Edition du 24-10-2020

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Accord entre Roche et Medicines Patent Pool pour améliorer l’accès aux médicaments contre l’infection à CMV

Publié le lundi 5 août 2013

Medicines Patent Pool et le groupe Roche ont conclu un accord visant à améliorer l’accès à Valcyte (valganciclovir), médicament clé dans le traitement de l’infection à cytomégalovirus (CMV). L’infection à CMV peut entraîner une cécité et un risque de décès accru chez les personnes porteuses du VIH. Elle affecte environ 10% des personnes VIH-positives dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

« L’accord d’approvisionnement entre Medicines Patent Pool et Roche va considérablement améliorer l’accès à Valcyte, médicament oral d’utilisation simple pour traiter les infections à CMV, en baissant son prix de jusqu’à 90% dans 138 pays en développement ou émergents. », indique Roche dans un communiqué.

Medicines Patent Pool et Roche pourront, en cas de besoin, étendre cet accord à des pays autres que ceux retenus initialement et étudieront aussi la possibilité de mettre en place, dans un second temps, des accords de licence et des transferts de technologie pour faciliter la production locale de Valcyte et accroître l’accès à ce médicament dans les pays en développement.

«Grâce à l’accord annoncé aujourd’hui, un traitement oral de l’infection à CMV sera disponible à de plus bas tarifs, ce qui contribuera à pallier le manque de dépistage et de médicaments dans de nombreux pays. Avec davantage de médicaments à leur disposition, les centres anti-VIH pourront étendre le diagnostic et le traitement de l’infection à CMV à de plus grandes populations et prévenir, quand ce sera possible, les cas de cécité chez les patients porteurs du VIH.», explique Greg Perry, Executive Director de Medicines Patent Pool.

Medicines Patent Pool est un modèle entrepreneurial public soutenu par les Nations Unies, dont l’objectif est de baisser le prix des médicaments anti-VIH et de contribuer au développement de traitements anti-VIH plus adaptés tels que des «associations à dose fixe» et des formulations pédiatriques. Il a été créé en 2010 à la demande de la communauté internationale via le mécanisme de financement UNITAID de l’Organisation mondiale de la santé. Il met en place un pool de brevets pertinents pouvant faire l’objet d’accords de licence avec des fabricants de génériques et d’autres producteurs, facilitant ainsi la mise en place d’une situation de concurrence par les génériques qui tire les prix vers le bas et peut contribuer à stimuler l’innovation.

“Cet accord témoigne de la capacité d’un travail en commun à améliorer la disponibilité de traitements dans des pays aux ressources limitées. Roche s’emploie à rendre Valcyte accessible aux patients présentant une infection à CMV liée au VIH dans les pays en développement. Notre objectif est de faciliter l’accès à Valcyte délivré à un prix abordable et fabriqué selon des critères de qualité élevés, et d’accroître le nombre de personnes pouvant accéder à nos produits et bénéficier de leurs atouts.”, commente Daniel O’Day, COO de Roche Pharma.

Le traitement de l’infection à CMV requiert normalement plusieurs injections intra-oculaires, mode d’administration complexe nécessitant une hospitalisation et un personnel hautement qualifié, ce dont manquent précisément les pays en développement. Valcyte, traitement par voie orale, est une alternative, mais pour un certain nombre de raisons, notamment un dépistage insuffisant et des prix élevés, de nombreux patients des pays en développement n’ont pas pu le recevoir jusqu’à présent.

Le prix réduit du médicament devrait contribuer à créer un nouveau marché pour Valcyte, avec à la clé un traitement plus étendu de l’infection à CMV. Roche proposant désormais Valcyte à moindre coût, les gouvernements, les prestataires de soins et les organismes payeurs vont pouvoir intensifier leurs efforts pour veiller à ce que le dépistage du CMV soit intégré à la prise en charge standard de l’infection à VIH et à ce que les patients puissent accéder à un médicament préservant leur vue et allongeant leur durée de vie.

L’infection à CMV (cytomégalovirus) est une maladie évitable qui attaque la rétine des patients immunodéprimés, notamment ceux présentant une infection à VIH à un stade avancé. Le CMV n’est plus un problème dans les pays industrialisés, mais il touche encore 10,1% (8,7 à 11,4%) des porteurs du VIH dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, notamment en Asie et, dans une moindre mesure, en Amérique latine et en Afrique.

Roche a également conclu avec Medicines Patent Pool un accord de licence portant sur le saquinavir, médicament anti-VIH, qui pourra être exploité en cas de besoin.

Source : Roche








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents