Edition du 19-09-2018

Accueil » Et aussi » Industrie

Vente de produits dermo-cosmétiques sur internet : la Cour de justice européenne tranchera sur l’affaire Pierre Fabre

Publié le lundi 9 novembre 2009

La Cour d’appel de Paris a jugé le 29 octobre dernier l’affaire  qui  oppose  l’Autorité  de concurrence française aux Laboratoires Pierre Fabre Dermo-Cosmétique (PFDC).  Elle demande ainsi à la Cour de Justice des communautés européennes (CJCE) de dire si le groupe peut interdire la vente de ses produits sur internet ou si cette pratique entrave la concurrence.

« Les  Laboratoires  Pierre  Fabre  demeurent opposés à la vente sur internet comme  à  toute  vente  à distance de leurs produits dermo-cosmétiques, car celle-ci  ne  peut  garantir  le  conseil  personnalisé  d’un professionnel qualifié,  favorise la contrefaçon, et empêche une traçabilité parfaite des produits seule à même d’assurer une cosmétovigilance de qualité », explique le laboratoire dans un communiqué.

Dans cette affaire, Pierre Fabre Dermo-Cosmétique avait été condamnée  par  le  Conseil  de  la  concurrence  (devenu  l’Autorité de la Concurrence)  à  17  000  €  d’amende  et  le Conseil lui avait enjoint d’autoriser ses distributeurs agréés à vendre ses produits sur internet.

Pierre Fabre Dermo-Cosmétique avait fait appel de cette décision du Conseil de la concurrence du 29 octobre 2008 et avait obtenu en février 2009 de la Cour d’appel de Paris le sursis à exécution des injonctions prononcées par le Conseil. Les  Laboratoires  Pierre Fabre maintiennent en effet que seule la présence physique   d’un  diplômé  en  pharmacie  garantit  au  consommateur  d’être conseillé de manière optimale par un professionnel qualifié.

Dans  son arrêt, la Cour d’appel de Paris reconnaît notamment le caractère sérieux de l’argumentation de PFDC et décide de poser une question préjudicielle à la CJCE (Cour de Justice des Communautés Européennes) afin que celle-ci détermine en droit si « l’interdiction générale et absolue de vendre sur internet les produits contractuels aux utilisateurs finals imposée aux distributeurs agréés dans le cadre d’un réseau de distribution sélective constitue effectivement une restriction caractérisée de la concurrence par objet ».

Pour le groupe Pierre Fabre, cette décision signifie concrètement  « que  la  vente  sur  Internet  de  produits dermo-cosmétiques  des  Laboratoires Pierre Fabre continue d’être interdite en  attente  de  l’avis  de la CJCE et de la décision définitive de la Cour d’appel de Paris ».

« Depuis 2006,  Pierre  Fabre Dermo Cosmétique est ainsi la seule société de son  secteur  d’activités  à  avoir  refusé  de  céder  aux  injonctions de l’Autorité   de   concurrence,   afin   de   défendre   la  qualité  et  le professionnalisme du circuit de distribution de ses produits », précise enfin le groupe dans son communiqué.

Source : Pierre Fabre








MyPharma Editions

Horama clôture son tour de table de « Série B » à 22,5 millions d’euros

Publié le 19 septembre 2018
Horama clôture son tour de table de « Série B » à 22,5 millions d'euros

Horama, société française de biotechnologie basée à Paris et à Nantes et spécialisée dans la thérapie génique pour le traitement de maladies génétiques rares en ophtalmologie, vient d’annoncer que le fonds belge V-Bio Ventures rejoint le cycle de financement « Série B » de la société. Willem Broekaert, Directeur Associé chez V-Bio Ventures, sera également nommé au Conseil d’Administration d’Horama. Partager la publication « Horama clôture son tour […]

VIH : Gilead Sciences lance la campagne #PasseLeMotPasLeVirus

Publié le 19 septembre 2018

Afin de mieux comprendre le quotidien des personnes vivant avec le VIH, Gilead Sciences a annoncé le lancement d’une campagne #PasseLeMotPasLeVirus qui met en avant leurs témoignages et dévoile, dans le même temps, les résultats d’une étude* menée en partenariat avec l’institut Ipsos auprès de 200 personnes vivant avec le VIH.

Pharnext : David Stout rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 19 septembre 2018
Pharnext : David Stout rejoint le Conseil d’Administration

Pharnext, société biopharmaceutique pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé la cooptation de David Stout en tant qu’administrateur indépendant de Pharnext.

Valbiotis lance sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique

Publié le 19 septembre 2018
Valbiotis lance sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique

Valbiotis, entreprise française de R&D engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce le lancement de sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique à Riom (Puy-de-Dôme, France), après 10 mois de travaux.

Cap Digital et Medicen Paris Région s’associent à Oncodesign, Servier et Intersystems autour du projet Hu-PreciMED

Publié le 19 septembre 2018
Cap Digital et Medicen Paris Région s’associent à Oncodesign, Servier et Intersystems autour du projet Hu-PreciMED

Les deux pôles de compétitivité franciliens Medicen Paris Region et Cap Digital ont annoncé la mobilisation de leur écosystème autour du projet Hu-PreciMED (Human Precision MEDicine) en vue de structurer la filière industrielle de la médecine de précision en France. Initié conjointement par les groupes Oncodesign, Servier et Intersystems, le projet Hu-PreciMED mobilise d’ores et déjà 45 entreprises innovantes du numérique et du médical.

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions