Edition du 09-07-2020

Accueil » Cancer » Industrie » Stratégie

Unicancer et AstraZeneca France annoncent un troisième partenariat dans le cancer du poumon

Publié le lundi 6 novembre 2017

Unicancer et AstraZeneca France annoncent un troisième partenariat dans le cancer du poumonUnicancer et AstraZeneca ont annoncé la signature d’un partenariat pour la mise en place d’une plateforme ESME Cancer broncho-pulmonaire (CBP). L’objectif est d’évaluer l’impact des nouvelles thérapies dans le cancer du poumon, à partir des données de prise en charge thérapeutique des patients traités depuis 2015, pour un cancer du poumon à un stade avancé ou métastatique. Poursuivant les deux premières collaborations dans le cancer du sein métastatique puis de l’ovaire, ce troisième partenariat est conclu pour une période de 7 ans.

La plateforme ESME Cancer broncho-pulmonaire a pour principal objectif de décrire l’impact des nouvelles thérapies (notamment les immunothérapies) sur l’évolution de la prise en charge thérapeutique du cancer du poumon à partir de données disponibles dans 36 établissements référents et spécialisés dans la prise en charge du cancer broncho-pulmonaire (Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC), Hospitalo-Universitaires (CHU), Hospitaliers (CH) et des établissements privés.

S’appuyant sur des experts référents dans le domaine pour constituer la plateforme, le premier recueil de données a commencé en octobre et rassemblera les données de plus de 4 000 patients dès janvier 2018 ; deux autres recueils de données sont d’ores et déjà programmés pour 2018 et 2019 à partir desquels il pourra notamment y être décrit l’impact réel des immunothérapies sur l’évolution de la maladie. Prévu pour 7 ans, ce partenariat permettra à terme de centraliser les données de 26 000 patients atteints du cancer du poumon.

Des premiers résultats dans le cancer du sein métastatique et bientôt dans le cancer de l’ovaire

La collaboration entre AstraZeneca France et UNICANCER sur les différentes plateformes ESME a commencé en 2016 dans le cancer du sein métastatique. Les premiers résultats ont permis de décrire les caractéristiques et les différentes stratégies de soin de plus de 16 000 patientes, dont plus de 12 000 positives aux récepteurs hormonaux.

La première phase de centralisation des données dans le cancer de l’ovaire est en cours de finalisation ; elle a permis de rassembler à ce jour les données de plus de 5 000 patientes. La première analyse vise à évaluer la prise en charge thérapeutique de ces patientes en fonction du statut mutationnel BRCA et de l’arrivée des inhibiteurs de PARP dans cette indication. Depuis la première collaboration, ce sont au total près de 13 M€ qui ont été investis par AstraZeneca France dans les différentes plateformes ESME.

Une visibilité sur les pratiques et modalités de prise en charge

« Les plateformes ESME sont un dispositif unique en son genre et très précieux pour nous, industriels. Grâce à celles-ci, nous avons une visibilité sur les pratiques et les modalités de prise en charge des patients français atteints de cancer ; elles viennent utilement compléter les données dont nous disposons dans le cadre de nos propres études cliniques, commente le Dr Nathalie Varoqueaux, directrice médicale d’AstraZeneca France. Au regard de l’investissement des centres collecteurs et de la pertinence de l’approche scientifique, notre engagement s’inscrit sur le long terme et dans le respect de l’indépendance scientifique. »

« Pour chaque pathologie ou domaine thérapeutique, ESME s’appuie sur des données anonymisées, exhaustives, contrôlées et indépendantes. Celles-ci sont par ailleurs documentées par les professionnels de santé. Ce programme permet donc de générer des connaissances complémentaires de celles issues des essais cliniques randomisés. Son mode de gouvernance est transparent, indépendant et il s’appuie sur un comité scientifique constitué d’experts cliniciens, méthodologistes, statisticiens, d’un comité déontologique et de plus de 100 experts nationaux dans les pathologies concernées. Cette initiative de centralisation de données, à large échelle, permettra grâce à une méthodologie des plus rigoureuses, une meilleure prise en compte par la communauté scientifique et les pouvoirs publics des résultats obtenus », assure Christian Cailliot, directeur de la R&D Unicancer.

Source : AstraZeneca France / UNICANCER








MyPharma Editions

Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Publié le 9 juillet 2020
Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Transgene et Hypertrust Patient Data Care annoncent le lancement opérationnel de la première solution de blockchain dédiée aux essais cliniques de traitements personnalisés. Cette solution « cloud » repose sur le produit d’Hypertrust X-Chain for Clinical Trials. Elle permet de surveiller et d’orchestrer l’ensemble des processus liés à la conception et à la fabrication du vaccin thérapeutique individualisé TG4050 de Transgene.

Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Publié le 9 juillet 2020
Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Biogen et Eisai ont annoncé que Biogen a finalisé la soumission d’une demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (licence de produit biologique – BLA) à la Food and Drug Administration (FDA) pour l’aducanumab, un médicament candidat dans la maladie d’Alzheimer. Cette soumission fait suite aux discussions menées par Biogen avec la FDA et inclut les données cliniques des études de phase 3 EMERGE et ENGAGE, et de l’étude de phase 1b PRIME.

Valbiotis : feu vert pour l’étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Publié le 8 juillet 2020
Valbiotis : feu vert pour l'étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé avoir reçu l’avis favorable du CPP et l’autorisation de l’ANSM de lancer l’étude clinique internationale de Phase II/III REVERSE-IT avec TOTUM-63, pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2.

Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Publié le 8 juillet 2020
Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Mardi 7 juillet, l’assemblée générale du Groupement d’intérêt public (GIP) Genopole a nommé Gilles Lasserre, nouveau directeur général de Genopole. M. Lasserre entrera en fonction le 1er septembre succédant à Anne Jouvenceau, directrice générale adjointe qui a occupé le poste en intérim depuis le départ de Jean-Marc Grognet, en février 2020.

Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Publié le 7 juillet 2020
Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, et le Luxembourg Institute of Health (LIH), un institut de recherche public de pointe dans le domaine des sciences biomédicales, viennent d’annoncer la mise en place d’un programme collaboratif.

Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Publié le 7 juillet 2020
Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Servier et l’Université Autonome de Barcelone (UAB) ont signé un accord de partenariat pour accélérer la recherche contre la maladie de Parkinson, en s’appuyant sur une nouvelle méthode de criblage (screening) de « petites » molécules, développée par le professeur Salvador Ventura (PhD), chef de groupe à l’Institut de biotechnologie et de biomédecine (IBB) et au département de biochimie et de biologie moléculaire de l’UAB.

Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Publié le 7 juillet 2020
Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, vient d’annoncer la nomination d’Edwin Moses, ancien Président-directeur général d’Ablynx, au poste de Président de son Conseil d’Administration.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents