Edition du 17-01-2022

Vente de médicaments à l’unité : l’Afipa regrette une confusion entre mésusage et automédication

Publié le lundi 28 octobre 2013

Alors que les députés ont autorisé, vendredi 25 octobre, l »expérimentation pour une période de trois ans de la délivrance à l’unité de certains médicaments antibiotiques dans les officines, l’Afipa, association qui représente les industriels du médicament d’automédication, a regretté lundi que cette décision tende à être « assimilée à une volonté de combattre l’automédication ».

Cette mesure,  votée  à l’occasion de l’examen en première lecture du Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 (PLFSS), a pour objectif, selon le gouvernement, d’éviter le gaspillage et de lutter contre le mésusage.

« L’Afipa considère le conseil officinal comme la condition déterminante à une automédication responsable », rappellent les industriels dans un communiqué. L’association définit cette pratique comme « la prise en charge par les individus de leurs maladies grâce à des médicaments autorisés, accessibles sans ordonnance, sûrs et efficaces dans les conditions d’utilisation indiquées, avec le conseil du pharmacien ».

Elle considère ainsi la réutilisation d’un médicament sans l’avis d!un professionnel de santé contraire à « une automédication responsable et dangereuse pour la santé ». « L’automédication responsable, recommandée seulement pour les pathologies bénignes, ne consiste pas dans le recours systématique et abusif à son armoire à pharmacie », souligne l’Afipa estimant qu’elle n »est donc « en aucun cas comparable et assimilable au mésusage des médicaments prescrits, problématique sanitaire précisément visée par l!article 37 du PLFSS 2014. »

Dans la lignée de la proposition consacrée au développement de l’automédication sécurisée sur le territoire national dans le dernier Conseil stratégique des industries de santé (CSIS), l’Afipa rappelle enfin qu’elle « soutient activement la mise en place de mesures dédiées au juste usage des produits d!automédication ». A ce titre, elle estime notamment essentiel de « garantir une meilleure information des patients, via des actions de communication et de sensibilisation adaptées ». « Cette évolution participera entre autre – dans l’intérêt du patient, de la santé publique et du système de soins français – à distinguer durablement et clairement automédication responsable et mésusage », conclut l’Afipa.

Source : Afipa








MyPharma Editions

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Abivax reçoit l’avis scientifique de l’EMA soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 14 janvier 2022
Abivax reçoit l'avis scientifique de l'EMA soutenant l'avancement du programme clinique de phase 3 d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires et le cancer, a annoncé que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a délivré son avis scientifique soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), visant par la suite à l’obtention potentielle d’une autorisation de mise sur le marché et à la commercialisation d’ABX464.

Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer des thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a déclaré que son partenaire sous licence, Allogene Therapeutics, Inc., a annoncé la levée de l’avis de suspension par la Food and Drug Administration (FDA) américaine de ses essais cliniques.

Takeda en passe d’acquérir Adaptate Biotherapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Takeda en passe d'acquérir Adaptate Biotherapeutics

Takeda a annoncé l’exercice de son option d’acquisition d’Adaptate Biotherapeutics, une société britannique orientée sur le développement de thérapies à base d’anticorps pour la modulation des cellules T delta 1 (Vδ1) gamma delta (γδ) variables. Grâce à cette acquisition, Takeda obtiendra la plateforme d’engageurs de cellules T γδ à base d’anticorps d’Adaptate, notamment les programmes précliniques de candidats et de découverte en cours de développement.

NovAliX acquiert le site Sanofi de Strasbourg et crée le Campus de Recherche Guy Ourisson

Publié le 10 janvier 2022
NovAliX acquiert le site Sanofi de Strasbourg et crée le Campus de Recherche Guy Ourisson

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche préclinique, vient d’annoncer la première étape d’un projet de développement qui lui permettra d’offrir à ses clients un portefeuille enrichi de capacités nouvelles en biologie et en pharmacologie dans un environnement de grande qualité.

Intelligence artificielle : Exscientia et Sanofi vont collaborer pour développer un portefeuille de médicaments de précision

Publié le 7 janvier 2022
Intelligence artificielle : Exscientia et Sanofi vont collaborer pour développer un portefeuille de médicaments de précision

Sanofi et Exscientia ont annoncé la conclusion d’un accord de licence et de collaboration de recherche novateur en vue du développement de jusqu’à 15 nouvelles petites molécules candidates en oncologie et immunologie, à l’aide de la plateforme d’intelligence artificielle (IA) entièrement intégrée d’Exscientia utilisant des échantillons biologiques de patients.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents