Edition du 05-08-2021

« Salles de shoot » : Matignon tacle Roselyne Bachelot

Publié le jeudi 12 août 2010

La ministre de la Santé s’était -imprudemment- prononcée pour l’ouverture d’une concertation sur les « salles de shoot », les salles de consommation de drogue sous surveillance médicale. Après quelques tangages dans la majorité, le couperêt de Matignon est tombé. « Niet ».

En pleine crise sécuritaire, la déclaration de la ministre tombait à la vérité comme un cheveu sur la soupe. A-t-on en effet idée d’ouvrir un tel débat, même sur la foi d’un rapport favorable de l’Inserm, au moment même où les pouvoirs publics ferraillent dans les quartiers chauds avec les dealers ? A-t-on en effet idée d’ouvrir une porte aussi dangereuse que possible –celle qui mène aux polémiques sur la dépénalisation du cannabis, par exemple, au moment où, ce n’est un secret pour personne, le Front national se tient en embuscade pour faire flèche de tout bois ? Le pouvoir est persuadé que les élections régionales ont été perdues sur le terrain sécuritaire : sa riposte, sa stratégie de reconquête des électeurs de droite ne s’est pas faite attendre. Du muscle, et des résultats.

Autant dire que même si les intentions de la ministre –fraîchement accueillie par les médecins qui ne sont pas convaincus par ces « salles de shoot »- sont les plus louables qui soient, la leçon est amère. Metternich disait, non sans raison, que l’on ne fait pas de bonne politique avec de bonnes intentions. C’est d’ailleurs dans cet esprit que Matignon  a renvoyé Roselyne Bachelot dans ses cordes en affirmant que : « la priorité était de réduire la consommation de drogue et non de l’organiser ». Cette doctrine prévaut en France depuis quarante ans : plusieurs fois, des voix souvent autorisées, se sont déclarées en faveur d’une politique de dépénalisation voire même de décommercialisation. Toutes ces tentatives ont échoué. Ministre de la Santé en 1988, Michèle Barzach a sans doute conservé un souvenir ému de son initiative : la ministre souhaitait en effet –ce qui fut fait- que l’on pût vendre les seringues sans contrôle afin d’enrayer la progression, à l’époque fulgurante, du sida.

Roselyne Bachelot connaît le même sort : ministre de la Santé, c’est le job à risques. La liste des tombés au champ d’honneur est longue : Jean-François Mattei, grillé par la canicule ; Alain Juppé, flingué par les médecins aux législatives de 1997…  Aujourd’hui Roselyne Bachelot, « la grippe A m’a tuer », désavouée pour n’avoir compris que la doctrine officielle était désormais : « à droite, toute ! ». Il faut à n’en pas douter avoir l’habileté toute diabolique d’un Bernard Kouchner ou d’un Philippe Douste-Blazy (Xavier Bertrand ne s’était pas mal débrouillé non plus) pour survivre dans un tel ministère. La preuve ? Après les régionales du printemps dernier, la tête de Roselyne Bachelot aurait du tomber, mais il se dit que faute d’impétrant, l’exécutif préféra attendre et laisser son maroquin à la ministre « sortante ». Mais à l’automne, l’affaire sera sans doute entendue et le sort de la ministre sera scellé.

Hervé Karleskind








MyPharma Editions

Chikungunya : Valneva annonce des résultats positifs pour l’étude pivot de Phase 3 de son candidat vaccin à injection unique

Publié le 5 août 2021
Chikungunya : Valneva annonce des résultats positifs pour l’étude pivot de Phase 3 de son candidat vaccin à injection unique

Valneva, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour l’étude pivot de Phase 3 de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya, VLA1553. VLA1553 a récemment reçu le statut de «Breakthrough Therapy » de l’autorité de santé américaine (FDA).

La Commission européenne approuve un nouveau contrat avec Novavax pour un vaccin potentiel contre la COVID-19

Publié le 5 août 2021
La Commission européenne approuve un nouveau contrat avec Novavax pour un vaccin potentiel contre la COVID-19

La Commission européenne a approuvé le 4 août 2021 son septième contrat d’achat anticipé (CAA) avec une entreprise pharmaceutique afin de garantir l’accès à un vaccin potentiel contre la COVID-19 au 4e trimestre de 2021 et en 2022.

Le Pr Fabrice Barlesi nommé directeur général de Gustave Roussy

Publié le 3 août 2021
Le Pr Fabrice Barlesi nommé directeur général de Gustave Roussy

Le Ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a nommé par arrêté le Professeur Fabrice Barlesi, Directeur Général de Gustave Roussy pour une durée de cinq ans à compter du 1er aout 2021. Il succède au Professeur Jean-Charles Soria qui quittera ses fonctions avant la fin de son mandat pour des raisons familiales.

Sanofi va acquérir Translate Bio, spécialiste de l’ARN messager, pour 3,2 milliards de dollars

Publié le 3 août 2021
Sanofi va acquérir Translate Bio, spécialiste de l’ARN messager, pour 3,2 milliards de dollars

Sanofi a annoncé mardi avoir conclu un accord définitif avec Translate Bio, une entreprise américaine spécialisée dans le développement clinique de médicaments à ARN messager, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français va se porter acquéreur de la totalité des actions en circulation de Translate Bio au prix de 38 dollars par action, soit une transaction en numéraire valorisée approximativement à 3,2 milliards de dollars.

Ipsen conclut un partenariat exclusif avec Exicure dans les maladies neurodégénératives rares

Publié le 2 août 2021
Ipsen conclut un partenariat exclusif avec Exicure dans les maladies neurodégénératives rares

Ipsen et Exicure, une société de biotechnologie américaine, ont signé un accord de collaboration exclusif pour la recherche, le développement et la commercialisation de nouveaux acides nucléiques sphériques (SNA) dans le traitement potentiel de la maladie de Huntington et du syndrome d’Angelman.

Erytech : désignation Fast Track de la FDA américaine pour eryaspase dans le traitement de la LAL hypersensible

Publié le 30 juillet 2021
Erytech : désignation Fast Track de la FDA américaine pour eryaspase dans le traitement de la LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé à eryaspase la désignation « Fast Track » pour le traitement des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à l’asparaginase pégylée dérivée d’E. coli (PEG-ASNase).

Onxeo : le Dr Shefali Agarwal nommée présidente du conseil d’administration

Publié le 30 juillet 2021
Onxeo : le Dr Shefali Agarwal nommée présidente du conseil d'administration

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé la nomination du Dr Shefali Agarwal en tant que présidente du conseil d’administration de la société.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents