Edition du 13-08-2022

« Salles de shoot » : Matignon tacle Roselyne Bachelot

Publié le jeudi 12 août 2010

La ministre de la Santé s’était -imprudemment- prononcée pour l’ouverture d’une concertation sur les « salles de shoot », les salles de consommation de drogue sous surveillance médicale. Après quelques tangages dans la majorité, le couperêt de Matignon est tombé. « Niet ».

En pleine crise sécuritaire, la déclaration de la ministre tombait à la vérité comme un cheveu sur la soupe. A-t-on en effet idée d’ouvrir un tel débat, même sur la foi d’un rapport favorable de l’Inserm, au moment même où les pouvoirs publics ferraillent dans les quartiers chauds avec les dealers ? A-t-on en effet idée d’ouvrir une porte aussi dangereuse que possible –celle qui mène aux polémiques sur la dépénalisation du cannabis, par exemple, au moment où, ce n’est un secret pour personne, le Front national se tient en embuscade pour faire flèche de tout bois ? Le pouvoir est persuadé que les élections régionales ont été perdues sur le terrain sécuritaire : sa riposte, sa stratégie de reconquête des électeurs de droite ne s’est pas faite attendre. Du muscle, et des résultats.

Autant dire que même si les intentions de la ministre –fraîchement accueillie par les médecins qui ne sont pas convaincus par ces « salles de shoot »- sont les plus louables qui soient, la leçon est amère. Metternich disait, non sans raison, que l’on ne fait pas de bonne politique avec de bonnes intentions. C’est d’ailleurs dans cet esprit que Matignon  a renvoyé Roselyne Bachelot dans ses cordes en affirmant que : « la priorité était de réduire la consommation de drogue et non de l’organiser ». Cette doctrine prévaut en France depuis quarante ans : plusieurs fois, des voix souvent autorisées, se sont déclarées en faveur d’une politique de dépénalisation voire même de décommercialisation. Toutes ces tentatives ont échoué. Ministre de la Santé en 1988, Michèle Barzach a sans doute conservé un souvenir ému de son initiative : la ministre souhaitait en effet –ce qui fut fait- que l’on pût vendre les seringues sans contrôle afin d’enrayer la progression, à l’époque fulgurante, du sida.

Roselyne Bachelot connaît le même sort : ministre de la Santé, c’est le job à risques. La liste des tombés au champ d’honneur est longue : Jean-François Mattei, grillé par la canicule ; Alain Juppé, flingué par les médecins aux législatives de 1997…  Aujourd’hui Roselyne Bachelot, « la grippe A m’a tuer », désavouée pour n’avoir compris que la doctrine officielle était désormais : « à droite, toute ! ». Il faut à n’en pas douter avoir l’habileté toute diabolique d’un Bernard Kouchner ou d’un Philippe Douste-Blazy (Xavier Bertrand ne s’était pas mal débrouillé non plus) pour survivre dans un tel ministère. La preuve ? Après les régionales du printemps dernier, la tête de Roselyne Bachelot aurait du tomber, mais il se dit que faute d’impétrant, l’exécutif préféra attendre et laisser son maroquin à la ministre « sortante ». Mais à l’automne, l’affaire sera sans doute entendue et le sort de la ministre sera scellé.

Hervé Karleskind








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents