Edition du 08-05-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Stratégie

Unicancer et AstraZeneca France annoncent un troisième partenariat dans le cancer du poumon

Publié le lundi 6 novembre 2017

Unicancer et AstraZeneca France annoncent un troisième partenariat dans le cancer du poumonUnicancer et AstraZeneca ont annoncé la signature d’un partenariat pour la mise en place d’une plateforme ESME Cancer broncho-pulmonaire (CBP). L’objectif est d’évaluer l’impact des nouvelles thérapies dans le cancer du poumon, à partir des données de prise en charge thérapeutique des patients traités depuis 2015, pour un cancer du poumon à un stade avancé ou métastatique. Poursuivant les deux premières collaborations dans le cancer du sein métastatique puis de l’ovaire, ce troisième partenariat est conclu pour une période de 7 ans.

La plateforme ESME Cancer broncho-pulmonaire a pour principal objectif de décrire l’impact des nouvelles thérapies (notamment les immunothérapies) sur l’évolution de la prise en charge thérapeutique du cancer du poumon à partir de données disponibles dans 36 établissements référents et spécialisés dans la prise en charge du cancer broncho-pulmonaire (Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC), Hospitalo-Universitaires (CHU), Hospitaliers (CH) et des établissements privés.

S’appuyant sur des experts référents dans le domaine pour constituer la plateforme, le premier recueil de données a commencé en octobre et rassemblera les données de plus de 4 000 patients dès janvier 2018 ; deux autres recueils de données sont d’ores et déjà programmés pour 2018 et 2019 à partir desquels il pourra notamment y être décrit l’impact réel des immunothérapies sur l’évolution de la maladie. Prévu pour 7 ans, ce partenariat permettra à terme de centraliser les données de 26 000 patients atteints du cancer du poumon.

Des premiers résultats dans le cancer du sein métastatique et bientôt dans le cancer de l’ovaire

La collaboration entre AstraZeneca France et UNICANCER sur les différentes plateformes ESME a commencé en 2016 dans le cancer du sein métastatique. Les premiers résultats ont permis de décrire les caractéristiques et les différentes stratégies de soin de plus de 16 000 patientes, dont plus de 12 000 positives aux récepteurs hormonaux.

La première phase de centralisation des données dans le cancer de l’ovaire est en cours de finalisation ; elle a permis de rassembler à ce jour les données de plus de 5 000 patientes. La première analyse vise à évaluer la prise en charge thérapeutique de ces patientes en fonction du statut mutationnel BRCA et de l’arrivée des inhibiteurs de PARP dans cette indication. Depuis la première collaboration, ce sont au total près de 13 M€ qui ont été investis par AstraZeneca France dans les différentes plateformes ESME.

Une visibilité sur les pratiques et modalités de prise en charge

« Les plateformes ESME sont un dispositif unique en son genre et très précieux pour nous, industriels. Grâce à celles-ci, nous avons une visibilité sur les pratiques et les modalités de prise en charge des patients français atteints de cancer ; elles viennent utilement compléter les données dont nous disposons dans le cadre de nos propres études cliniques, commente le Dr Nathalie Varoqueaux, directrice médicale d’AstraZeneca France. Au regard de l’investissement des centres collecteurs et de la pertinence de l’approche scientifique, notre engagement s’inscrit sur le long terme et dans le respect de l’indépendance scientifique. »

« Pour chaque pathologie ou domaine thérapeutique, ESME s’appuie sur des données anonymisées, exhaustives, contrôlées et indépendantes. Celles-ci sont par ailleurs documentées par les professionnels de santé. Ce programme permet donc de générer des connaissances complémentaires de celles issues des essais cliniques randomisés. Son mode de gouvernance est transparent, indépendant et il s’appuie sur un comité scientifique constitué d’experts cliniciens, méthodologistes, statisticiens, d’un comité déontologique et de plus de 100 experts nationaux dans les pathologies concernées. Cette initiative de centralisation de données, à large échelle, permettra grâce à une méthodologie des plus rigoureuses, une meilleure prise en compte par la communauté scientifique et les pouvoirs publics des résultats obtenus », assure Christian Cailliot, directeur de la R&D Unicancer.

Source : AstraZeneca France / UNICANCER








MyPharma Editions

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d’anticorps humanisés first-in-class pour l’oncologie

Publié le 5 mai 2021
GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d'anticorps humanisés first-in-class pour l'oncologie

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques en oncologie, annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Exelixis, Inc. (Nasdaq: EXEL) pour l’acquisition de tous les droits, titres et intérêts de la technologie d’anticorps AMHR2 de GamaMabs (lors de la réalisation de l’achat et selon certaines conditions prévues au contrat).

Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Publié le 5 mai 2021
Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Laboratorios Grin, une filiale à 100% de Lupin, pour l’enregistrement et la commercialisation au Mexique de ZERVIATETM (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Publié le 5 mai 2021
Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19Sanofi a annoncé avoir conclu un accord avec Moderna, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de la biotech américaine afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents