Edition du 23-01-2022

Un nouveau candidat médicament pour Sensorion

Publié le lundi 3 octobre 2016

Un nouveau candidat médicament pour SensorionSensorion, société de biotechnologie française spécialisée dans le traitement des maladies de l’oreille interne, vient d’annoncer avoir sélectionné le SENS-401, un énantiomère du SENS-218, comme nouveau candidat médicament pour le traitement des maladies vestibulaires et auditives faisant suite à des lésions de l’oreille interne.

Le SENS-218 est un composé racémique contenant 2 énantiomères qui sont des composés ayant une structure chimique identique mais une configuration dans l’espace différente, en miroir, comme par exemple une main droite et une main gauche. Deux énantiomères peuvent avoir des activités biologiques différentes.

Sensorion a synthétisé séparément l’une de ces deux formes, appelée SENS-401, et découvert qu’elle avait des propriétés supérieures au SENS-218. Plus précisément, des études expérimentales précliniques comparatives réalisées sur la plateforme de criblage de Sensorion ont démontré un profil de distribution pharmacocinétique et une efficacité du SENS-401 supérieurs à ceux obtenus avec le SENS-218 et avec le second énantiomère sur les modèles animaux.

Des premiers résultats précliniques du SENS-401 dans les surdités induites par un traumatisme acoustique seront présentés à la 46ème conférence annuelle de la Société de Neuroscience (SfN – Society for Neuroscience), Neuroscience 2016, les 12-16 novembre, à San Diego (Etats-Unis).

Le profil pharmacocinétique du SENS-401 chez l’homme a été évalué au cours de l’étude clinique de phase 1 du SENS-218, menée en Grande Bretagne au premier semestre 2016, qui a confirmé la bonne tolérance clinique du composé racémique.

Le SENS-401 offre également l’opportunité de renforcer la stratégie de propriété intellectuelle de Sensorion. En effet, la société a déposé cette année de nouvelles demandes de brevets permettant de rechercher une exclusivité commerciale du SENS-401 jusqu’en 2036.

Tous ces éléments ont conduit Sensorion à retenir le SENS-401, à la place du 218, comme son candidat médicament final pour le traitement des atteintes lésionnelles de l’oreille interne. Sensorion évalue différentes options de son développement et présentera la stratégie clinique retenue à l’automne 2016.

« Avec le SENS-401 nous saisissons l’opportunité de développer un énantiomère d’un composé connu et bien toléré, qui dispose d’un meilleur profil de candidat médicament que le produit initial. Nous pouvons ainsi nous appuyer sur des données cliniques déjà disponibles pour mener le développement clinique de cette molécule active par voie orale pour le traitement des maladies lésionnelles de l’oreille interne où le besoin médical est patent, tout en recherchant une protection intellectuelle renforcée et prolongée. », commente Pierre Attali, Directeur médical de Sensorion.

Laurent Nguyen, Directeur Général de Sensorion, conclut : « Les progrès réalisés avec notre programme anti-lésionnel sont déterminants à deux titres. Développer l’énantiomère d’un composé connu est un modèle d’intervention déjà utilisé avec succès pour d’autres médicaments, notamment dans les domaines de l’allergie, de l’ulcère gastroduodénal et de la dépression. Outre ses avantages en termes de développement, il permet de protéger efficacement l’utilisation future du composé qui pourra être considéré comme une nouvelle entité chimique. De plus la découverte des propriétés du SENS-401 est une nouvelle démonstration de la capacité de notre plateforme de screening à identifier de nouveaux candidats médicaments faciles à administrer pour s’attaquer au traitement et à la prévention des pathologies handicapantes de l’oreille interne. »

Source : Sensorion








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents