Edition du 29-01-2020

Valbiotis : succès de l’étude clinique de Phase I/II menée sur LpD64 chez des personnes obèses

Publié le mercredi 12 septembre 2018

Valbiotis : succès de l’étude clinique de Phase I/II menée sur LpD64 chez des personnes obèsesValbiotis, l’entreprise française de Recherche & Développement engagée dans la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé le succès de l’étude clinique de Phase I/II menée sur LpD64 chez des personnes en surpoids ou obèses.

Cette étude lancée en 2017 avait deux objectifs : valider la tolérance et la sécurité de LpD64 sur des paramètres biologiques sanguins, urinaires et hémodynamiques, et apporter une preuve de concept d’efficacité chez des personnes obèses. Les résultats valident la tolérance et la sécurité de LpD64 sur population cible. L’effet important obtenu sur la sensibilité à l’insuline associé à une amélioration du profil lipidique sont très encourageants. Ces résultats significatifs permettent de valider le lancement de la Phase II de développement clinique, dernière étape avant la soumission d’un dossier de demande d’allégation santé auprès des autorités européennes et nord-américaines.

L’étude de Phase I/II, monocentrique, contrôlée et en ouvert a inclus 20 personnes obèses de sexe masculin. Elle a été menée au Centre d’Investigation Clinique, CIC Inserm 1405, Centre Hospitalier Universitaire de Clermont-Ferrand (France) sous la direction du Pr Gisèle PICKERING, Médecin et Professeur de Pharmacologie Clinique. Cette étude consistait en une première complémentation d’une durée de 12 semaines à une dose de 2.6 g/jour, suivie d’une période de wash-out de 2 semaines, et d’une nouvelle période de complémentation de 12 semaines à raison de 5.2 g/jour.

Elle a permis de valider la tolérance et la sécurité de LpD64 et d’apporter une preuve de concept de son efficacité sur la sensibilité à l’insuline (amélioration de l’index de sensibilité à l’insuline de 33%, p<0.001) sur population cible. Par ailleurs, une amélioration du profil lipidique a été observée. Ces résultats sont parfaitement en ligne avec les données précliniques précédemment obtenues.

Le Pr Gisèle PICKERING, médecin investigatrice de l’étude, précise : « cette étude de Phase I/II sur LpD64 confirme bien l’intérêt de LpD64 pour les personnes obèses ou en surpoids. Sur le plan clinique, l’effet obtenu sur la sensibilité à l’insuline constitue une promesse forte. En effet, l’insulino-résistance, très fréquente chez les sujets obèses, est un phénomène central dans le développement même de l’obésité. Il est ainsi cohérent de noter dans l’étude une amélioration du profil lipidique sanguin. Les études de Phase II devront confirmer ces premiers résultats dans une population obèse plus large. »

LpD64 est un extrait unitaire d’un mélange de plantes qui avait démontré une efficacité très importante sur la sensibilité à l’insuline et la réduction de la masse grasse en préclinique dans des modèles d’obésité (communiqué diffusé le 16 octobre 2017). En mars 2018, des données précliniques nouvelles avaient révélé un effet significatif et clair sur le microbiote intestinal, dont les déséquilibres sont impliqués dans le développement de l’obésité (communiqué diffusé le 6 mars 2018).

Sébastien PELTIER, CEO de Valbiotis, commente « LpD64 tient largement ses promesses : au-delà de la sécurité et de la tolérance, l’effet important sur la sensibilité à l’insuline et l’amélioration du profil lipidique mesurés en préclinique sont bien retrouvés chez l’Homme. C’est la preuve de concept clinique que nous attendions pour lancer les études de Phase II. Les résultats de LpD64 sont à la fois sans équivoque, mais également cohérents avec les effets déjà observés sur le microbiote intestinal. Ils confortent la pertinence de notre approche innovante, qui ambitionne de révolutionner la santé par le développement d’une nouvelle classe de produits dédiés à réduire le risque de pathologies métaboliques majeures, en se basant sur une approche multi-cibles permise par l’utilisation du végétal. »

Source : Valbiotis








MyPharma Editions

Afipa : Luc Besançon nommé au poste de Délégué Général

Publié le 28 janvier 2020
Afipa : Luc Besançon nommé au poste de Délégué Général

L’Association Française de l’Industrie Pharmaceutique pour une Automédication responsable (Afipa) a annoncé la nomination de Luc Besançon au poste de Délégué Général de l’Association. Il a pris ses fonctions le 2 janvier 2020.

Sanofi : examen prioritaire de la FDA pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 28 janvier 2020
Sanofi : examen prioritaire de la FDA pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’accorder un examen prioritaire à la demande de licence supplémentaire de produit biologique (sBLA) concernant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’entretien adjuvant de la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans inadéquatement contrôlé par des traitements topiques soumis à prescription médicale ou auquel ces traitements sont déconseillés. La FDA devrait rendre sa décision le 26 mai 2020.

Janssen : feu vert dans l’UE pour Stelara® dans le psoriasis en plaques modéré à sévère chez l’enfant

Publié le 28 janvier 2020
Janssen : feu vert dans l'UE pour Stelara® dans le psoriasis en plaques modéré à sévère chez l'enfant

Janssen a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé l’utilisation étendue de STELARA® (ustekinumab) pour le traitement des patients pédiatriques (6-11 ans) atteints de psoriasis en plaques modéré à sévère. L’ustekinumab a déjà été approuvé pour le traitement des adolescents et des adultes âgés de 12 ans et plus atteints de psoriasis en plaques. […]

Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Publié le 27 janvier 2020
Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique, a annoncé l’inclusion du premier patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837. DNV3837 cible le traitement des Infections à Clostridioides difficile (ICD), un pathogène classé prioritaire par l’OMS et l’une des premières causes d’infections nosocomiales dans le monde (1).

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents