Edition du 19-02-2018

Accueil » Industrie » Recherche » Stratégie

Tuberculose : Sanofi collabore avec le Weill Cornell Medical College pour développer de nouveaux traitements

Publié le jeudi 30 juin 2011

Le groupe pharmaceutique français, Sanofi, a annoncé mercredi avoir conclu une collaboration de recherche avec le Weill Cornell Medical College pour identifier de nouveaux anti-infectieux dans l’objectif d’écourter le traitement de la tuberculose et de potentiellement fournir des thérapies efficaces contre les souches de la tuberculose sensibles et résistantes aux médicaments.

En vertu de cette collaboration, Sanofi fournira 80 000 composés chimiques au laboratoire du Dr Carl Nathan à Weill Cornell qui se chargera de les cribler afin d’évaluer leur capacité à inhiber la croissance de Mycobacterium tuberculosis, le bacille de la tuberculose. Weill Cornell a obtenu les fonds nécessaires à ces activités de criblage auprès de la Fondation Bill & Melinda Gates. Sanofi et Weill Cornell détermineront ensuite conjointement si les composés criblés dans le cadre de leur collaboration méritent d’être optimisés et potentiellement développés.

« Depuis la découverte de la rifampicine au début des années 1960, Sanofi n’a cessé de rechercher de nouvelles approches thérapeutiques pour lutter contre la tuberculose, qu’il s’agisse de nouveaux vaccins ou de candidats-médicaments dotés de nouveaux mécanismes d’action », a déclaré Elias Zerhouni, Président Monde, R&D de Sanofi. « Cette collaboration de recherche avec Weill Cornell nous permettra d’explorer le potentiel de notre bibliothèque de composés et de partager les immenses connaissances du Dr Nathan et de ses collègues. Grâce à l’expertise de Sanofi en matière de développement de médicaments, nous espérons que si un composé est identifié dans le cadre de cette collaboration, celui-ci répondra aux attentes des patients atteints de tuberculose dans le monde, et ceci dans la continuité de notre engagement de longue date en matière de santé publique. »

Chaque année, la tuberculose tue plus de 1,7 million de personnes dans le monde. Les médicaments antituberculeux disponibles actuellement ont plus de 40 ans et doivent être pris pendant six à neuf mois pour les formes de la maladie sensibles aux médicaments et jusqu’à 24 mois pour les formes résistantes. Longs et exigeants, ces traitements découragent de nombreux patients, ce qui occasionne des problèmes d’adhésion thérapeutique et partant, une multiplication des résistances, des échecs thérapeutiques et des décès.

« Nous sommes très heureux de cette collaboration avec Sanofi et de la possibilité qu’elle nous donne d’identifier de nouveaux traitements pour les millions de personnes dans le monde atteintes de tuberculose », a déclaré le Docteur Carl Nathan, titulaire de la chaire R. A. Rees Pritchett de microbiologie et directeur du Département de Microbiologie et Immunologie. «La mise en commun de l’expertise de Sanofi en matière de caractérisation, de développement et de commercialisation de médicaments à l’échelle mondiale et des capacités de criblage de notre laboratoire nous donne la possibilité de mettre nos recherches au service de la lutte contre cette maladie. »

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Le calendrier des vaccinations 2018 rendu public

Publié le 19 février 2018
Le calendrier des vaccinations 2018 rendu public

Le calendrier des vaccinations 2018 vient d’être rendu public. Le ministère chargé de la Santé revient sur les points-clés des nouvelles recommandations vaccinales pour cette année ainsi que sur les mises à jour effectuées avec notamment les nouveaux vaccins disponibles.

Associations de patients : l’ANSM lance son appel à projets 2018

Publié le 19 février 2018
Associations de patients : l'ANSM lance son appel à projets 2018

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) lance, pour la septième année consécutive, un appel à projets s’adressant aux associations de patients et autres usagers du système de santé. Cet appel à projets annuel vise à stimuler des initiatives associatives axées sur le bon usage et la réduction des risques liés aux produits de santé.

Hybrigenics parachève son recentrage stratégique sur la R&D biopharmaceutique

Publié le 19 février 2018
Hybrigenics parachève son recentrage stratégique sur la R&D biopharmaceutique

Hybrigenics, société biopharmaceutique focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer, a annoncé lundi la cession d’Helixio, sa division dédiée aux services génomiques basée à Clermont-Ferrand, à ses employés et managers.

Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Publié le 19 février 2018
Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Bone Therapeutics, société belge spécialisée dans les thérapies cellulaires osseuses, a annoncé aujourd’hui l’achèvement du recrutement de son étude de Phase IIA dans la fusion vertébrale lombaire avec son produit allogénique de thérapie cellulaire osseuse, ALLOB®. Au regard du calendrier, les données d’efficacité et de sécurité de l’ensemble des 32 patients sont attendues mi-2019, après une période de suivi de 12 mois.

Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

Publié le 16 février 2018
Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

PharmaMar a annoncé la signature d’un accord de licence exclusif en vertu duquel l’américain Seattle Genetics va recevoir les droits mondiaux exclusifs à certaines molécules brevetées de la société biopharmaceutique espagnole,pour le développement, la fabrication et la commercialisation de conjugués anticorps-médicament (CAM) et/ou d’autres conjugués de médicaments incorporant des charges utiles PharmaMar.

Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

Publié le 16 février 2018
Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

France Rein organise la 13e Semaine nationale du Rein. Cette édition proposera du 3 au 10 mars 2018 des dépistages anonymes et gratuits sur tout le territoire français afin de sensibiliser le plus grand monde à ces pathologies. Un Français sur 10 est concerné par une maladie rénale.

Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux « conséquences incertaines », estime l’Académie de médecine

Publié le 16 février 2018
Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux "conséquences incertaines", estime l'Académie de médecine

Dans un communiqué publié vendredi, l’Académie nationale de médecine considère que l’obligation d’apposer le pictogramme « Grossesse » sur les conditionnements de médicaments est une mesure à « l’intention louable » mais aux « conséquences incertaines » et recommande de redéfinir le périmètre du décret.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions