Edition du 28-01-2021

VenomeTech valorise la collection historique de venins de l’Institut Pasteur

Publié le mardi 14 décembre 2010

La startup VenomeTech basée à Sophia Antipolis vient de conclure un accord avec l’Institut Pasteur pour le transfert à la société de la collection historique de venins de l’Institut. Ces venins seront utilisés par la société pour la découverte de molécules thérapeutiques innovantes.

 Ces échantillons uniques portent un potentiel de découverte significatif, et viennent compléter les importantes collections de venins déjà constituées par VenomeTech. Celles-ci représentent une ressource unique au monde pour la découverte de nouveaux médicaments. VenomeTech poursuit ainsi son développement en s’affirmant comme un leader mondial dans le domaine de l’exploration des venins animaux dans un but thérapeutique.

Les venins, des bibliothèques de médicaments en devenir
La société VenomeTech, issue de l’Université de Nice Sophia Antipolis, développe des médicaments innovants dérivés des protéines qui composent les venins des araignées, serpents, scorpions, anémones de mer et autres animaux venimeux. On estime que la totalité de ces venins pourrait contenir quarante million de molécules bioactives dont beaucoup ciblent des récepteurs cellulaires impliqués dans les grandes pathologies comme la douleur, les maladies cardiovasculaires et neurodégénératives ou le cancer. Certaines ont déjà servi de base au développement de médicaments antidouleur, antihypertenseurs, ou antidiabétiques. L’exploration dans cette perspective du potentiel de la collection historique de venins de serpent de l’Institut Pasteur requiert donc un savoir-faire spécifique et des moyens d’investigation qui sont apportés par VenomeTech.  

L’Institut Pasteur : une histoire riche dans l’étude des venins
L’Institut Pasteur est riche d’une longue histoire de recherche sur les venins, leur activité et surtout la lutte contre les envenimations, qui a débuté avec Albert Calmette (à Saïgon, 1891-1894 puis à l’Institut Pasteur, 1894-1895) et les premiers succès de la sérothérapie. Le laboratoire des venins et toxines dirigé par Cassian Bon de 1972 jusqu’à sa fermeture en 2004 a été à l’origine de nombreuses avancées scientifiques importantes dans la compréhension du mode d’action des venins et toxines de serpent. Les études épidémiologiques sur les morsures de vipères en France, sur la pharmaco- et toxicocinétique des venins de vipères ainsi que sur les troubles de la coagulation induits par les venins de Vipéridés font toujours autorité. Les collections de venins de serpents constituées au fil du temps par ce laboratoire possèdent donc une valeur unique, à la fois historique et scientifique.

Souurce : www.venometech.com








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Publié le 27 janvier 2021
COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Sanofi et BioNTech ont conclu aujourd’hui un accord aux termes duquel le laboratoire français prêtera son concours à la biotech allemande pour la fabrication et la fourniture de son vaccin COVID-19 qui est codéveloppé avec Pfizer. Sanofi donnera à BioNTech l’accès à son outil de production et à son savoir-faire afin de produire plus de 125 millions de doses du vaccin COVID-19 de BioNTech en Europe.

Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Publié le 26 janvier 2021
Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Le 26 janvier 2021, Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’Amgen France, devient la nouvelle Présidente de l’Agipharm (Association des Groupes Internationaux pour la Pharmacie de Recherche) pour un mandat d’un an. Elle succède ainsi à Pierre-Claude Fumoleau, ex-Président France d’AbbVie.

COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

A la suite de résultats intermédiaires d’essai clinique de phase I, l’Institut Pasteur a annoncé l’arrêt du développement d’un de ses candidats vaccins, celui basé sur le virus du vaccin contre la rougeole. L’Institut Pasteur a confirmé la poursuite du développement d’autres candidats vaccins arrivés en fin de phase préclinique, et le maintien de sa forte mobilisation scientifique pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Publié le 26 janvier 2021
Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Takeda a annoncé faire partie des 16 entreprises à avoir obtenu la certification internationale Top Employer® (Meilleur employeur) pour 2021. Takeda a non seulement reçu cette certification mondiale pour la quatrième année consécutive, elle a également été certifiée comme Top Employer dans quatre régions et 38 pays.

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents