Edition du 23-03-2019

Abivax : son candidat ABX464 a réduit les réservoirs du VIH dans une étude de Phase 2a

Publié le jeudi 28 septembre 2017

Abivax : son candidat ABX464 a réduit les réservoirs du VIH dans une étude de Phase 2aAbivax a annoncé aujourd’hui que les résultats préliminaires de la première cohorte de l’étude de Phase 2a ABX464-005 ont démontré une réduction significative des réservoirs du VIH dans le sang de patients infectés par le VIH. Les données confirment et prolongent la réduction des réservoirs du VIH observée dans une précédente étude clinique de Phase 2a, ABX464-004.

« Ces nouvelles données issues de l’étude ABX464-005 sont très prometteuses et suggèrent qu’ABX464 pourrait jouer une rôle clé dans les stratégies de guérison ou d’éradication du VIH », déclare Ian McGowan, Professeur de médecine du département de gastroentérologie, hépatologie et nutrition de la faculté de médecine de l’Université de Pittsburg et co-auteur du protocole de l’étude. « Abivax publie aujourd’hui des données de la première cohorte après 28 jours de traitement. Le recrutement de la seconde cohorte, dans laquelle les patients seront traités pendant 3 mois, a récemment débuté et les données seront communiquées l’année prochaine. Les données à long terme nous permettront de mieux comprendre le potentiel d’ABX464 pour définitivement induire une rémission virale prolongée. »

Dans la première cohorte, 11 patients infectés par le virus du VIH se sont vu administrer une dose de 150mg d’ABX464 pendant 28 jours en plus de leur traitement antirétroviral. Des échantillons de sang et des biopsies rectales ont été collectés à différents intervalles afin de quantifier, sur la durée, les réservoirs du VIH et l’inflammation des muqueuses.

Deux patients sont sortis de l’étude pour cause d’effets indésirables de grade 1 à 2 qui se sont dissipés au plus tard 6 jours après l’arrêt du traitement.

Neuf patients ont terminé l’étude. Sur huit de ces neuf patients une réduction de l’ADN viral dans les cellules de sang périphériques CD4+ a été constatée entre le premier et le 28ème jour de traitement. La médiane des 9 patients est passée de 191 copies/million de cellules CD4+ à 116 copies/million de cellules CD4+, ce qui correspond à une diminution statistiquement significative (p<0.01) de l’ADN viral dans les cellules de sang périphériques CD4+. En raison de la faible quantité et la moindre qualité des cellules isolées par biopsie, aucune donnée fiable sur l’ADN viral dans les tissus gastro-intestinaux n’a pu être obtenue pour cette cohorte.

Le Dr. Jean-Marc Steens, M.D., Directeur médical d’Abivax commente, « Dans la continuité des données obtenues dans le cadre de l’étude ABX464-004 qui ont démontré la capacité d’ABX464 à réduire les réservoirs du VIH dans le sang, cette étude ABX464-005 menée dans un laboratoire différent et avec une technique de mesure des réservoirs du VIH plus précise, est une étape importante pour valider le potentiel d’ABX464 à devenir un élément clé de guérison fonctionnelle. La mesure plus précise nous a permis non seulement de confirmer qu’ABX464 a réduit les réservoirs du VIH mais également de démontrer que l’effet est plus important que dans les études précédentes. Dans cette première cohorte, les biopsies rectales n’ont pas fourni assez d’information sur l’ADN viral pour faire une évaluation des réservoirs du VIH. Pour l’étude de la seconde cohorte actuellement traitée, nous avons ajusté les procédures pour garantir la disponibilité d’une grande quantité d’ADN viral, nécessaire pour fournir des résultats appropriés. »

Dans la seconde cohorte, 12 patients se verront administrer 50mg d’ABX464 pendant 3 mois en plus de leur traitement antirétroviral. A l’instar de la première cohorte, des biopsies rectales seront collectées à des intervalles prédéfinis pour quantifier, pendant 3 mois, la charge virale et le niveau d’inflammation dans les réservoirs du VIH. Le premier patient de la seconde cohorte a été traité à l’Hôpital Universitaire Germans Trias i Pujol dans la commune de Badalona (Barcelone, Espagne). Les résultats préliminaires de la seconde cohorte sont attendus au cours du 2ème trimestre 2018.

Les résultats de cette étude seront soumis pour présentation aux grandes conférences internationales dédiées au VIH.

« Avant de recevoir ces données, nous avions constaté une tendance intéressante. Nous disposons maintenant de preuves solides de réduction des réservoirs du VIH dans le sang », déclare le Pr. Hartmut Ehrlich, M.D., Directeur Général d’ABIVAX. « Ces nouvelles données de l’étude ABX464-005 réaffirment notre engagement et renforcent notre responsabilité vis-à-vis des patients infectés par le VIH et de la communauté du VIH pour développer ce composé aussi rapidement que possible », ajoute-t-il. « Il est très clairement indispensable de poursuivre les recherches et de fournir d’autres preuves cliniques pour atteindre notre objectif de rémission virale durable et nous allons renforcer le développement d’ABX464 en étendant notre programme clinique ».

Source : Abivax 








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions