Edition du 22-10-2020

Tuberculose: l’OMS et le Fonds mondial alertent sur une menace grandissante

Publié le mardi 19 mars 2013

Le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMSL’Organisation Mondiale de la Santé et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme estiment que des souches de tuberculose résistantes à plusieurs médicaments pourraient se propager largement. Selon l’OMS, un financement international annuel de 1,6 milliard de dollars doit rapidement être trouvé pour empêcher la propagation de la maladie.

Le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS, et le Dr Mark Dybul, Directeur exécutif du Fonds mondial ont indiqué que le seul moyen d’accomplir la tâche urgente consistant à recenser tous les nouveaux cas de tuberculose, tout en progressant simultanément dans la lutte contre les cas existants les plus graves, sera de mobiliser un financement important auprès des sources nationales et des donateurs internationaux.

Alors que l’immense majorité des fonds internationaux de lutte contre la tuberculose est acheminée par le Fonds mondial, il est impératif que des efforts visant à mobiliser des ressources financières soient engagés dès cette année, ont-ils fait valoir. La menace grandissante associée à la tuberculose multirésistante rend cette nécessité plus pressante encore.

«Nous faisons du surplace à un moment où il nous faut absolument intensifier notre action contre la tuberculose multirésistante», a indiqué le Dr Chan. « La collaboration internationale nous a permis d’accomplir de grands progrès contre la tuberculose mais ils peuvent être aisément réduits à néant si nous n’intervenons pas maintenant.»

L’OMS et le Fonds mondial ont constaté qu’il allait manquer chaque année 1,6 milliard de dollars (US $) de fonds internationaux pour lutter contre la tuberculose dans 118 pays à revenu faible ou intermédiaire, en plus des quelque 3,2 milliards que pourraient apporter les pays eux-mêmes. Le fait de combler ce déficit permettrait d’administrer un traitement complet à 17 millions de personnes atteintes de la tuberculose, notamment multirésistante, et de sauver 6 millions de vies entre 2014 et 2016.

«Il est urgent d’augmenter les fonds alloués à la lutte contre cette maladie» a indiqué le Dr Dybul. «Si nous n’intervenons pas aujourd’hui, les coûts risquent d’exploser. Il s’agit d’investir maintenant, ou de payer pour toujours.»

Le Dr Chan et le Dr Dybul se sont adressés aux médias à Genève en amont de la Journée mondiale de la tuberculose. Chaque année, le 24 mars, celle-ci célèbre ce jour de 1882 où le Dr Robert Koch a découvert la mycobactérie à l’origine de la tuberculose.

Source : OMS








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents