Edition du 09-12-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Stratégie

Unicancer et AstraZeneca France annoncent un troisième partenariat dans le cancer du poumon

Publié le lundi 6 novembre 2017

Unicancer et AstraZeneca France annoncent un troisième partenariat dans le cancer du poumonUnicancer et AstraZeneca ont annoncé la signature d’un partenariat pour la mise en place d’une plateforme ESME Cancer broncho-pulmonaire (CBP). L’objectif est d’évaluer l’impact des nouvelles thérapies dans le cancer du poumon, à partir des données de prise en charge thérapeutique des patients traités depuis 2015, pour un cancer du poumon à un stade avancé ou métastatique. Poursuivant les deux premières collaborations dans le cancer du sein métastatique puis de l’ovaire, ce troisième partenariat est conclu pour une période de 7 ans.

La plateforme ESME Cancer broncho-pulmonaire a pour principal objectif de décrire l’impact des nouvelles thérapies (notamment les immunothérapies) sur l’évolution de la prise en charge thérapeutique du cancer du poumon à partir de données disponibles dans 36 établissements référents et spécialisés dans la prise en charge du cancer broncho-pulmonaire (Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC), Hospitalo-Universitaires (CHU), Hospitaliers (CH) et des établissements privés.

S’appuyant sur des experts référents dans le domaine pour constituer la plateforme, le premier recueil de données a commencé en octobre et rassemblera les données de plus de 4 000 patients dès janvier 2018 ; deux autres recueils de données sont d’ores et déjà programmés pour 2018 et 2019 à partir desquels il pourra notamment y être décrit l’impact réel des immunothérapies sur l’évolution de la maladie. Prévu pour 7 ans, ce partenariat permettra à terme de centraliser les données de 26 000 patients atteints du cancer du poumon.

Des premiers résultats dans le cancer du sein métastatique et bientôt dans le cancer de l’ovaire

La collaboration entre AstraZeneca France et UNICANCER sur les différentes plateformes ESME a commencé en 2016 dans le cancer du sein métastatique. Les premiers résultats ont permis de décrire les caractéristiques et les différentes stratégies de soin de plus de 16 000 patientes, dont plus de 12 000 positives aux récepteurs hormonaux.

La première phase de centralisation des données dans le cancer de l’ovaire est en cours de finalisation ; elle a permis de rassembler à ce jour les données de plus de 5 000 patientes. La première analyse vise à évaluer la prise en charge thérapeutique de ces patientes en fonction du statut mutationnel BRCA et de l’arrivée des inhibiteurs de PARP dans cette indication. Depuis la première collaboration, ce sont au total près de 13 M€ qui ont été investis par AstraZeneca France dans les différentes plateformes ESME.

Une visibilité sur les pratiques et modalités de prise en charge

« Les plateformes ESME sont un dispositif unique en son genre et très précieux pour nous, industriels. Grâce à celles-ci, nous avons une visibilité sur les pratiques et les modalités de prise en charge des patients français atteints de cancer ; elles viennent utilement compléter les données dont nous disposons dans le cadre de nos propres études cliniques, commente le Dr Nathalie Varoqueaux, directrice médicale d’AstraZeneca France. Au regard de l’investissement des centres collecteurs et de la pertinence de l’approche scientifique, notre engagement s’inscrit sur le long terme et dans le respect de l’indépendance scientifique. »

« Pour chaque pathologie ou domaine thérapeutique, ESME s’appuie sur des données anonymisées, exhaustives, contrôlées et indépendantes. Celles-ci sont par ailleurs documentées par les professionnels de santé. Ce programme permet donc de générer des connaissances complémentaires de celles issues des essais cliniques randomisés. Son mode de gouvernance est transparent, indépendant et il s’appuie sur un comité scientifique constitué d’experts cliniciens, méthodologistes, statisticiens, d’un comité déontologique et de plus de 100 experts nationaux dans les pathologies concernées. Cette initiative de centralisation de données, à large échelle, permettra grâce à une méthodologie des plus rigoureuses, une meilleure prise en compte par la communauté scientifique et les pouvoirs publics des résultats obtenus », assure Christian Cailliot, directeur de la R&D Unicancer.

Source : AstraZeneca France / UNICANCER








MyPharma Editions

TreeFrog Therapeutics annonce de nouveaux investissements industriels et 3,5M d’euros de financements supplémentaires

Publié le 8 décembre 2021
TreeFrog Therapeutics annonce de nouveaux investissements industriels et 3,5M d'euros de financements supplémentaires

TreeFrog Therapeutics, a annoncé avoir reçu Patrick Amoussou-Adéblé, secrétaire général pour les affaires régionales à la préfecture de Nouvelle-Aquitaine, et Alain Rousset, Président de la région Nouvelle-Aquitaine, le 7 décembre 2021 sur son site de Pessac, siège et centre R&D de la société. Cette visite s’est déroulée dans le cadre du troisième anniversaire de la création de TreeFrog Therapeutics. A cette occasion, les dirigeants ont annoncé le doublement de la surface de salles blanches pour atteindre près de 300m², ainsi que la livraison d’un second bâtiment de 900m² à Pessac comprenant un laboratoire de biophysique de 200m².

Medicago et GSK : résultats de Phase 3 positifs concernant l’efficacité et la sécurité du candidat vaccin COVID-19 végétal avec adjuvant

Publié le 8 décembre 2021
Medicago et GSK : résultats de Phase 3 positifs concernant l'efficacité et la sécurité du candidat vaccin COVID-19 végétal avec adjuvant

Medicago, société biopharmaceutique établie à Québec, et GlaxoSmithKline (GSK) viennent de présenter les résultats concluants en termes d’efficacité et d’innocuité de l’étude mondiale de Phase 3 contrôlée par placebo du candidat-vaccin COVID-19 à base de plantes de Medicago, combiné à l’adjuvant pandémique de GSK. L’étude a été menée auprès de plus de 24 000 adultes de 18 ans et plus, dans six pays.

Noxxon : recrutement d’un 1er patient dans la phase d’expansion de l’étude de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 8 décembre 2021
Noxxon : recrutement d'un 1er patient dans la phase d'expansion de l'étude de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient a été recruté dans un bras d’expansion de l’étude GLORIA sur NOX-A12 dans le cancer du cerveau non méthylé MGMT (glioblastome, GBM). Le patient a reçu sa première semaine de traitement de NOX-A12 (600 mg/semaine) associé à de la radiothérapie et d’un inhibiteur de VEGF, bevacizumab.

Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Publié le 7 décembre 2021
Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé l’enregistrement d’avancées significatives dans la commercialisation et la distribution d’ADV7103 (Sibnayal™), le premier et unique médicament approuvé pour le traitement de l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd) chez les adultes, les adolescents et les enfants âgés d’un an et plus.

Valneva commente les données de l’essai COV-Boost

Publié le 7 décembre 2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a commenté les données publiées dans le cadre de l’essai COV-Boost qui a étudié la réactogénicité et l’immunogénicité de sept vaccins contre la COVID-19, administrés dans différents dosages comme troisième dose, ou dose de rappel, à des personnes ayant reçu le vaccin Comirnaty de Pfizer ou Vaxzevria d’AstraZeneca.

Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Publié le 7 décembre 2021
Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé les résultats positifs de son étude clinique mesurant l’intervalle QT/QTc1 et démontre l’innocuité de lanifibranor sur l’activité électrique cardiaque.

Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Publié le 6 décembre 2021
Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé ce jour la signature d’un accord exclusif de licence et de production avec Julphar pour commercialiser et produire firibastat au Moyen-Orient, en Afrique, dans les CEI et en […]

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents