Edition du 25-07-2021

Une prime à la performance pour les médecins

Publié le jeudi 21 juillet 2011

Après plusieurs mois de négociations, trois syndicats (CSMF, SML et MG France) ont signé dans la nuit de mercredi à jeudi, un protocole d’accord sur la nouvelle convention médicale qui régira pour cinq ans les relations entre médecins et Sécu. Un texte qui généralise notamment le paiement à la performance pour les médecins et tente d’encadrer les dépassements d’honoraires de certains spécialistes.


Réservées pour l’instant aux médecins généralistes, les nouvelles primes à la performance complètent le paiement à l’acte. Pour cumuler des points, un médecin devra remplir divers objectifs. Par exemple, atteindre un taux défini de patientes de 50 à 74 ans participant au dépistage du cancer du sein, prescrire une proportion donnée de génériques ou encore transmettre suffisamment de feuilles de soins électroniques. En atteignant la trentaine d’objectifs fixés, les quelques 45.000 généralistes éligibles pourront espérer toucher une prime d’un peu plus de 9.000 euros par an. Cette prime à la performance a vocation à s’étendre à d’autres spécialités.

Encadrer les dépassements d’honoraires
Le protocle jette les bases d’un nouveau secteur tarifaire, le «secteur optionnel», à mi-chemin entre les actuels secteurs 1 et 2. Les médecins qui choisiront ce secteur pourront eux aussi pratiquer des dépassements d’honoraires qui seront encadrés. D’abord, le médecin devra continuer à faire au moins 30% de ses actes sans dépassement. Et pour les autres actes, le dépassement sera plafonné à 50% au dessus du tarif Sécu. Réservé aux médecins de « plateaux techniques lourds » (chirurgiens, anesthésistes, gynécologues-obstétriciens), il vise à mieux encadrer les importants dépassements d’honoraires pratiqués dans ces spécialités.

Les complémentaires santé, en particulier les mutuelles, devront prendre à leur charge les dépassements ainsi encadrés. Ces dernières ont assisté à la négociation mais elles n’ont pas voulu s’engager. L’assurance maladie et les syndicats de médecins leur donnent jusqu’au 30 septembre pour se prononcer. Le secteur optionnel ne verra le jour que si elles s’engagent à rembourser les dépassements.

La lutte contre les déserts médicaux
Une aide à l’investissement de 5.000 euros par an est notamment proposée par l’assurance maladie pour les médecins exerçant dans un cabinet de groupe d’une zone sous-dotée, ne pratiquant pas de dépassements d’honoraires. Des aides à l’activité pouvant atteindre 20.000 euros par an sont aussi prévues. Les médecins des zones surdotées seraient également incités à aller prêter main forte ponctuellement à leurs collègues des zones sous-dotées voisines avec une rémunération revalorisée de 10% pour cette activité (dans la limite de 20.000 euros).

De nouveaux types de consultations
Le texte prévoit l’instauration d’une consultation de dépistage du mélanome chez les dermatologues à 46 euros et la création d’une consultation médicale de sortie de maternité à 38 euros. L’accord signé crée également une consultation à domicile du médecin traitant chez un patient atteint de la maladie d’Alzheimer à 66 euros et instaure une consultation spécifique pour les psychiatres recevant des jeunes en difficulté ou des patients dans des situations d’urgence.

Nouvelles majorations
Le texte signé prévoit la possibilité pour les médecins et gynécologues de facturer les frottis en plus d’une consultation et instaure une majoration de 3 euros pour les pédiatres en secteur 1, portant la consultation à 31 euros et porte la valeur du forfait thermal de près de 62 euros à 70 euros.

Source : AFP, Le Parisien, Europe 1








MyPharma Editions

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Publié le 22 juillet 2021
Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que, suite à sa réunion préalable au dépôt d’une demande de BLA avec la Food and Drug Administration (FDA), la société a l’intention de poursuivre la procédure de demande de BLA auprès de la FDA aux États-Unis pour eryaspase chez des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) hypersensible.

PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d’euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 22 juillet 2021
PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d'euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

PEP-Therapy, société de biotechnologie développant des peptides pénétrants comme thérapies ciblées pour le traitement des cancers, vient d’annoncer avoir levé 2,6 millions d’euros supplémentaires (3 millions de dollars) dans le cadre d’une extension de son tour de financement de série A, portant le total levé à 5,4 millions d’euros (6,4 millions de dollars).

Crown Bioscience renforce sa direction commerciale

Publié le 21 juillet 2021
Crown Bioscience renforce sa direction commerciale

Crown Bioscience, société du groupe JSR Life Sciences, a annoncé la nomination d’Alex Slater au poste de vice-président du développement commercial, Amérique du Nord et Europe. M. Slater aura pour mission d’encadrer la croissance continue de la gamme de services existante de la société, ainsi que de jeter les bases de l’expansion de nouveaux services.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents