Edition du 19-05-2022

Sanofi : Genzyme et Alnylam étendent leur collaboration sur les maladies génétiques rares

Publié le lundi 13 janvier 2014

Genzyme, la filiale de Sanofi, et Alnylam Pharmaceuticals vont étendre significativement leur accord stratégique pour développer et commercialiser des traitements dans les maladies génétiques rares. Genzyme obtient des droits importants sur le portefeuille de candidats-médicaments aux stades préclinique et clinique d’Alnylam et devient un des principaux actionnaires de la biotech américaine grâce à un apport en fonds propres de 700 millions de dollars.

En 2012, Alnylam et Genzyme ont conclu une alliance exclusive pour développer et commercialiser le principal produit d’Alnylam, le patisiran, en phase 3 de développement pour le traitement de la polyneuropathie amyloïde familiale liée à la transthyrétine (TTR), une maladie rare et mortelle qui cause des lésions au système nerveux.

Premièrement, Genzyme va obtenir des droits étendus sur le patisiran. Dans le cadre de l’accord initial datant de 2012, Genzyme avait acquis les droits de commercialisation du patisiran au Japon et dans l’ensemble de la région Asie-Pacifique. Cette maladie présente une prévalence anormalement élevée sur ces territoires. En vertu du nouvel accord, Genzyme commercialisera à présent le patisiran dans l’ensemble du monde, à l’exception de l’Amérique du Nord et de l’Europe occidentale, qui restent la prérogative d’Alnylam.

Deuxièmement, Genzyme va obtenir les droits de commercialisation mondiaux de trois produits du portefeuille d’Alnylam. Plus précisément, Genzyme et Alnylam co-développeront et co-commercialiseront l’ALN-TTRsc, un produit actuellement en phase 2 de développement pour le traitement de la cardiomyopathie amyloïde familiale, en Amérique du Nord et en Europe occidentale, tandis que Genzyme commercialisera ce produit dans le reste du monde. Genzyme détiendra les
droits de deux produits supplémentaires une fois achevés les tests cliniques au stade précoce et aura la possibilité d’opter soit pour des droits pour la totalité du monde, soit pour des droits de cocommercialisation, en fonction du produit.

Troisièmement, Genzyme bénéficiera d’une option jusqu’en 2020, avec possibilité d’extension jusqu’à la fin de 2021, pour développer et commercialiser en dehors de l’Amérique du Nord et de l’Europe occidentale l’ensemble des produits développés dans le traitement des maladies génétiques rares issus du portefeuille d’Alnylam. Alnylam conserve ses droits de co-développement et co-commercialisation de son portefeuille de médicaments génétiques en Amérique du Nord et en Europe occidentale.

Enfin, Genzyme va devenir un actionnaire majeur d’Alnylam avec une participation d’environ 12 % grâce à un investissement de 700 millions de dollars au prix approximatif de 80 $/action, ce qui représente une prime de 27% par rapport au cours moyen de l’action durant les 30 derniers jours. De plus, Alnylam recevra un financement de R&D, à partir du 1er janvier 2015, pour des programmes pour lesquels Genzyme aura choisi d’exercer son option de développement et de commercialisation. Alnylam pourra en outre recevoir des paiements d’étapes et des redevances.

Cette transaction a été approuvée par les conseils d’administration des deux entreprises et reste soumise aux approbations réglementaires et notamment à celle des autorités anti-trust en vertu de la Loi Hart- Scott Rodino, précise enfin Sanofi.

Source : sanofi








MyPharma Editions

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Publié le 18 mai 2022
Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Adocia, société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques innovantes pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé un premier sujet traité avec BioChaperone® Combo (« BC Combo ») dans l’essai clinique CT046.

Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Publié le 18 mai 2022
Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a présenté des données cliniques actualisées de l’essai clinique de phase 2/3 AAVance en cours avec la thérapie génique expérimentale LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA (NCT03612869) lors de la 25e réunion annuelle de l’ASGCT (American Society for Gene & Cell Therapy) à Washington, DC.

Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Publié le 18 mai 2022
Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Genopole lance la 2e édition de Gene.iO, programme qui forme pendant un an les jeunes biotechs à la réussite d’une première levée de fonds ou accord commercial. Cet accompagnement Business, assuré par Genopole et des consultants experts de la bio-innovation, donne les armes stratégiques pour approcher et convaincre les investisseurs et les industriels.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 18 mai 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) au PXL065 et au PXL770 pour le traitement des patients atteints d’adrénomyéloneuropathie (AMN), la forme la plus courante d’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Publié le 17 mai 2022
Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Thabor Therapeutics, société développant une approche thérapeutique innovante pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques des muqueuses, vient d’annoncer la nomination de Jérémie Mariau au poste de directeur général.

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Publié le 17 mai 2022
Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Inserm Transfert vient d’annoncer la signature d’un accord de licence avec Novartis pour les travaux issus des recherches de l’équipe du Pr. Guillaume Canaud au sein de l’Institut Necker – Enfants Malade (INEM), dont l’Inserm est l’une des tutelles. Ces résultats de recherche visent à repositionner l’Alpelisib dans des indications de syndrome de CLOVES afin de soigner et soulager les patients atteints de cette maladie, prioritairement les jeunes enfants ayant des formes sévères.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents