dispositifs médicaux, et également par une évaluation inadéquate du bénéfice-risque (le risque zéro n’existant pas en recherche) », estime l’association dans un communiqué.

« Le retard français en matière d’essais cliniques se traduit par un accès retardé aux nouveaux traitements en cours d’investigation clinique pour les patients, par une incitation à la délocalisation des entreprises innovantes et par une moindre visibilité des médecins et chirurgiens français qui ne seront pas aussi souvent signataires de publications que leurs confrères internationaux, » souligne Maryvonne Hiance.

La dégradation de l’attractivité française a également des répercussions économiques pour les établissements hospitaliers de l’Hexagone.  « Pour un essai clinique, les entreprises innovantes de la santé financent un hôpital ou une clinique environ 15 000 Euros par patient. Sur la base du différentiel avec le Royaume Uni, où sont réalisés aujourd’hui deux fois plus d’essais cliniques qu’en France, et avec une moyenne de 50 patients par expérimentation, le manque à gagner pour les hôpitaux et cliniques français approche les 2 milliards d’Euros ! », détaille Maryvonne Hiance.

L’association rappelle enfin que le 13 juillet 2016 dans une lettre ouverte adressée à Marisol Touraine, la ministre des Affaires Sociales, de la santé et des droits des femmes, elle s’inquiétait de l’encadrement juridique en France des essais cliniques et notamment de la « désignation aléatoire » des comités chargés d’émettre un avis sur les protocoles de recherche.

1- EU Clinical Trials Register [consulté le 13 février 2017] https://www.clinicaltrialsregister.eu/

Source : France Biotech








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA (janvier 2017)

Publié le 24 février 2017
Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA (janvier 2017)

L’ANSM vient de faire le point sur la réunion du 24 au 27 janvier 2017 du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 8 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Novasep: une nouvelle unité industrielle dédiée à la production d’anticorps monoclonaux conjugués

Publié le 23 février 2017
Novasep: une nouvelle unité industrielle dédiée à la production d'anticorps monoclonaux conjugués

Novasep, fournisseur de services et technologies pour les industries des sciences de la vie, a annoncé la mise en service de sa nouvelle unité de production dédiée à la fabrication d’anticorps monoclonaux conjugués (ADC). Le groupe a investi 11 millions d’euros dans la construction de cette nouvelle unité sur son site du Mans (Sarthe), qui s’est étalée sur 20 mois.

Dengue : Abivax identifie de nouvelles molécules antivirales

Publié le 23 février 2017
Dengue : Abivax identifie de nouvelles molécules antivirales

Abivax est actuellement en train d’explorer sa chimiothèque ciblée de petites molécules dans le but de découvrir et de développer un candidat médicament antiviral contre la fièvre de la Dengue. La société de biotechnologie a récemment découvert plusieurs molécules actives contre le virus de la Dengue in vitro. Parmi elles, certaines pourraient faire l’objet d’un développement au titre de candidat médicament.

Selexis développera des lignées cellulaires pour trois programmes biologiques de Sanofi

Publié le 22 février 2017
Selexis développera des lignées cellulaires pour trois programmes biologiques de Sanofi

Selexis, une société biopharmaceutique suisse, a annoncé aujourd’hui avoir conclu trois accords de service avec le groupe pharmaceutique Sanofi selon lesquels Selexis développera des banques de cellules de recherche dans le domaine du cancer et des maladies infectieuses en utilisant sa Plateforme SURE technology .

Biophytis emménage au sein de l’UPMC pour développer sa plateforme de recherche sur les maladies du vieillissement

Publié le 22 février 2017
Biophytis emménage au sein de l’UPMC pour développer sa plateforme de recherche sur les maladies du vieillissement

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans la découverte et le développement de candidats médicaments pour traiter les maladies du vieillissement, a annoncé avoir emménagé au sein de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), son partenaire scientifique historique.

Nicox : de nouvelles données scientifiques sur le NCX 667 présentées au congrès AOPT 2017

Publié le 22 février 2017
Nicox : de nouvelles données scientifiques sur le NCX 667 présentées au congrès AOPT 2017

Nicox, la société de Recherche et Développement spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la présentation de résultats précliniques pour son nouveau composé donneur d’oxyde nitrique (NO), le NCX 667, à la 13ème réunion scientifique de l’Association for Ocular Pharmacology and Therapeutics (AOPT) qui s’est tenue du 16 au 19 février 2017 à Florence, Italie.

OSE Immunotherapeutics présente son nouveau check-point inhibiteur OSE-172 à la Conférence « Molecular Med TRI-CON 2017 »

Publié le 22 février 2017
OSE Immunotherapeutics présente son nouveau check-point inhibiteur OSE-172 à la Conférence « Molecular Med TRI-CON 2017 »

OSE Immunotherapeutics a annoncé que la société a été invitée à présenter son antagoniste de SIRP-α, OSE-172 (Effi-DEM), et les principaux résultats précliniques du produit à la 24ème conférence « Molecular Med TRI-CON 2017 », session « Cancer Immunotherapy » qui se tient à San Francisco (CA) du 20 au 22 février 2017.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Inscrivez-vous aux alertes emploi Déposer votre cv


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions