Edition du 17-12-2018

Elections régionales: pourquoi Roselyne Bachelot renonce

Publié le jeudi 8 octobre 2009

Elections régionales: pourquoi Roselyne Bachelot renonceElle renonce: Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et des Sports, ne sera pas tête de liste UMP aux élections régionales en Pays de Loire. Dans une interview accordée jeudi à “Ouest-France” la ministre explique en effet que la gestion de la grippe A implique un travail “de jour comme de nuit”.

A la question de savoir pourquoi elle a décidé de faire volte-face, Roselyne Bachelot répond sans ambage : « C’est vrai : c’est une décision que j’ai prise depuis plusieurs semaines. La raison en est cet élément nouveau qui n’était pas connu au moment où j’ai déclaré ma candidature : la gestion de l’épidémie de grippe A/H1N1, qui nécessite une mobilisation de tous les instants. Et je ne parle pas des autres dossiers qui sont les miens : la réforme de l’organisation des soins, la préparation de la loi de bioéthique, l’Assurance maladie… ».

Et de poursuivre : « cette nouvelle charge ne pouvait plus être compatible avec le rôle de tête de liste d’une campagne électorale aussi importante. Je ne voulais pas mentir à mes électeurs en me réfugiant dans le trompe-l’oeil et les faux semblants. J’en avais avisé le président de la République et le Premier ministre, qui en étaient aussitôt convenus. Ils m’avaient alors demandé de réserver l’annonce de cette décision ». 

« La grippe a « fait » Roselyne Bachelot « 
Plusieurs leçons peuvent être tirées de ce renoncement : la ministre ne peut en effet difficilement courir plusieurs lièvres à la fois, et la popularité que lui vaut son plan de lutte contre la grippe A lui donne une aura politique beaucoup plus forte que dans le passé. Roselyne Bachelot est en passe de devenir l’infirmière préférée des Français.

D’une certaine façon, -la politique est toujours un exercice cynique-, la grippe a « fait » Roselyne Bachelot : jusqu’alors, elle avait souffert d’une réputation de « gaffeuse » -c’est elle qui avait révélé les problèmes d’ouïe de Jacques Chirac-, réputation « alourdie » si l’on peut dire par ses très bons rapports avec François Fillon qui lui ont valu d’être regardée de travers à l’Elysée. Mais voilà, la ministre a su s’imposer, en renonçant à ses tailleurs pimpants et en professionnalisant de façon impressionnante ses interventions publiques. Enfin, Roselyne Bachelot a su contourner les obus que les professionnels de santé ne manquent jamais d’envoyer sur le site du ministère de la Santé. Mieux encore, elle est arrivée –après maintes péripéties, c’est vrai- à faire adopter sa loi HPST. Preuve est donc faite qu’en politique, la santé ce n’est pas toujours mortel.

Hervé Karleskind
© HK Conseils








MyPharma Editions

Biogen reçoit le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA®

Publié le 17 décembre 2018
Biogen reçoit le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA®

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, qui développe et propose des thérapies innovantes pour le traitement des maladies neurologiques et neurodégénératives graves, a reçu le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA® (nusinersen), lors de la cérémonie qui a eu lieu le 12 décembre.

Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 17 décembre 2018
Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société de biotechnologie développant et commercialisant des vaccins contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé l’initiation de la Phase 2 du développement clinique de son candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en combinaison avec de l’AVD

Publié le 17 décembre 2018
Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l'ADCETRIS® en combinaison avec de l'AVD

Takeda a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a formulé un avis favorable pour l’extension de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS (brentuximab védotine) et recommandé son approbation en combinaison avec de l’AVD chez les patients adultes atteints d’un lymphome hodgkinien en phase IV CD30+ non précédemment traité.

ASIT biotech finalise l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™

Publié le 17 décembre 2018
ASIT biotech finalise l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques aux acariens.

Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Publié le 14 décembre 2018
Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Median Technologies a annoncé la nomination du Dr. Nozha Boujemaa comme Directrice Scientifique et de l’Innovation (Chief Science and Innovation Officer). Nozha Boujemaa supervisera la vision scientifique de Median ainsi que l’ensemble des stratégies d’innovation et de développement pour la plateforme d’imagerie phénomique iBiopsy®.

Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Publié le 14 décembre 2018
Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé que les résultats de l’étude de phase 2a SENS-111-202 a satisfait à son critère principal de tolérance de manière statistiquement significative. L’étude confirme le postulat de départ selon lequel le candidat médicament Séliforant (SENS-111) n’affecte ni la vigilance, ni les fonctions cognitives des patients soumis à une stimulation rotatoire.

Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Publié le 13 décembre 2018
Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Vari, filiale de Lindal Group, fabricant de valves et mécanismes pour aérosols pharmaceutiques, ont signé un accord de commercialisation. Ce partenariat donne à VARI l’opportunité d’intégrer et de commercialiser Inspair™. Le contrat comprend une clause d’exclusivité couvrant plusieurs pays d’Amérique du Sud, Europe de l’est, Moyen-Orient et Asie du Sud-Est.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions