Edition du 18-09-2018

L’UE veut lutter contre les inégalités de santé entre Etats membres

Publié le vendredi 23 octobre 2009

L’UE veut lutter contre les inégalités de santé entre Etats membres La Commission européenne a annoncé mardi 20 octobre un train de mesures destinées à aider les États membres et d’autres acteurs à lutter contre les disparités qui existent en matière de santé entre les pays de l’UE et à l’intérieur de ceux-ci. En effet, l’écart d’espérance de vie à la naissance peut varier d’un État membre à l’autre de quelques huit ans pour les femmes et de plus de quatorze ans pour les hommes.

Malgré l’augmentation de la prospérité et les progrès réalisés globalement dans le secteur européen de la santé, des différences subsistent entre les pays et en leur sein et s’accentuent même dans certains cas. Ainsi, l’écart d’espérance de vie à la naissance varie d’un État membre à l’autre et peut atteindre huit ans pour les femmes et quatorze ans pour les hommes.

 Les raisons qui expliquent ces différences sont complexes et font intervenir toute une série de facteurs tels que le revenu, l’éducation, les conditions de vie et de travail, l’hygiène de vie en matière de santé et l’accès aux soins de santé. La crise financière actuelle pourrait avoir comme conséquence une augmentation de ces disparités au sein des groupes les plus touchés par la récession, tels que les chômeurs.

«Je veux une Europe où chaque citoyen puisse bénéficier de soins de santé de qualité, quels que soient son lieu de résidence, ses origines sociales ou ethniques. Aujourd’hui, nous avons compris qu’il convenait de lutter contre les inégalités en matière de santé et que, pour ce faire, il fallait une politique transsectorielle au niveau de l’UE, ainsi qu’aux niveaux national, régional et local», a déclaré Androulla Vassiliou, membre de la Commission chargée de la santé.

Mesures contre les inégalités en matière de santé
Pour aider les Etats membres à définir des stratégies efficaces afin de lutter contre ces inégalités, la Commission européenne propose :

– d’améliorer la disponibilité des données et les mécanismes de mesure, d’observation et de divulgation des inégalités en matière de santé ainsi que la base des connaissances sur les causes des inégalités et sur les stratégies qui permettent de les réduire.

– d’associer l’ensemble de la société civile aux actions menées dans le domaine de la santé et de satisfaire aux besoins des groupes vulnérables, des migrants et des minorités ethniques. Une plus grande attention sera accordée aux besoins des personnes défavorisées en ce qui concerne, par exemple, la prestation de services de santé, l’élaboration d’actions de promotion et de protection de la santé ou l’amélioration des conditions de vie et de travail.

– d’utiliser les fonds européens pour améliorer la santé des plus démunis et réduire les disparités existant en matière de santé entre les régions, par exemple, en ce qui concerne les services de soins de santé de base, les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement et la rénovation des logements.

En 2012, la Commission européenne établira un premier rapport sur les progrès réalisés.

Source : Commission européenne / Leem








MyPharma Editions

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Publié le 18 septembre 2018
Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Actelion, l’une des sociétés pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, a annoncé les résultats du premier essai contrôlé randomisé pour l’hypertension porto-pulmonaire (HPP), qui ont montré qu’OPSUMIT® (macitentan) avait permis d’améliorer considérablement la résistance vasculaire pulmonaire (RVP) par rapport au placebo, satisfaisant ainsi le critère d’évaluation principal de l’étude.

GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Publié le 18 septembre 2018
GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Servier et GeNeuro ont annoncé mardi que GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex US et Japon sur son produit dans la sclérose en plaques (SEP), GNbAC1. En 2014, Servier avait acquis une option de licence pour le développement et la commercialisation du GNbAC1 dans la SEP sur tous les territoires, à l’exception des États-Unis et du Japon, pour 37,5 millions d’euros.

Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Publié le 17 septembre 2018
Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Carenity, la première communauté de patients en ligne en Europe, vient d’annoncer la nomination de Lise Radoszycki au poste de Directrice Associée.

GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l’anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

Publié le 17 septembre 2018
GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l'anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques optimisés ciblant le récepteur II de l’hormone anti-müllerienne (AMHR2) pour le traitement du cancer, a annoncé avoir inclus le premier patient dans l’étude C201 de phase II. Cet essai clinique du GM102 en monothérapie et en association avec Lonsurf (trifluridine/tipiracil) porte sur des patients atteints de cancer colorectal de stade avancé ou métastatique.

L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

Publié le 17 septembre 2018
L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

L’Institut Curie, acteur de référence dans la lutte contre le cancer, a annoncé le lancement de la société de biotechnologies Honing Biosciences. Il s’agit d’une plateforme technologique exclusive qui développe des solutions pour optimiser l’efficacité et la sécurité des thérapies cellulaires dans les cancers et les maladies chroniques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions