Edition du 23-01-2022

Accueil » Industrie » Produits » Recherche

UCB et Amgen s’associent avec la NASA pour mener un essai préclinique sur l’anticorps anti-sclérostine

Publié le mardi 12 juillet 2011

UCB et Amgen collaborent avec la NASA (National Aeronautics and Space Administration − Etats-Unis) Ames Research Center en vue de mener un essai préclinique sur un anticorps anti-sclérostine dans le cadre d’une étude qui a lieu à bord de la navette spatiale Atlantis, à l’occasion de la dernière mission spatiale organisée sous l’égide de la NASA − le vol STS-135 le 08 juillet dernier.

La perte de masse osseuse au cours d’un vol spatial demeure un problème de taille lors des missions spatiales habitées, particulièrement dans le cas des vols à long terme. Cette étude permettra d’évaluer l’effet de l’anticorps anti-sclérostine sur la perte de masse osseuse chez des souris embarquées à bord d’un vol spatial. Ainsi, parmi les 30 souris embarquées dans la navette, la moitié d’entre elles recevront l’anticorps anti-sclérostine et l’autre moitié un placebo. Après le vol, les divers aspects de la structure, de la composition, de la résistance ainsi que de la nature cellule et moléculaire des os chez les souris embarquées et restées au sol seront analysés.

L’anticorps anti-sclérostine a pour fonction d’inhiber l’action de la « sclérostine », une protéine constituant un facteur négatif déterminant dans la régulation de la formation osseuse, de la masse osseuse et de la résistance osseuse. Les résultats pourront également s’avérer utiles aux futures études éventuelles sur la prévention et le traitement de la fragilité squelettique pouvant résulter de la « désuétude squelettique » associée à des états tels qu’une immobilisation, un AVC, une infirmité motrice cérébrale, une dystrophie musculaire, une lésion de la moelle épinière et une activité physique réduite.

« C’est un honneur de travailler avec la NASA sur cette ultime mission historique », a déclaré Chris Paszty, Ph.D., Scientific Executive Director chez Amgen. « Cette étude de principe nous aidera à mieux comprendre le mécanisme de l’anticorps anti-sclérostine et nous permettra de mettre en place d’importantes études venant appuyer à l’avenir des applications thérapeutiques potentielles chez les astronautes et les patients atteints de perte osseuse. »
« Nous sommes très enthousiastes à l’idée de travailler sur cette étude capitale. Nous serons ainsi à même de mieux cerner l’action de l’anticorps anti-sclérostine », ajoute le Pr et Dr Iris Loew-Friedrich, Chief Medical Officer chez UCB et Executive VP Global Projects & Development. « L’origine du programme d’UCB relatif à la recherche sur la sclérostine remonte à la découverte de la cause génétique d’une pathologie congénitale rare caractériséepar une perte importante de la masse osseuse. Cette approche fascinante qui consiste à partir d’une découverte génétique pour aller vers le développement d’un médicament innovant semble s’inscrire parfaitement dans un projet de collaboration avec la NASA dont la mission est l’exploration et la découverte.”

AMG 785/CDP7851, un anticorps anti-sclérostine différent de l’anticorps utilisé aux fins de l’étude sur les souris STS-135 fait actuellement l’objet d’essais cliniques de phase 2 portant sur les pathologies osseuses, notamment l’ostéoporose postménopausique et la réduction de fracture osseuse, dans le cadre d’une collaboration entre Amgen Inc. et UCB.

Source : UCB








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents