Edition du 28-01-2021

Elections régionales: pourquoi Roselyne Bachelot renonce

Publié le jeudi 8 octobre 2009

Elections régionales: pourquoi Roselyne Bachelot renonceElle renonce: Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et des Sports, ne sera pas tête de liste UMP aux élections régionales en Pays de Loire. Dans une interview accordée jeudi à “Ouest-France” la ministre explique en effet que la gestion de la grippe A implique un travail “de jour comme de nuit”.

A la question de savoir pourquoi elle a décidé de faire volte-face, Roselyne Bachelot répond sans ambage : « C’est vrai : c’est une décision que j’ai prise depuis plusieurs semaines. La raison en est cet élément nouveau qui n’était pas connu au moment où j’ai déclaré ma candidature : la gestion de l’épidémie de grippe A/H1N1, qui nécessite une mobilisation de tous les instants. Et je ne parle pas des autres dossiers qui sont les miens : la réforme de l’organisation des soins, la préparation de la loi de bioéthique, l’Assurance maladie… ».

Et de poursuivre : « cette nouvelle charge ne pouvait plus être compatible avec le rôle de tête de liste d’une campagne électorale aussi importante. Je ne voulais pas mentir à mes électeurs en me réfugiant dans le trompe-l’oeil et les faux semblants. J’en avais avisé le président de la République et le Premier ministre, qui en étaient aussitôt convenus. Ils m’avaient alors demandé de réserver l’annonce de cette décision ». 

« La grippe a « fait » Roselyne Bachelot « 
Plusieurs leçons peuvent être tirées de ce renoncement : la ministre ne peut en effet difficilement courir plusieurs lièvres à la fois, et la popularité que lui vaut son plan de lutte contre la grippe A lui donne une aura politique beaucoup plus forte que dans le passé. Roselyne Bachelot est en passe de devenir l’infirmière préférée des Français.

D’une certaine façon, -la politique est toujours un exercice cynique-, la grippe a « fait » Roselyne Bachelot : jusqu’alors, elle avait souffert d’une réputation de « gaffeuse » -c’est elle qui avait révélé les problèmes d’ouïe de Jacques Chirac-, réputation « alourdie » si l’on peut dire par ses très bons rapports avec François Fillon qui lui ont valu d’être regardée de travers à l’Elysée. Mais voilà, la ministre a su s’imposer, en renonçant à ses tailleurs pimpants et en professionnalisant de façon impressionnante ses interventions publiques. Enfin, Roselyne Bachelot a su contourner les obus que les professionnels de santé ne manquent jamais d’envoyer sur le site du ministère de la Santé. Mieux encore, elle est arrivée –après maintes péripéties, c’est vrai- à faire adopter sa loi HPST. Preuve est donc faite qu’en politique, la santé ce n’est pas toujours mortel.

Hervé Karleskind
© HK Conseils








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Publié le 27 janvier 2021
COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Sanofi et BioNTech ont conclu aujourd’hui un accord aux termes duquel le laboratoire français prêtera son concours à la biotech allemande pour la fabrication et la fourniture de son vaccin COVID-19 qui est codéveloppé avec Pfizer. Sanofi donnera à BioNTech l’accès à son outil de production et à son savoir-faire afin de produire plus de 125 millions de doses du vaccin COVID-19 de BioNTech en Europe.

Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Publié le 26 janvier 2021
Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Le 26 janvier 2021, Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’Amgen France, devient la nouvelle Présidente de l’Agipharm (Association des Groupes Internationaux pour la Pharmacie de Recherche) pour un mandat d’un an. Elle succède ainsi à Pierre-Claude Fumoleau, ex-Président France d’AbbVie.

COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

A la suite de résultats intermédiaires d’essai clinique de phase I, l’Institut Pasteur a annoncé l’arrêt du développement d’un de ses candidats vaccins, celui basé sur le virus du vaccin contre la rougeole. L’Institut Pasteur a confirmé la poursuite du développement d’autres candidats vaccins arrivés en fin de phase préclinique, et le maintien de sa forte mobilisation scientifique pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Publié le 26 janvier 2021
Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Takeda a annoncé faire partie des 16 entreprises à avoir obtenu la certification internationale Top Employer® (Meilleur employeur) pour 2021. Takeda a non seulement reçu cette certification mondiale pour la quatrième année consécutive, elle a également été certifiée comme Top Employer dans quatre régions et 38 pays.

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents