Edition du 25-10-2020

Accueil » Cancer » Et aussi » Médecine » Recherche

Un nouveau gène anti-tumeurs

Publié le lundi 14 septembre 2009

Crédits photos : Institut de Génétique Humaine, Anne-Marie MartinezLes propriétés anti-tumorales de la protéine « Polyhomeotic » ont été identifiées par une équipe de l’Institut de génétique humaine de Montpellier (IGH, CNRS / Université de Montpellier 1 et 2). Dans une étude réalisée chez la drosophile, les chercheurs ont découvert que la dérégulation du gène codant pour cette protéine entraîne l’apparition de marqueurs tumoraux.

De plus, les mécanismes de cette transformation cancéreuse impliquent des molécules également connues pour leur rôle dans certains cancers chez l’homme. Deux articles paraissent le 13 septembre 2009 dans Nature Genetics.

Sous la responsabilité de Giacomo Cavalli, l’équipe « Chromatine et biologie cellulaire » de l’IGH tente de comprendre le fonctionnement des facteurs épigénétiques. L’épigénétique regroupe l’ensemble des phénomènes capables de générer de façon héritable des états alternatifs d’expression de gènes à partir d’une même séquence d’ADN. Ainsi, ces facteurs maintiennent un héritage biologique « au-delà » de celle étudiée par la génétique classique, qui dépend uniquement de la séquence du génome. Parmi ces facteurs épigénétiques, le groupe de protéines appelé Polycomb, dont fait partie la protéine « Polyhomeotic », présente la particularité d’être associé à plusieurs formes de cancer.

En générant différentes mutations des gènes du groupe Polycomb, les chercheurs ont observé la surprolifération des cellules mutées par rapport à leurs cellules voisines, ainsi que l’apparition de tumeurs malignes et immortelles dans les conditions qui miment les processus de cancérogenèse mammifère. Après avoir découvert que les cellules mutantes acquièrent une capacité tumorale, les chercheurs ont étudié les mécanismes responsables de cette transformation cancéreuse. Parmi les acteurs de cette prolifération, deux protéines, Notch et Jak/Stat, ont été identifiées.

Bien que ces études aient été réalisées chez la drosophile, les gènes Polycomb, Notch et Jak/Stat sont connus pour leur implication dans l’apparition de tumeurs chez l’homme. Ceci laisse présager que le lien aujourd’hui identifié entre le groupe Polycomb et une capacité anti-tumorale puisse être conservé chez l’homme. La fonction de certaines protéines pouvant être modifiée par des agents chimiques, ces derniers composés pourraient posséder un rôle thérapeutique.


Références :
Polyhomeotic has a tumor suppressor activity mediated by repression of Notch signaling.
Martinez A.M., Schuettengruber B., Sakr S., Janic C., Gonzalez C., Cavalli G.
Paru dans Nature Genetics le 13 septembre 2009

A tumor suppressive activity of Drosophila Polycomb genes mediated by JAK/STAT signalling.
Classen A.K., Bunker B.D., Harvey K.F., Vaccari T., Bilder D.
Paru dans Nature Genetics le 13 septembre 2009
Source : CNRS








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents