Edition du 05-07-2020

Abivax : feu vert allemand pour l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le Covid-19

Publié le lundi 25 mai 2020

Abivax : feu vert allemand pour l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le Covid-19Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé que les autorités réglementaires allemandes, BfArM (Bundesinstitut für Arnzeimittel und Medizinprodukte), ont autorisé l’étude de Phase 2b/3 d’ABX464 chez les patients COVID-19.

L’essai randomisé, en double aveugle et contrôlé contre placebo évaluera le traitement précoce d’ABX464 (dès le diagnostic) chez 1 034 patients âgés ou à risque élevé atteints du COVID-19 (essai « miR-AGE »). L’objectif principal de cet essai est de valider le potentiel d’ABX464 à bloquer la réplication virale chez les patients ainsi que l’inflammation sévère qui mène au syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). Abivax a récemment annoncé l’autorisation de l’ANSM et du comité d’éthique français pour cette étude COVID-19 pan-européenne.

Le financement non-dilutif de 36 millions d’euros (20,1 millions de subvention et 15,9 millions d’avance remboursable en cas de succès du projet) est assuré par Bpifrance, la banque publique d’investissement pour les entrepreneurs, pour l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 chez les patients atteints de COVID-19 ainsi que pour l’augmentation de la production et les coûts supplémentaires du programme clinique et du développement d’ABX464.

Le Professeur Hartmut Ehrlich, Directeur Général d’Abivax, déclare : « Nous sommes très heureux d’avoir obtenu l’autorisation des autorités réglementaires allemandes si rapidement et peu après l’approbation de l’ANSM. Des demandes d’approbation réglementaires supplémentaires dans d’autres pays qui ont été particulièrement touchés par le COVID-19 comme l’Espagne, l’Italie, la Belgique et le Royaume-Uni, sont en cours, afin d’obtenir sans délai l’autorisation pour traiter des patients COVID-19 à risque élevé avec ABX464 dans le cadre de l’essai miR-AGE. Avec le financement assuré par Bpifrance, nous attendons l’inclusion des premiers patients pour la fin du mois de mai et les premiers résultats à la fin de cette année. En parallèle, les préparations sont en cours pour pouvoir augmenter la production d’ABX464 et pour déposer les demandes d’autorisation de mise sur le marché, dans la mesure où les résultats de l’étude miR-AGE confirment le bénéfice clinique attendu pour les patients COVID-19. Bien entendu, Abivax poursuit également activement ses autres essais cliniques en cours, notamment l’étude de Phase 2b avec ABX464 dans la rectocolite hémorragique ainsi que la Phase 2a pour traiter la polyarthrite rhumatoïde. Pour conclure, nous continuons à mener activement des discussions pour sécuriser un financement supplémentaire, de préférence non-dilutif. »

Le Dr Christophe Boesecke, Médecin-chef à la clinique de soins ambulatoires d’infectiologie de l’Hôpital Universitaire de Bonn et investigateur principal de l’étude miR-AGE en Allemagne, indique : « Nous sommes impatients d’initier l’essai clinique d’Abivax qui vise à évaluer si un traitement anti-inflammatoire précoce par ABX464 aura un effet positif chez les patients. ABX464 est un composé en phase de développement avancée avec un mécanisme d’action innovant, plus précisément la surexpression de miR-124, qui induit une activité antivirale ainsi que la réduction d’importantes chemo- et cytokines pro-inflammatoires comme le TNF alpha, l’IL-6, le MCP-1 et l’IL-17. Avec ses données d’efficacité transformationnelle chez les patients souffrant de la rectocolite hémorragique modérée à sévère ainsi que son profil de tolérance favorable chez plus de 300 volontaires et patients atteints du VIH ou de la rectocolite hémorragique, nous pensons qu’ABX464 devrait être testé sans attendre dans cet essai clinique chez les patients atteints du COVID-19, avant qu’ils ne développent un syndrome de détresse respiratoire aiguë. L’étude est menée de manière robuste, en double aveugle contre placebo plus traitement de référence, et conçue pour délivrer des résultats statistiquement significatifs.

ABX464 est une petite molécule administrée facilement par voie orale qui augmente la production d’un microRNA, miR-124, avec des propriétés anti-inflammatoires, antivirales et de réparation tissulaire. Grâce à ce triple effet, le mode d’action unique d’ABX464 pourrait potentiellement inhiber la réplication du virus SARS-CoV-2, prévenir et traiter l’«orage cytokinique», l’hyper-inflammation, et le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) ainsi que les séquelles pulmonaires à plus long terme. ABX464 est la seule molécule connue avec un tel triple effet.

Grâce à l’administration orale d’ABX464, il est possible d’inclure à la fois des patients hospitalisés ou non dans cet essai. Par conséquent, les patients à risque élevé seront traités précocement après avoir été diagnostiqués, ce qui pourrait sauver des vies en empêchant la maladie de progresser au stade sévère et en évitant une surcharge hospitalière.

Source : Abivax

 








MyPharma Editions

Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Publié le 3 juillet 2020
Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals viennent d’annoncer que l’essai de phase III de Kevzara® (sarilumab) 400 mg mené aux États-Unis chez des patients présentant une infection Covid-19 nécessitant une ventilation mécanique n’a pas atteint ses critères d’évaluation primaire et secondaires lorsque Kevzara a été ajouté aux meilleurs soins de soutien, comparativement aux meilleurs soins de soutien seulement (placebo).

L’université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

Publié le 3 juillet 2020
L'université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

L’université de Tours et Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, ont annoncé avoir signé deux accords simultanément : un accord de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale pouvant ouvrir à de nouveaux partenariats à l’avenir.

Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Publié le 2 juillet 2020
Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Ipsen a annoncé aujourd’hui que le Groupe rejoindra la collaboration clinique d’Exelixis et Roche et participera au financement des études pivotales internationales de phase III CONTACT-01 et CONTACT-02.

Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Publié le 2 juillet 2020
Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé que le premier patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le COVID-19 a été traité au Centre Hospitalier Universitaire de Nice (CHU Nice).

Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

Publié le 2 juillet 2020
Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

A compter du 1er Juillet 2020, Laurine Jung prendra la fonction de Pharmacien Responsable au sein de l’entité Creapharm Clinical Supplies, pour ses deux établissements pharmaceutiques français de Reims et Le Haillan. Elle prendra à cette date le relais de Céline Cocollos qui continue son parcours chez Creapharm en tant que Pharmacien AQ / Affaires règlementaires.

Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Publié le 1 juillet 2020
Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé le lancement d’une étude clinique de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose chez des sujets sains.

Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l’essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Publié le 1 juillet 2020
Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l'essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Noxxon, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le recrutement et le premier traitement d’un patient récemment diagnostiqué d’un cancer du cerveau au sein de la cohorte de dose moyenne de son essai clinique de phase I/II. Cette étude évalue trois régimes de doses différents du NOX-A12 (200, 400 et 600 mg/semaine) en association avec une radiothérapie par faisceau externe chez des patients ayant été récemment diagnostiqués d’un cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents