Edition du 20-10-2020

Un nouveau candidat médicament pour Sensorion

Publié le lundi 3 octobre 2016

Un nouveau candidat médicament pour SensorionSensorion, société de biotechnologie française spécialisée dans le traitement des maladies de l’oreille interne, vient d’annoncer avoir sélectionné le SENS-401, un énantiomère du SENS-218, comme nouveau candidat médicament pour le traitement des maladies vestibulaires et auditives faisant suite à des lésions de l’oreille interne.

Le SENS-218 est un composé racémique contenant 2 énantiomères qui sont des composés ayant une structure chimique identique mais une configuration dans l’espace différente, en miroir, comme par exemple une main droite et une main gauche. Deux énantiomères peuvent avoir des activités biologiques différentes.

Sensorion a synthétisé séparément l’une de ces deux formes, appelée SENS-401, et découvert qu’elle avait des propriétés supérieures au SENS-218. Plus précisément, des études expérimentales précliniques comparatives réalisées sur la plateforme de criblage de Sensorion ont démontré un profil de distribution pharmacocinétique et une efficacité du SENS-401 supérieurs à ceux obtenus avec le SENS-218 et avec le second énantiomère sur les modèles animaux.

Des premiers résultats précliniques du SENS-401 dans les surdités induites par un traumatisme acoustique seront présentés à la 46ème conférence annuelle de la Société de Neuroscience (SfN – Society for Neuroscience), Neuroscience 2016, les 12-16 novembre, à San Diego (Etats-Unis).

Le profil pharmacocinétique du SENS-401 chez l’homme a été évalué au cours de l’étude clinique de phase 1 du SENS-218, menée en Grande Bretagne au premier semestre 2016, qui a confirmé la bonne tolérance clinique du composé racémique.

Le SENS-401 offre également l’opportunité de renforcer la stratégie de propriété intellectuelle de Sensorion. En effet, la société a déposé cette année de nouvelles demandes de brevets permettant de rechercher une exclusivité commerciale du SENS-401 jusqu’en 2036.

Tous ces éléments ont conduit Sensorion à retenir le SENS-401, à la place du 218, comme son candidat médicament final pour le traitement des atteintes lésionnelles de l’oreille interne. Sensorion évalue différentes options de son développement et présentera la stratégie clinique retenue à l’automne 2016.

« Avec le SENS-401 nous saisissons l’opportunité de développer un énantiomère d’un composé connu et bien toléré, qui dispose d’un meilleur profil de candidat médicament que le produit initial. Nous pouvons ainsi nous appuyer sur des données cliniques déjà disponibles pour mener le développement clinique de cette molécule active par voie orale pour le traitement des maladies lésionnelles de l’oreille interne où le besoin médical est patent, tout en recherchant une protection intellectuelle renforcée et prolongée. », commente Pierre Attali, Directeur médical de Sensorion.

Laurent Nguyen, Directeur Général de Sensorion, conclut : « Les progrès réalisés avec notre programme anti-lésionnel sont déterminants à deux titres. Développer l’énantiomère d’un composé connu est un modèle d’intervention déjà utilisé avec succès pour d’autres médicaments, notamment dans les domaines de l’allergie, de l’ulcère gastroduodénal et de la dépression. Outre ses avantages en termes de développement, il permet de protéger efficacement l’utilisation future du composé qui pourra être considéré comme une nouvelle entité chimique. De plus la découverte des propriétés du SENS-401 est une nouvelle démonstration de la capacité de notre plateforme de screening à identifier de nouveaux candidats médicaments faciles à administrer pour s’attaquer au traitement et à la prévention des pathologies handicapantes de l’oreille interne. »

Source : Sensorion








MyPharma Editions

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Publié le 20 octobre 2020
Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, a annoncé avoir traité la moitié des patients prévus dans son étude de Phase III évaluant le viscosupplément amélioré, JTA-004, chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 19 octobre 2020
Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi et son partenaire Regeneron ont annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable à la demande d’extension des indications de Dupixent® (dupilumab) et recommandé son approbation, dans l’Union européenne, pour le traitement de la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans candidat à un traitement systémique.

Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Publié le 19 octobre 2020
Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Unicancer et Pfizer ont annoncé la signature d’un partenariat d’une durée de trois ans visant à mieux comprendre les modes de prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique grâce aux données de vie réelle issues du Programme « ESME Cancer du sein métastatique ».

Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 16 octobre 2020
Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir reçu le statut “PRIority Medicines” (PRIME) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour son candidat vaccin de Phase 3 à injection unique contre le chikungunya. Ce nouveau statut obtenu auprès de l’EMA vient compléter le statut « Fast Track » obtenu auprès de l’agence de santé américaine Food and Drug Administration (FDA) en décembre 2018.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents