Edition du 19-01-2022

TxCell et l’Université de Colombie-Britannique vont collaborer pour développer les CAR-Tregs dans la transplantation d’organes

Publié le jeudi 20 octobre 2016

TxCell et l’Université de Colombie-Britannique vont collaborer pour développer les CAR-Tregs dans la transplantation d’organesTxCell a annoncé mercredi la signature d’un accord stratégique de recherche et développement avec l’Université de Colombie-Britannique (UBC), un centre de recherche et d’enseignement multidisciplinaire internationalement reconnu et basé à Vancouver au Canada, pour le développement de CAR-Tregs dans la transplantation d’organes.

« Comme présenté lors de notre récent point stratégique, TxCell continue d’intensifier ses efforts sur sa plateforme ENTrIA composée de cellules T régulatrices génétiquement modifiées. TxCell lance aujourd’hui sa troisième collaboration sur les CAR-Tregs afin de renforcer son nouveau programme dans le domaine de la transplantation, » déclare Stéphane Boissel, Directeur Général de TxCell. « L’expertise inégalée de TxCell dans le domaine des Tregs nous permet d’accéder aux programmes CAR-Tregs les plus avancés au monde. Cette nouvelle collaboration nous aidera à atteindre notre objectif de lancer une première étude clinique avec un CAR-Treg en 2018. »

Cet accord de collaboration porte sur le développement d’un produit d’immunothérapie cellulaire basé sur des CAR-Tregs pour la prévention du rejet de greffe dans le cadre de la transplantation d’organes solides. Les activités relatives à ce programme seront principalement menées dans les laboratoires d’UBC et dirigées par le Professeur Megan Levings. Au début de l’année 2016, l’équipe du Pr. Levings a établi la première preuve de concept préclinique avec des cellules CAR-Treg humaines dont le récepteur CAR était spécifique de la molécule HLA-A2, dans un modèle de transplantation1. UBC conduira des études de pharmacologie avec les cellules CAR-Treg en vue de démarrer dès que possible une première étude clinique chez des patients transplantés.

« La récente preuve de concept in vivo publiée par UBC dans une revue scientifique internationale reconnue a marqué un tournant majeur dans l’histoire des CAR-Tregs, » déclare Arnaud Foussat, Vice-président Senior, Corporate Development, Responsable des Collaborations Scientifiques et des Alliances chez TxCell. « Contrairement aux approches basées sur des Tregs polyclonaux qui ont déjà fait l’objet d’essais cliniques, nous avons choisi de doter nos Tregs d’une spécificité antigénique via un récepteur CAR. Cette spécificité antigénique devrait accroître le potentiel des Tregs pour répondre au vaste besoin médical non-satisfait dans le domaine de la transplantation. Nous sommes honorés que le Professeur Levings ait choisi TxCell comme partenaire pour ce programme et nous sommes impatients de démarrer cette collaboration, avec pour objectif commun l’initiation d’une première étude clinique dès que possible. »

« TxCell bénéficie d’une expérience tout à fait unique dans le développement d’immunothérapies cellulaires et nous sommes ravis de travailler ensemble au développement de thérapies à base de cellules CAR-Treg pour répondre aux forts besoins médicaux toujours existants dans le domaine de la transplantation, » déclare le Professeur Megan Levings, Professeur au Département de Chirurgie d’UBC et Chef du Département de Recherche sur les Maladies de l’Enfance à l’Hôpital pour Enfants de Colombie-Britannique. « Cette collaboration va nous permettre d’évaluer le potentiel des cellules CAR-Treg dans des modèles précliniques de transplantation d’organes solides. »

Dans un modèle xénogénique de maladie du greffon contre l’hôte (Graft-vs-Host Disease, GvHD), l’équipe d’UBC a démontré que des cellules CAR-Treg humaines spécifiques de la molécule HLA-A2 étaient plus efficaces que des cellules Treg polyclonales pour réduire l’inflammation liée à la GvHD. L’équipe du Dr Levings a utilisé un modèle xénogénique de GvHD induite par injection de globules blancs humains HLA-A2+ chez des souris immunodéficientes. Ces globules blancs humains (greffon) attaquent les tissus de la souris immunodéficiente (hôte), ce qui entraîne une réaction inflammatoire (maladie du greffon contre l’hôte). Le CAR utilisé dans cette étude a été conçu pour reconnaître spécifiquement la molécule HLA-A2 présente uniquement à la surface des cellules du greffon. Le premier développement de produit réalisé dans le cadre de la nouvelle collaboration entre TxCell et UBC annoncée ce jour, se basera sur ces données clefs.

En parallèle de ses activités principales de développement de produit, l’équipe d’UBC réalisera également des activités de recherche dans le domaine des CAR-Tregs dans le but d’optimiser et d’élargir la nouvelle plateforme de produits destinés à la transplantation.

TxCell dispose d’une option exclusive sur les droits relatifs aux programmes et produits développés dans le cadre de cet accord de collaboration. Les termes financiers n’ont pas été divulgués.

Source : TxCell








MyPharma Editions

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Publié le 18 janvier 2022
Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College LondonStallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé un partenariat de recherche avec Imperial College London portant sur les biomarqueurs de l’efficacité de l’ITA. Imperial College London est l’une des dix meilleures universités au monde, internationalement réputée dans les domaines des sciences, de la médecine, de l’ingénierie et des affaires.

Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Publié le 17 janvier 2022
Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Seekyo, startup spécialisée dans le développement d’une Smart Chemotherapy, a annoncé la nomination de deux nouveaux membres au sein de son conseil scientifique : le Dr Jacques Medioni et le Dr Jean-Pierre Bizzari. Les thérapies développées par Seekyo ciblent de manière très sélective le microenvironnement tumoral, limitant ainsi les effets secondaires engendrés par les traitements classiques. Au côté des conjugués anticorps-médicaments (ADC-Antibody-Drug Conjugates), ces thérapies pourraient changer la donne pour les patients et praticiens en matière de traitement des tumeurs solides

OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

Publié le 17 janvier 2022
OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

OSE Immunotherapeutics a annoncé le départ d’Alexis Peyroles en tant que Directeur général de la société. Dominique Costantini, actuellement Présidente du Conseil d’administration d’OSE Immunotherapeutics et Directrice générale de 2012 à 2018, a été nommée Directrice générale intérimaire, avec effet immédiat. La recherche d’un nouveau Directeur général a démarré avec l’aide d’un cabinet de recrutement international de premier plan.

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents