Edition du 21-02-2019

Adocia lance une étude clinique sur une formulation plus concentrée de l’insuline BioChaperone Lispro

Publié le mardi 25 août 2015

Adocia lance une étude clinique sur une formulation à haute concentration de l'insuline BioChaperone LisproAdocia a annoncé lundi le lancement d’une étude clinique de phase I évaluant une nouvelle formulation plus concentrée de BioChaperone Lispro, une formulation ultra-rapide d’insuline lispro licenciée à Eli Lilly and Company. Cette formulation utilise la technologie propriétaire BioChaperone, qui permet l’accélération de l’absorption de l’insuline.

Il y a une tendance actuelle vers des produits d’insuline à concentration plus élevée, essentiellement pour satisfaire le besoin de réduction des volumes d’injection, mais aussi pour augmenter l’autonomie des patients sous pompe à insuline. Récemment, la première insuline concentrée à action rapide a été approuvée en Europe et aux Etats-Unis. Il s’agit d’une nouvelle formulation de l’insuline lispro, Humalog U200 (Lilly), bioéquivalente à Humalog U100. Tandis que les analogues d’insuline rapides actuellement sur le marché, tel que Humalog U200, sont injectés de 5 à 15 minutes avant ou immédiatement après un repas, une insuline ultra-rapide permettrait une injection au moment du repas, ou même après le début du repas, tout en améliorant le contrôle de la glycémie postprandiale.

« Nous sommes enthousiastes d’évaluer cette formulation plus concentrée de BioChaperone Lispro, après les résultats cliniques positifs sur la formulation U100. Notre objectif est de documenter la potentielle bioéquivalence de ces deux formulations » annonce Olivier Soula, Directeur R&D et Directeur Général délégué d’Adocia. « Cette nouvelle formulation de BioChaperone Lispro pourrait être le premier produit d’insuline ultra-rapide à haute concentration. »

Le rationnel de cette étude de bioéquivalence est de solliciter l’enregistrement de BioChaperone Lispro U200 sur la base du dossier de BioChaperone Lispro U100. Le but de l’étude est de comparer les paramètres pharmacocinétiques et pharmacodynamiques des deux formulations de BioChaperone Lispro, U100 et U200, pour déterminer le potentiel pour la bioéquivalence. Dans cette étude croisée, randomisée et menée en double aveugle, 24 hommes et femmes volontaires sains sous clamp euglycémique seront traités sur quatre périodes avec deux doses individuelles de BioChaperone Lispro U200 et deux doses individuelles de BioChaperone Lispro U100. L’objectif principal inclut l’établissement de la variabilité intra-sujet des paramètres clés de bioéquivalence. Cette étude est menée par Profil Neuss en Allemagne.

« Il y a un réel besoin de réduire le volume de produit injecté pour les utilisateurs de pompes et de stylos à insuline. En effet, on observe une augmentation constante des doses d’insuline injectées, principalement  en raison d’une augmentation du nombre de patients en surpoids. » indique Simon Bruce, Directeur Médical d’Adocia.

Source : Adocia








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions