Edition du 24-09-2019

Valbiotis lance sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique

Publié le mercredi 19 septembre 2018

Valbiotis lance sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche PrécliniqueValbiotis, entreprise française de R&D engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce le lancement de sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique à Riom (Puy-de-Dôme, France), après 10 mois de travaux.

Entièrement équipée par du matériel de dernière génération et aménagée sur un centre préclinique précédemment exploité par MSD (Merck Sharp & Dohme), cette plateforme démultiplie les moyens de R&D de Valbiotis. Elle permet de mener toutes les études précliniques nécessaires à l’obtention des allégations santé et à la mise sur le marché des produits du portefeuille actuel, et de générer de nouveaux principes actifs innovants, basés sur le végétal, dans le domaine des maladies métaboliques.

« Le lancement de cette plateforme propriétaire de Discovery et de Recherche Préclinique est un tournant dans l’histoire de Valbiotis. C’est un changement d’échelle pour l’Entreprise, avec deux objectifs : accroître la création de valeur à long terme et pérenniser notre autonomie. La dimension de cette plateforme, ses équipements technologiques et les compétences de l’équipe scientifique qui y travaille soutiennent notre ambition de devenir un acteur de référence sur un sujet nouveau dans le secteur des biotechnologies : la prévention. Cet outil nous permet à la fois d’accélérer le rythme de nos innovations et de garantir une propriété intellectuelle exclusive. Je tiens à remercier les équipes ayant mené à bien ce projet des plus stratégiques. Sa réussite concrétise l’engagement pris lors de notre Introduction en Bourse il y a un an. », commente Sébastien Peltier, CEO de Valbiotis.

Une infrastructure de pointe au service de l’innovation

Aménagée sur une plateforme préclinique précédemment exploitée par MSD (Merck Sharp & Dohme) à Riom (Puy-de-Dôme, France), la plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique de Valbiotis démultiplie les capacités de criblage in vivo pour identifier de nouveaux principes actifs, dans des conditions sanitaires maîtrisées, au statut SPF (Specific Pathogen Free). Des équipements et des méthodes de dernière génération, in vivo et in vitro, fourniront des données précliniques exhaustives d’efficacité et de sécurité pour les produits et permettront de caractériser les mécanismes d’action à tous les échelons du vivant. En complément des résultats cliniques, ces données précliniques sont nécessaires à l’obtention des allégations santé auprès des autorités règlementaires.

Le plateau technique de 870 m2 est couplé à une zone de bureau de 300 m2, qui accueillait déjà l’analyse de données, le suivi des expérimentations et la gestion des procédures qualité. Le département d’Assurance Qualité transversal garantit la rigueur méthodologique et la qualité des données obtenues, dans le respect des standards de Bonnes Pratiques de Laboratoire (BPL).

Pascal Sirvent, Directeur de la Discovery, de la Recherche Préclinique et Translationnelle de Valbiotis précise : « cette plateforme intégrée a été conçue et dimensionnée pour nous donner la maîtrise de l’ensemble de la chaîne de développement des produits, de la Discovery aux études précliniques réglementaires. Elle nous permet de générer des données à beaucoup plus grande échelle, avec une exigence de pertinence et de qualité, et de nouer nos propres partenariats avec des centres académiques internationaux. C’est une infrastructure performante, spécifiquement conçue pour notre approche innovante qui consiste à utiliser les propriétés du végétal et leur mode d’action multi-cibles pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques. Nous remercions l’Université Clermont Auvergne pour le travail commun accompli depuis 2014. »

Source : Valbiotis








MyPharma Editions

Deinove intègre la technologie CRISPR-cas9 pour accélérer la découverte et l’optimisation d’antibiotiques innovants

Publié le 24 septembre 2019
Deinove intègre la technologie CRISPR-cas9 pour accélérer la découverte et l’optimisation d’antibiotiques innovants

Deinove, société de biotechnologie française qui s’appuie sur une démarche d’innovation radicale pour développer des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé avoir étoffé sa plateforme technologique avec un outil génétique de pointe, le système CRISPR-cas9, pour renforcer ses capacités d’optimisation de microorganismes variés.

Biogen : avis favorable du CHMP pour l’utilisation des traitements à base d’interféron bêta, dont PLEGRIDY® et AVONEX® pendant la grossesse et l’allaitement

Publié le 23 septembre 2019
Biogen : avis favorable du CHMP pour l'utilisation des traitements à base d’interféron bêta, dont PLEGRIDY® et AVONEX® pendant la grossesse et l’allaitement

Biogen a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) recommande une modification des autorisations de mise sur le marché des traitements à base d’interféron bêta disponibles, dont PLEGRIDY® (peg-interféron bêta-1a) et AVONEX® (interféron bêta-1a), afin de supprimer les contre-indications concernant la grossesse et, en cas de besoin clinique, d’autoriser leur utilisation pendant la grossesse et l’allaitement chez les femmes ayant une sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente.

Celltrion Healthcare : avis favorable du CHMP pour sa formulation sous-cutanée du CT-P13 (infliximab biosimilaire)

Publié le 23 septembre 2019
Celltrion Healthcare : avis favorable du CHMP pour sa formulation sous-cutanée du CT-P13 (infliximab biosimilaire)

Celltrion Healthcare a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté un avis favorable pour le CT-P13 SC en vue d’une autorisation de mise sur le marché dans l’Union européenne (UE) pour les personnes atteintes d’arthrite rhumatoïde (AR). Le CT-P13 SC est la version sous-cutanée du Remsima® (infliximab biosimilaire, CT-P13).

Merck : avis favorable du CHMP pour l’utilisation de Rebif® pendant la grossesse et l’allaitement si nécessaire sur le plan clinique

Publié le 23 septembre 2019
Merck : avis favorable du CHMP pour l’utilisation de Rebif® pendant la grossesse et l'allaitement si nécessaire sur le plan clinique

Merck, le groupe de sciences et technologies, a annoncé que le Comité européen pour l’évaluation des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a émis un avis favorable pour la mise à jour du résumé des caractéristiques du produit (RCP) de Rebif®, un interféron bêta-1a (IFNß-1a), permettant ainsi aux femmes atteintes de Sclérose en Plaques Récurrente (SEP-R) de poursuivre leur traitement pendant la grossesse, si nécessaire sur le plan clinique, et pendant l’allaitement.

Sanofi : le CHMP recommande l’approbation de Dupixent® dans la polypose nasosinusienne sévère

Publié le 20 septembre 2019
Sanofi : le CHMP recommande l’approbation de Dupixent® dans la polypose nasosinusienne sévère

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable concernant une troisième indication de Dupixent® (dupilumab). Le CHMP a recommandé l’approbation de Dupixent en complément à une corticothérapie par voie intranasale pour le traitement de la polypose nasosinusienne (PNS) sévère de l’adulte inadéquatement contrôlée par une corticothérapie systémique et (ou) une chirurgie des sinus.

Nanobiotix : résultats encourageants de phase I pour le radioenhancer NBTXR3

Publié le 20 septembre 2019
Nanobiotix : résultats encourageants de phase I pour le radioenhancer NBTXR3

Nanobiotix vient d’annoncer les résultats encourageants de l’étude de phase I de la société évaluant le radioenhancer NBTXR3, premier représentant de sa classe, activé par radiothérapie stéréotaxique (RTS). Ces données ont été présentées par le Dr Enrique Chajon, investigateur de l’étude, au congrès annuel de l’ASTRO 2019.

Boehringer Ingelheim étend son Programme de recherche sur les cancers KRAS avec l’inhibiteur de MEK de Lupin

Publié le 20 septembre 2019
Boehringer Ingelheim étend son Programme de recherche sur les cancers KRAS avec l’inhibiteur de MEK de Lupin

Boehringer Ingelheim et Lupin ont annoncé le 4 septembre, un accord de licence, de développement et de commercialisation de l’inhibiteur de MEK actuellement développé par Lupin (LNP3794), une thérapie ciblée potentielle destinée aux patients atteints de cancers difficiles à traiter.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents